L’Ostéo4pattes

Et si c’était l’ovaire ? (rés)

Créé le : mardi 7 septembre 2010 par Catherine Brassaud

Dernière modificaton le : lundi 4 décembre 2017

Le début de cette réflexion est appuyé sur les cas de deux juments qui ont soudainement refusé de donner leur pied postérieur droit.

Vues à quelques semaines d’intervalle, elles montraient parmi leurs dysfonctions une restriction de mobilité du bassin et des lombaires avec des compensations sur l’avant-main.

La première jument, une poulinière demi-sang suisse de 9 ans, a été traitée en deux séances.

Elle a montré une lente rémission des symptômes après la deuxième consultation au cours de laquelle un travail tissulaire en regard de la zone ovarienne avait été mis en place, se rajoutant au travail structurel notamment de la 4ème vertèbre lombaire. La première séance avait été essentiellement structurelle et avait apporté un soulagement qui n’avait pas duré au-delà de quelques jours.

La « piste ovarienne » s’est imposée lors de la rencontre avec la deuxième jument, également demi-sang suisse et âgée de 12 ans. La similitude dans la manifestation de la gêne corporelle a orienté l’investigation ostéopathique au-delà des dysfonctions évidentes du bassin et des lombaires. Une nette tension fasciale dans la zone de l’ovaire droit est rapidement ressentie. Dès la réception de cette tension dans les mains, la jument donne les signes de concentration et de décontraction qu’elle refusait jusque là. Les symptômes de gêne


- La suite pour les abonnés: A27 - Et si c’était l’ovaire ?
- Pour s’abonner à la revue papier: http://www.biblioboutik.osteo4patte...
- Pour devenir abonné aux sites: vetosteo chez vetosteo.com



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 87 / 721041

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC