L’Ostéo4pattes

104 - dépêche de décembre 2013

Bébé Nageur
Créé le : mardi 9 juillet 2013 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : vendredi 8 décembre 2017

Ce chiot, il y a une semaine était un chiot dit chiot nageur, c’est à dire un chiot incapable de marcher, amorphe, les pattes écartées, le thorax aplati ... l’image même d’une tortue dont la carapace empêcherait les pattes de se poser par terre.

L’origine de ce syndrôme qui intervient très vite après la naissance est mal connu et de nombreuses hypothèses sont avancées mais aucune faisant l’unanimité (essentiellement des hypothèses alimentaires : excès de protéines de la ration maternelle, etc ...)

C’est un phénomène souvent réversible, en tous cas même si l’euthanasie est parfois proposée, il y a beaucoup d’autres choses à faire avant, même s’il faut réagir vite.

A la portée de l’éleveur, deux mesures simples :

- le massage de côté, lent et progressif pour essayer de redonner une forme correcte au thorax et ainsi soulager les organes du chiot.
- empêcher l’écartèlement, soit par un scotch reliant les antérieurs ensembles (postérieurs aussi si besoin), soit faire vivre le chiot sur des boites à œuf, les pattes se calant dans les trous permettent de dégager le thorax.

Mais ... l’ostéopathie et la notion de Force de traction médullaire, nous offre une solution très rapide et élégante.

On a souvent décrit maintenant les effets de la FTM excessive sur les aplombs qui alors ne sont pas bons et favorisent les pieds panards ou cagneux et les dysplasies. En général un FTM élevée se traduit aussi par une perturbation des fonctions nerveuses en général en hyper ....

Mais ici pour ce syndrome, la FTM est tellement forte qu’en fait le système nerveux semble comme disjoncté : pas de tonus dans les membres, chien amorphe et déformation de la cage thoracique par le poids et l’absence de tonus musculaire.

Le traitement ostéopathique est le même que d’habitude, techniques en particulier tissulaires sur le point d’insertion du filum terminale, vérification de la torsion physiologique, etc ...

Sur ce chiot pourtant ici âgé de plusieurs semaines, la situation n’avait pas évolué du tout malgré les tentatives de traitement précédentes et en quelques jours (3/5) après remise en route de la FTM, il marchait, il avait récupéré le comportement des chiots de la portée, et les déformations avaient quasiment disparu ....

La première thèse vétérinaire sur la FTM :

Boisseleau, Amandine

La force de traction médullaire : étude bibliographique
Medullary traction force : literature study
MENINGE/ OSTEOPATHIE/ NEUROLOGIE/ SYSTEME NERVEUX CENTRAL/ MAMMIFERE/ CAS CLINIQUE/ ORTHOPEDIE/ SYRINGOMYELIE/ SCOLIOSE/ RACHIS/ MALFORMATION DE CHIARI I/ MOELLE EPINIERE/ FORCE DE TRACTION MEDULLAIRE
N-2012-073

- http://kentika.oniris-nantes.fr/GEI...

Voir en ligne : Chiot nageur


Notez cet article
2 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 427 / 752012

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC