L’Ostéo4pattes

Séquence découverte : La CI, c’est possible ?

Créé le : dimanche 31 juillet 2011 par franck Germani

Dernière modificaton le : lundi 4 décembre 2017

LN fait des émules. Un témoignage de ma première "rencontre" avec la communication intuitive.

En avril 2008, la propriétaire de Tulipe, jument de 23 ans à l’époque m’appelle pour une séance d’acupuncture. J’explique à la propriétaire que j’ai assez peu l’habitude de planter des aiguilles, mon truc, c’est plutôt les mains. Et là, stupeur : "je sais Docteur, et je sais aussi que vous êtes plutôt ouvert d’esprit. Je me lance. En fait, c’est la jument qui vous demande de l’acupuncture." Au fond de moi, je pense : "vlà autre chose !". Incrédule mais curieux, je me rends au rendez-vous.

Arrivé sur place, la propriétaire m’explique qu’elle étudie la communication animale avec Fabienne Maillefer, une communicatrice suisse. C’est elle qui a "discuté" avec Tulipe de son cas.

Tulipe est raide depuis deux jours et urine foncé. Elle a "dit" à Fabienne que je devais débloquer sa vessie... ( à noter que quand elle parlait de moi, Tulipe parlait du docteur avec la même coupe de cheveux qu’elle et j’ai une queue de cheval !)

Et là, incroyable, la vessie est en dysfonction ! Un point en regard de D15 à gauche sur la branche interne du méridien vessie est en vide d’énergie ainsi qu’un autre en regard de L5 à D ((je laisse le soin aux acupuncteurs de faire le lien). Là, Fabienne appelle le portable de la propriétaire qui me la passe : j’entends un bruit de voitures, elle est sur l’autoroute, me demande quelques instants le temps de se garer sur une aire. Je lui fais ma part de ma découverte de ces points et elle me confirme que c’est là qu’il faut que je plante mes aiguilles...

Je commence en regard de D15 mais j’ai une sensation de résistance, en même temps elle m’indique qu’il faut que je décale l’aiguille de 2 mm et là, ça rendre comme dans du beurre, elle me dit "vous y êtes". Je pense : "à quelle profondeur dois-je m’arrêter ?" je sens un blocage, elle me dit "aïe, n’allez pas plus profond". La jument est restée impassible, je regarde le couloir de l’écurie, m’attendant à voir quelqu’un avec un téléphone planqué derrière un ballot. Mais non, personne, et j’entends toujours dans le téléphone les voitures passer. Après échange de remerciements et de salutations, Fabienne retourne à ses occupations.

Le reste de la séance se déroule "normalement" avec une autre aiguille en regard de L5 puis du viscéral sur la vessie.

La question qui me taraude à cet instant : comment est-ce possible ? ou plutôt comment ça marche ? car j’y crois, comme Saint Thomas, j’ai vu !

La suite avec les ondes alpha...



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 271 / 706080

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC