L’Ostéo4pattes

36B - Nouveautés dans le concept de torsion physiologique (rés)

Créé le : vendredi 22 mai 2015 par Yves Guillard

Dernière modificaton le : mardi 22 septembre 2015

Cet article apporte des compléments à mon ouvrage "La Torsion Physiologique en ostéopathie comparée, de l’humain au quadrupède", éd. Sully, Vannes, 2013 et aux présentations de celui-ci parues dans les numéros 26 et 28 de l’Ostéo4pattes.

Le point de départ qui m’a conduit à élaborer la notion de Torsion Physiologique est la constatation que la plupart des bébés humains (mais aussi animaux) présente, de façon plus ou moins marquée, une concavité de l’ensemble du corps vers la gauche à la naissance. Si cette concavité persiste, le bébé sera obligé de tordre excessivement son bassin pour se mettre à la verticale (parascoliose).

De même, chez tous les nouveaux patients en décubitus dorsal, il est plus facile de mobiliser les membres inférieurs vers leur gauche.

J’ai cherché, pendant un certain temps, une explication plausible à ce phénomène jusqu’à ce que je rencontre, dans les ouvrages de Jean-Pierre Barral, la notion de motilité qui m’a donné l’outil nécessaire pour construire ce nouveau concept, que j’ai appelé Torsion Physiologique.

LA MISE EN TENSION DE LA TORSION PHYSIOLOGIQUE VUE VENTRALE

(N.B. : l’amplitude des mouvements a été considérablement augmentée)

Comme j’examinais et soignais quotidiennement des patients en décubitus dorsal j’ai d’abord cherché et construit cette torsion sur moi-même allongé sur la table. Cela m’a conduit à l’envisager sur un plan frontal, même si j’ai mis en évidence les rotations antérieures et postérieures qui donnaient un certain volume à ce plan. Ce qui ressortait de ces tests c’est que, au cours de la Torsion Physiologique, tout le tronc s’inclinait vers la gauche, pendant que la tête se tournait vers la droite. J’ai rapidement mis cette notion en relation avec le M.R.P., supposant qu’elle devait s’intégrer de façon cohérente dans le mécanisme déclenché par la Flexion/Extension de la S.S.B., la Torsion intervenant après la Flexion. J’ai également réalisé que cette Torsion Physiologique pouvait se bloquer selon des modalités extrêmes et contradictoires, suite à des tensions au niveau du ventre ou du thorax.

Plus tard, faisant le détour par l’ostéopathie animale, j’ai finalement appelé ces deux types de blocages Torsion Accentuée (d’origine abdominale, le corps est en concavité vers la gauche) et Torsion Inversée (d’origine thoracique, le corps est en concavité vers la droite). Mais à cette étape je n’avais pas encore pensé à intégrer les membres dans la Torsion Physiologique.

Suivant un autre cheminement et s’adressant à des patients animaux en appui sur leurs quatre pattes, Patrick Chêne s’est emparé de ce concept et l’a adapté sous la forme d’une hélice, ignorant lui aussi les membres. Cela lui a permis d’effectuer d’intéressantes mesures des variations de longueur de cette hélice, entre le début et la fin de la séance de traitement. (dessin de Lisa Pelissier).

Dans un second temps, j’ai commencé à explorer l’influence de la Torsion Physiologique sur la mobilité sphéno-basilaire.

J’ai ainsi pu constater que, si le praticien maintenait le crâne immobile en fin de Flexion avec un positionnement des mains frontal/occiput, il se produisait alors une rotation de l’occiput dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (SIAM) accompagnée d’un léger glissement vers la gauche, puis que le sphénoïde partait dans une rotation inverse avant de changer à nouveau de direction pour basculer en avant et en bas, augmentant ainsi l’amplitude de la Flexion sphéno-basilaire [Yves Guillard, Au delà de la flexion sphéno-basilaire, Le Monde de l’Ostéopathie, N°9, 2014.]. Ce qui m’a finalement conduit à compléter la vision que j’avais de la Torsion Physiologique avec toutes les conséquences que cela implique…

UNE NOUVELLE VISION DE LA TORSION PHYSIOLOGIQUE ET DU M.R.P.

J’ai ainsi réalisé que, au delà de la flexion sphéno-basilaire et de ce que je définissais jusqu’ ici comme étant la Torsion Physiologique (ou l’Hélice pour P. Chêne), il existait finalement un troisième temps au cours de cette première phase du M.R.P. Il s’agit en fait d’une rotation complémentaire qui ramène le crâne et la colonne dans leur axe, mais en accentuant fortement les paramètres de la Flexion.

La première phase du M.R.P. peut donc se décomposer ainsi :

Dans ce tableau la Torsion Physiologique se compose de deux éléments successifs : le terme “mise en tension“ remplace ce que j’appelais antérieurement “Torsion Physiologique“, tandis que celui de “déploiement“ se rapporte à ce nouveau concept qui conduit la Flexion jusqu’à son terme.

Chez l’humain, la mise en tension s’effectue autour de l’axe ombilical antéro-postérieur : le tronc s’incline vers la gauche et s’ouvre à droite, la tête tourne vers la droite en s’inclinant légèrement, l’épaule gauche recule (postéro-inférieure), tandis que la droite avance (antéro-supérieure). Dans le même temps l’ilium gauche recule vers le haut (postéro-supérieur), pendant que le droit avance et descend (antéro-inférieur). La tête (l’occiput) tourne du même côté que le sacrum (et que l’ilium qui est en antériorité : le droit chez l’humain).

Tous ces mouvements sont synchrones.


- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : 36B - L’Evolution du concept de Torsion Physiologique (AS)
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ces dix ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner à la revue simplement ( ne permet pas de lire les archives internet) ou aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) et l’accès à toutes les archives est libre : S’abonner
- Acheter juste l’article en PDF, Attention, livraison manuelle par mail dont la rapidité dépend de notre disponibilité !!

Livraison manuelle par Mail.



- Sommaire de ce numéro : Revue 36A (Avril 2015)



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 109 / 720782

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC