L’Ostéo4pattes

Gödel, l’ostéopathie, l’ordre des kinésithérapeutes.

Ou le mauvais sort des médecines parallèles...
Créé le : samedi 2 avril 2016 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : vendredi 6 mai 2016

Gödel était un mathématicien qui un jour nous a démontré deux théorèmes, le théorème d’incomplétude et celui d’indécidabilité ; Si vous n’êtes qu’approximativement versé sur les maths, il suffit juste de comprendre que dans un système clos, un ensemble au sens mathématique, toute démonstration peut être cohérente, c’est-à-dire ne pas présenter de faille logique, mais il est impossible de démontrer toutes les propositions faites et il en est forcément une qui est indémontrable et dont on aurait pu prendre la proposition inverse pour obtenir un système aussi cohérent mais différent sans que l’on puisse décider laquelle des propositions est vraie. Pour se faire il faut un système plus grand pour démontrer le premier, mais ce dernier système plus grand est aussi indécidable sans un système plus grand encore … à l’infini.

Ainsi il en va dans notre univers astronomique de l’axiome d’Euclide sur les droites parallèles : à partir d’un point M hors d’une droite, on ne peut faire passer qu’une seule droite qui lui soit parallèle et ne la rencontre donc jamais. C’est un postulat mais qui malgré deux mille ans d’essais n’a pu être démontré et rendu à l’état de théorème, donc indéboulonnable du point de vue de sa véracité. C’est ici la proposition indémontrable dont on peut prendre le contraire :
- On peut ne faire passer aucune droite Parallèle par M dans une géométrie sphérique ou une infinité dans une géométrie hyperbolique.

Il existe une infinité de droites qui, comme d1, d2 et d3, passent par le point M et sont parallèles à la droite D
Il n’existe aucune droite passant par le point M et parallèle à la droite D.
Et la bouteille de Klein est un objet en 4 D qui voit ses droites se croiser à l’infini …

Qu’a t’on à faire me direz-vous de ces élucubrations de mathématicien ? En fait simplement ceci, personne ne peut dire la forme de l’univers clos que nous habitons depuis le Big Bang et personne ne peut parier si les deux rails de train que vous prolongez à l’infini sont parallèles ou sécants, seuls ou accompagnés d’une infinité !? En pratique, vous pouvez même faire toute hypothèse autre que vous désireriez et personne ne peut vous en vouloir !

Et bien, la médecine, elle-même, vit de manière irrévocable dans cet univers indécidable et l’axiome de la vie n’a toujours pas été démontré, il est juste constaté, ce ne sera sans doute jamais un théorème. Et à moins de vouloir s’acharner sur la quadrature du cercle autant en rester à une problématique d’axiome ! Ainsi, personne ne sait ce qu’est réellement la vie et son fonctionnement, personne ne sait quid du vitalisme (la vie appelle la matière qui la concrétise) ou du mécanisme (La matière passe un saut de complexification en donnant la vie) est la véracité de notre existence si tant est que l’on puisse réduire la vie à ces deux propositions qui jadis se sont affrontées en la personne de Pasteur pour le mécanisme et de Béchamp pour le vitalisme. Et ce que nous dit Gödel, c’est que ce n’est pas parce que Pasteur a gagné que l’on puisse affirmer qu’il disait vrai. On peut juste dire qu’il a emprunté un chemin que la médecine a suivi dans son ensemble, un chemin logique et cohérent, mais un chemin parmi toutes les propositions possibles.

Vous l’aurez compris, chaque façon de voir la médecine, la santé, la vie est un système de pensée clos, cohérent logique par lui-même, mais absolument indémontrable. Avec l’Evidence Base Médecine dont on fait grand cas en ce moment, la problématique est la même, c’est une façon de penser la médecine, très logique et cohérente mais dont certains présupposés sont des choix indémontrables et des choix parmi d’autres choix en particulier les choix contraires. Un de ces choix est de penser que l’on puisse penser le corps d’abord et seulement en terme de matière (mécanisme).

L’ostéopathie, l’acupuncture, l’homéopathie prennent d’autres présupposés, tout aussi louables. Ils sont logiques, cohérents en eux-mêmes mais autant indémontrables et en tous cas pas dans le système de pensée de la médecine factuelle puisqu’il n’ont pas les même théorèmes et axiomes à dérouler … Et surtout ils ont l’avantage immense de pouvoir agir hors des limites de l’univers de la médecine factuelle dans laquelle on nous demande de se fondre (de s’écraser …).

A chaque type de médecine on demande juste d’être logique, cohérente et in fine pertinente :
- En utilisant un tel système, est ce que je me suis rapproché d’une solution intéressante pour mon patient (problématique médicale et sociale…) ?
Mais il n’existe actuellement aucun système de pensée médical capable d’englober tous les autres et de les prouver, c’est-à-dire un ensemble plus grand que la médecine factuelle, l’ostéopathie, l’homéopathie et l’acupuncture réunie qui permette de prouver ou d’infirmer chacune par rapport à l’autre …
- Ces différents systèmes sont donc condamnés à se juxtaposer, à trouver quelques ponts mais aucune égalité et leur utilisation dépendra du contexte et du résultat de chacun pour telle ou telle problématique. Il y a donc encore pour longtemps plusieurs médecines et plusieurs diagnostics ….

Aussi, quand en ce début d’année 2016, le CORTECS (collège de recherche transdisciplinaire esprit critique et science) pond un rapport qui conclut que le crânien n’est pas démontré, il a sans doute raison ou même pas si j’en crois certains auteurs d’ouvrages cités dont les publications ont été gauchis pour coller à la démonstration du Cortecs (http://www.osteopathie-france.net/osteopathes/2781-cortecs-reponse-de-n-sergueef-ke-nelson-t-glonek). Quand Pierre Tricot répond par un article qui sent le vécu, il a aussi raison. (Le Crânien, çà ne vaut rien !!!). Quand d’autres disent le MRP n’existe pas, mais le crânien c’est quelque chose, je leur donne aussi raison. Il y a effectivement je pense une lacune dans l’explication du crânien version Sutherland [1], mais c’est une vision cohérente et logique par elle même qui, une fois ses présupposés acceptés donne des résultats chaque jour entre des mains expertes.

Personnellement, je préfère poser avec le MRP et le crânien des présupposés qui parlent de tenségrité et de fréquence de résonance d’un système physique (Le MRP Harmonique ....) et oublier momentanément l’explication de Sutherland, mais il reste que cette onde à 0.17 Htz qu’est le MRP autonome ou provoquée est un concept pertinent et efficace et c’est tout ce qu’on lui demande puisque quand bien même nous y passerions plusieurs vies nous démontrerions plein de choses, mais pas que c’est réel ….

Par contre quand l’ordre des kinésithérapeutes se saisit de l’aubaine qu’est ce rapport pour interdire à ses ouailles de pratiquer une dérive d’une telle inanité, il montre simplement qu’il n’a pas compris qu’il est prisonnier d’une façon de penser la vie qui n’est pas plus démontrable que les autres mais dont il veut imposer les axiomes (les dogmes ?) à tout le monde. Et là, on quitte la logique, on quitte la science pour la croyance.
http://www.osteopathie-france.net/t...

Il n’y a sans doute pas grand temps pour que l’ordre des médecins et celui des vétérinaires rejoignent cette procession.

Personnellement, je ne m’inquiète pas pour le crânien qui quelle que soit l’explication qu’on lui donne, plus ou moins juste, ou fausse, a une valeur en soi et sera maintenant utilisé par beaucoup d’ostéopathes !

Vouloir restreindre l’ostéopathie à ce qu’elle a d’intelligible dans un système mécaniste c’est projeter le volume de la terre sur une carte en la déformant (Opera Mundi, le Théâtre du Monde.), donc en perdant l’essence même de la chose, c’est vouloir retenir de l’eau dans vos mains, c’est-à-dire inutile, c’est monter dans une Ferrari et rester en première …. D’autant plus que rester cantonné par exemple a des lois de Fryette aussi critiquables selon vos critères de méthode que le champ crânien montre bien le parti pris de base … votre pensée est ainsi prise la main dans le sac.

Mais, pour avoir eu l’orgueil de travailler à ce rapprochement pendant des années, je suis infiniment désolé que la médecine au sens large n’ait pas saisi l’occasion de rentrer le crânien (et autres …) dans sa vision pour élargir sa modélisation de la vie et intégrer ce que l’ostéopathie informationnelle peut apporter de beau et de bon dans le soin. En réagissant ainsi à peine né, l’ordre des kinésithérapeutes après le ministre belge de la santé l’an passé, par abus de pouvoir, nous fait perdre une chance de plus de mélanger deux façons de soigner importantes, une chance d’évoluer dans notre modélisation de la vie et cet acte condamne ces deux « médecines » pour le coup à évoluer parallèlement sans jamais se rencontrer !!! Adieu, médecines complémentaires, bonjours médecines parallèles ...

A moins que l’on ne soit dans un univers NON-EUCLIDIEN !!! CQFD.

L’infini est une droite comme les autres

[1Ne serait-ce que parce que dire que le lien entre le crane et le sacrum est la dure mère qui s’arrête bien avant le sacrum anatomiquement semble une assertion difficile à soutenir....d’autres disent le lien est le système nerveux lui même avec sans doute plus de justesse



Notez cet article
6 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 501 / 584424

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 1 - L’Ostéopathie Comparée  Suivre la vie du site Histoire et Philosophie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License