L’Ostéo4pattes

027-Dépêche du Samedi 8 septembre

Ostéopathie et médecine, synergie ou complémentarité…
Créé le : mardi 4 septembre 2007 par Bruno Denis

Dernière modificaton le : vendredi 1er décembre 2017

Motif de consultation :
Nuggets, croisé bichon maltais mâle de 9 ans, consulte ce dimanche matin (en urgence) pour une hyperalgie de la ceinture pelvienne et un « abdomen douloureux » sans fièvre : il marche difficilement, le bas du dos voûté, les membres postérieurs resserrés en adduction rendant la démarche difficile et l’obligeant à s’asseoir rapidement après quelques pas. Il se plaint et mordrait quand on lui effleure la paroi abdominale.
Par ailleurs, ce matin il a semblé uriner avec difficultés mais a pu exonérer ses selles.

Les hypothèses de diagnostics médicaux :
Sacro- lombalgie, prostatisme, infection urinaire.

Examens complémentaires.
La radiographie de l’abdomen permet de constater l’absence de lésion radio visible sur le rachis, que la vessie est vide et la prostate un peu hypertrophiée.
L’échographie abdominale confirme l’hypertrophie prostatique sans anomalie structurelle du parenchyme. La paroi vésicale est un peu hypertrophiée et le contenu vésicale hétérogène.
Le sondage vésical révèle des urines troubles à pH8. La cytologie réalisée par la technique « cytospin » montre de nombreuses cellules épithéliales mais une absence totale de bactérie visible. [Le résultat de la bactériologie des urines (culture sur « Uriline ») donnera 24 heures après une « Absence de développement bactérien ».]

Diagnostic et traitement ostéopathique.
Pendant que les urines centrifugeaient pour la cytologie, les mains se posent sur la croupe du chien, « écoutent », « ressentent », identifient les tensions qui sont ici surtout musculaires. Et au fur et à mesure qu’elles les palpent et les identifient elles les traitent dans la foulée par des massages rythmés des muscles et des tendons, permettant ainsi la détente musculaire en inhibant l’activité alpha et gamma par l’intermédiaire des récepteurs (Fuseau Neuro Musculaire, récepteurs de Golgi et Ruffini), intervenant dans réflexes myotatique et myotatique inverse. Les tensions semblent fondre comme « neige au soleil ». Ces manipulations musculaires concernent les zones d’hyper contractures des pectinés, masse commune des lombes (muscle erector spinae), muscles iliaques et la partie inguinale et abdominale de la paroi musculaire abdominale.
Egalement manipulation structurelle directe sur les ilium en mobilisant l’articulation sacro iliaque.
Assez rapidement le patient a été consentant et avant la fin de la séance de manipulation il s’est déjà beaucoup décontracté. Une fois remis au sol il marche normalement.

Traitement médical.
Avant de repartir il reçoit, par principe de « précaution conventionnelle », pour son hyper prostatisme une injection d’acétate de delmadinone et il lui est prescrit per os des antibiotiques et un antispasmodique urinaire.

CONCLUSION
Si la sémiologie médicale « classique » est indispensable pour étayer, vérifier et sécuriser les hypothèses diagnostics au regard d’une connaissance reconnue, l’approche ostéopathique systématique des cas cliniques peut comme ici apporter son lot de surprise agréable pour le patient, satisfaisante pour le praticien et valorisante pour l’art vétérinaire.

Actualités

http://www.nantes.osteopathe-veterinaire.com/

Ce lien est l’adresse du tout nouveau site Internet du cours d’ostéopathie vétérinaire de Nantes. Dont les cours démarrent le 24 septembre. Ce site permet de rentrer facilement en contact avec Claire Douart pour des renseignements sur la formation. A terme il sera un lien entre les étudiants et les enseignants.



Notez cet article
3 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 143 / 751428

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC