L’Ostéo4pattes

Pantxo, et PIF le chat... (Rés)

Créé le : mercredi 2 mars 2011 par Véronique Zenoni

Dernière modificaton le : jeudi 7 décembre 2017

Pantxo est un chat européen, mâle castré, âgé de quatre ans quand, en décembre 2008, il commence à présenter des éternuements. De janvier à mars 2009, les signes cliniques s’aggravent avec perte d’équilibre, prostration. Il répond par de l’agressivité aux stimulations. Le vétérinaire traitant met en place un traitement corticoïde en mars. Aucune amélioration n’est constatée et Pantxo est référé en mai 2009.

Des examens complémentaires sont réalisés : prises de sang pour biochimie et numération formule, examen tomodensitométrique de l’encéphale, ponction de liquide céphalo-rachidien et recherche PCR Felv, FIV, toxoplasmose, coronavirus. A la suite de ces examens, Pantxo est déclaré malade de la PIF (Péritonite Infectieuse Féline). Le tableau clinique s’aggrave avec apparition de diarrhée. Un traitement corticoïde est de nouveau institué avec Microsolone, complété par Diarsanyl pour la diarrhée.

Quand les propriétaires, dont je soigne le chien, me parlent de Pantxo je les encourage à me le montrer, car logiquement après six mois d’évolution d’une PIF, Pantxo devrait être mort.

Je sollicite alors l’aide d’une consœur, le Dr Diane ADDIE, maître de conférences en virologie clinique vétérinaire à l’Université de Glasgow, en Écosse. Elle accepte d’examiner ce chat avec moi. RDV est pris en juillet 2009. Pantxo étant réputé difficile chez le vétérinaire, nous commençons par le soin ostéopathique, puis le Dr Diane Addie réalise un examen clinique et des prises de sang.

En suivant le lien : http://www.youtube.com/watch?v=_JLd..., vous pourrez prendre connaissance de l’analyse que le Dr Addie fait des examens complémentaires réalisés et de son examen clinique, et découvrir ses conclusions.

Consultation d’ostéopathie du 22 juillet 2009

L’examen ostéopathique permet de situer la gêne respiratoire, de supposer l’existence de maux de tête participant au changement de comportement, de rapprocher l’origine de la diarrhée au traumatisme causé par la ponction de liquide céphalo-rachidien.
L’examen clinique du Dr Addie révèle, entre autre, un déficit proprioceptif du côté droit, cohérent avec les constatations ostéopathiques.

A l’issue de cette double consultation, il est décidé d’arrêter les corticoïdes sur huit jours.

Suite au soin ostéopathique, les éternuements ont disparu en trois jours, et pour les propriétaires : "tout est OK en une semaine".

Consultation d’ostéopathie du 7 septembre 2009

Lors d’une consultation de contrôle, les dysfonctions sont beaucoup moins importantes et Pantxo va bien.

Consultation d’ostéopathie du 9 avril 2010

Un an et demi après le début des symptômes initialement attribués à un coronavirus, on peut dire que Pantxo va bien....

Merci à Pantxo

Merci à Mme Mérian pour sa confiance...et pour n’avoir pas euthanasié Pantxo à l’annonce du verdict PIF

Merci à Diane Addie pour cette collaboration enrichissante, sa capacité d’analyse et son regard plein d’Amour pour nos amis les chats, http://www.dr-addie.com/French/inde...



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 371 / 753249

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC