L’Ostéo4pattes

La Torsion Physiologique, de l’humain au quadrupède.

Créé le : samedi 17 janvier 2015 par Yves Guillard

Dernière modificaton le : lundi 20 juin 2016

Diplômé en ostéopathie en 1983 à Paris, Yves Guillard a longtemps recherché une cohérence dans sa pratique ostéopathique jusqu’au jour où il a eu la surprise de soigner une scoliose avec un succès dépassant ses attentes ! Au fil des années, il en déduit une compréhension du fonctionnement du corps qui comporte une composante de torsion s’intégrant au cœur du MRP, aussi bien chez l’humain que chez l’animal. Tout est alors devenu beaucoup plus clair et cela a révolutionné sa pratique clinique. Il a publié le résultat de ses travaux dans L’ostéopathie en douceur, de la parascoliose à la Torsion Physiologique, et, tout récemment, dans La Torsion Physiologique en ostéopathie comparée, de l’humain au quadrupède, éd. Sully, ainsi que sur son site http://www.torsion-physiologique.fr/.

Réduire une scoliose ou harmoniser la longueur des jambes chez un humain, changer l’aplomb chez un cheval, ce sont quelques uns des résultats inespérés (impossibles ?) obtenus pourtant, dès la première séance, en harmonisant la Torsion Physiologique.

Cette nouvelle notion vient révolutionner la physiologie de l’ostéopathie en complétant le Mécanisme Respiratoire Primaire découvert par Sutherland au début du XXe siècle. Elle permet maintenant d’envisager le corps dans ses trois dimensions, tout en dépassant les clivages entre ostéopathies crânienne, viscérale ou articulaire. De même l’approche de l’Ostéopathie Comparée aborde le Mammifère dans sa globalité : qu’il soit bipède ou quadrupède, humain ou animal, son fonctionnement est souvent très proche, tout comme les traitements à lui appliquer.

La prise en compte du fait que la mise sur deux (ou quatre) pattes du Mammifère est souvent longue et difficile à acquérir (un an pour le bipède humain, de quelques dizaines de minutes à plusieurs semaines pour le quadrupède) permet de comprendre que la position debout ne s’est pas faite automatiquement à partir du sol. Tout au contraire, elle est le fruit d’une construction laborieuse pour n’arriver, finalement, qu’à un compromis plus ou moins bancal. En effet tous les nouveaux patients humains présentent une jambe plus courte que l’autre, tandis que la très grande majorité des quadrupèdes souffre de problèmes d’aplomb.

Le paradoxe est que ces résultats surprenants sont obtenus grâce à des techniques simples, tout en douceur, mais subtiles. Au delà du traitement de la scoliose ou des défauts d’aplomb, elles permettent également de résoudre la plupart des lésions ostéopathiques rencontrées, aussi bien chez l’humain que chez l’animal. En effet celles-ci rentrent généralement dans l’un des trois dysfonctionnements de la Torsion Physiologique (parascoliose, Torsion Accentuée ou Torsion Inversée) dont la clef se trouve à trois niveaux (respectivement le bassin, l’abdomen et le thorax). Le diagnostic de ces trois schémas lésionnels est facile chez l’humain tandis qu’il s’effectue, chez le quadrupède, en testant simplement la torsion du bassin et le sens de rotation de l’écaille occipitale.

La précision du diagnostic permet de traiter ainsi de nombreuses affections, tout en réduisant considérablement le nombre des techniques nécessaires. En effet, une fois la Lésion Primaire trouvée, il ne reste plus qu’à la libérer pour voir les autres blocages disparaître, comme par enchantement...

Ce stage abordera, tout d’abord, la parascoliose et la Torsion Physiologique chez l’humain ce qui en permettra, dans la seconde partie du stage, d’appliquer facilement ces notions au quadrupède.

