L’Ostéo4pattes

050 - La Dépêche Vétérinaire du Samedi 17 mai

Perte d’équilibre chez un lapin nain.
Créé le : samedi 17 mai 2008 par Bruno Denis

Dernière modificaton le : lundi 4 décembre 2017

Perte d’équilibre chez un lapin nain.

Un lapin nain, d’apparence et de comportement normal habituellement, présente depuis une quinzaine de jours des pertes d’équilibre au moins une fois par jour du côté droit. L’examen clinique n’a révélé qu’une seule anomalie : à la palpation une sensation de « densité » sous l’aile droite de l’atlas, et une restriction de mobilité de celle-ci dans le sens de la rotation droite (donc une facilitation en rotation gauche).
Le principal geste thérapeutique a été une mobilisation de l’atlas par rapport à l’occiput dans son « sens facilité » de rotation c’est-à-dire en rotation gauche (le corps vertébral est emmené vers la gauche), suivi d’une normalisation de la mobilité de l’atlas.
Depuis cette séance d’ostéopathie il y a deux mois, il n’a plus réitéré son syndrome de déséquilibre.

Discussion :

L’articulation atlanto occipitale ne possédant pas de disque est de type synoviale. Les capsules articulaires entrent profondément en rapport avec la dure mère, les plexus veineux et les ligaments atlanto-axiaux. Ces ligaments plus ou moins élastiques suivant les espèces (membrane atlanto occipitale dorsale et ventrale, ligaments latéraux) constitue un manchon fibreux, appelé la membrane atlanto axiale.
Physiologiquement les mouvements de rotation sont le fait de l’axis, les latéroflexions et inflexions le sont de l’articulation atlanto-occipitale.
Et dans le cas de ce lapin nain, la dysfonction en rotation gauche de l’atlas n’avait rien de physiologique. Impaction des surfaces articulaires, suivi par un jeu de contractures des muscles associés à l’atlas (voir schéma) ont entretenu la dysfonction en rotation gauche de l’atlas.

La continuité et la contiguïté vasculo-nerveuses de la région atlanto-occipitale par l’artère occipitale et pour certaines espèces l’artère carotide interne (collatérales de l’artère carotide externe) qui s’insinuent entre les diverses structures anatomiques rendent cette zone particulièrement sensible aux contraintes mécaniques qui s’y exercent.



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 340 / 622686

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 5 - Exemples d’Ostéopathies  Suivre la vie du site La Dépêche Vétérinaire   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License