 PROBLÉMATIQUE :

La Parascoliose

Comme les humains, la plupart des quadrupèdes présentent des problèmes d’aplomb, avec toutes les conséquences que cela présente tant au niveau des membres, de la colonne vertébrale, du crâne ou des viscères.

L’origine de ces déséquilibres remonte à la vie intra-utérine, puis à l’acquisition de la position quadrupèdique. Cependant leur correction est rapide et facile. Elle modifie définitivement l’équilibre du corps et supprime un grand nombre de troubles.

La Torsion Physiologique

Au-delà de cette correction de la parascoliose, c’est toute une nouvelle approche de la physiologie ostéopathique qui apparaît. Celle-ci réalise une synthèse entre les approches crânienne, viscérale et vertébrale.

 OBJECTIF :

Le but de cette session est l’initiation au concept et à la pratique de la Torsion Physiologique.

En effet, dans la lignée des travaux de Sutherland, Yves Guillard a découvert un nouvel élément de la physiologie ostéopathique, celui de Torsion Physiologique :

- Chaque Flexion de la symphyse sphéno-basilaire est complétée par la Torsion (tout le tronc tourne légèrement autour d’un axe antéropostérieur passant par l’ombilic avec adaptation des mouvements de la tête et des membres)

- Tandis que chaque Extension commence par la Détorsion (annulation de cette torsion).

Si cette Torsion Physiologique se bloque avant l’acquisition de la verticalité (Torsion Accentuée), il s’ensuivra l’apparition d’une parascoliose, donc de déséquilibres importants.

Si le blocage de la Torsion Physiologique apparaît, par contre, après la verticalisation de l’individu, il pourra se faire de deux manières :

- Soit par une exagération de la Torsion Physiologique (Torsion Accentuée dont l’origine se trouvera au niveau du ventre),

- Soit par le contraire de celle-ci (Torsion Inversée dont l’origine se trouvera au niveau du thorax).

La Torsion Accentuée et la Torsion Inversée couvrent la quasi-totalité des lésions ostéopathiques, tant au niveau du tronc ou du crâne, que des membres.

La suppression de la Lésion Primaire (abdominale ou thoracique) solutionne alors instantanément ces blocages.

Cette découverte de la Torsion Physiologique, si elle est sophistiquée dans son étude, débouche par contre sur des traitements d’une grande simplicité et d’une efficacité remarquable.

 PROGRAMME :

Il se déroulera en deux temps :

1) Apprentissage de la parascoliose et de la Torsion Physiologique chez l’humain

2) Adaptation de ces techniques au quadrupède

Seront abordés :

- Le toucher en ostéopathie fluidique
- Le traitement des parascolioses chez l’humain et l’animal (diagnostic et traitement)
- La Torsion Physiologique : Expérimentation de la Torsion Physiologique sur soi-même, Mécanismes d’apparition d’une scoliose, d’une parascoliose, Mécanismes de correction
- La pratique de la Torsion Physiologique : Relations motilités viscérales/MRP, Un nouveau paramètre du MRP, La Torsion Accentuée (diagnostic et traitement chez l’humain et l’animal)

La Torsion inversée (diagnostic et traitement chez l’humain et l’animal)
- Une nouvelle approche de la cambrure lombaire (debout, assis ou pour soulever des charges)

- Du 20 au 24 Mai au Mans (Sarthe), Niveau 1
- Du 21 au 23 octobre au Mans, stage de perfectionnement sur la torsion Niveau 2 suivi d’une demi journée gratuite et facultative sur la torsion chez le cheval.

Pour tout renseignement sur le stage d’Yves Guillard D.O., Merci de contacter directement Christophe Annat D.O. qui gère en direct du Mans toute l’organisation du stage pour cette année 2016. christopheannat chez gmail.com

Inscription en téléchargeant le document Ci-dessous :


Notez cet article



titre documents joints

17 septembre 2015
info document : PDF
1.5 Mo




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 708 / 569909

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 4 - Formation / Recherche  Suivre la vie du site Formations et stages   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License