L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

39C - Ce que les animaux nous apprennent sur la scoliose humaine (rés)

Créé le : jeudi 17 mars 2016 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : jeudi 17 mars 2016

Cette réflexion m’a été inspirée par un mail reçu à la veille d’un stage d’ostéopathie comparée, en juin 2015 :

« Je commence un travail de mémoire sur l’intérêt de l’ostéopathie pour les nourrissons, notamment dans l’accès au déplacement à quatre pattes.

Le lien que vous faites sur les torsions entre humains debout et animaux à quatre pattes m’amène à penser que vous avez dû réfléchir aux similitudes et différences entre ces deux postures. Pourriez-vous par exemple m’éclairer sur l’intérêt ostéopathique qu’il y aurait pour le bébé de passer par cette posture et ce déplacement à quatre pattes ? Qu’est-ce que ça lui apporterait dans son schéma plutôt que de se mettre debout directement ? Quelles sont les dysfonctions qui pourraient le gêner particulièrement dans l’acquisition de la marche à quatre pattes ? »

PENDANT LA GROSSESSE (LA GESTATION)

Une position lésionnelle

Le traité d’obstétrique de Merger explique que, chez 76% femmes enceintes, l’utérus effectue une dextro-rotation (rotation vers la droite) qui serait physiologique : mouvement de rotation de l’utérus sur son axe vertical de gauche à droite, ce qui oriente sa face antérieure en avant et à droite. Sur le plan frontal, le grand axe utérin s’incline du côté droit [Merger R. Levy J., Melchior J., Précis d’obstétrique, Masson, Paris, 6e ed, 2001, p. 40. Se reporter également à mon ouvrage L’Ostéopathie en douceur, Sully, Vannes, 2006, pp. 110 à 112.]

Cette situation du bébé, niché dans l’aile iliaque droite, est donc considérée comme tout à fait normale alors que, pour nous, il s’agit de la manifestation locale d’un blocage de la Torsion Physiologique (Torsion Accentuée). Ventre bombé vers le bas et à droite, femme enceinte avant traitement (cl. C. Annat)

Il en est de même chez les quadrupèdes où le ventre est également bombé caudalement à droite, quels que soient la forme de l’utérus selon les espèces ou le nombre de fœtus portés. Ventre bombé caudalement à droite, poulinière avant traitement (cl. B. Bruges-Renard)

La position physiologique

Suite au traitement (suppression de la parascoliose, de la Torsion Accentuée, de la rotation basilaire gauche, réharmonisation de la position du bébé avec la participation de la maman) la forme du ventre et la position du (des) fœtus s’harmonisent : le bombement du ventre devient centré. Ventre remonté ( image G) et centré (image D), Femme enceinte après traitement (cl. C. Annat)

Ventre centré, Poulinière après traitement (cl. B. Bruges-Renard)

Les conséquences

Si le ventre de la maman n’est pas réharmonisé par le traitement, le fœtus restera dans cette position inconfortable et ressentira ce stress au niveau de son propre ventre, probablement autour de son cordon ombilical, ce qui provoquera une Torsion Accentuée.

À l’inverse chez l’humain, si la maman est soignée avant d’être enceinte puis suivie pendant la grossesse, le bébé sera le plus souvent en parfait état à la naissance et ne nécessitera donc pas de traitement ostéopathique. Par la suite il ne présentera pas de parascoliose et cet état harmonieux persistera dans le temps. De plus ce sera un enfant paisible et équilibré.

Chez le cheval, si la parascoliose de la poulinière est soignée avant la saillie, le poulain qui naîtra bénéficiera immédiatement d’un aplomb parfait et d’une tonicité exceptionnelle sur ses quatre pattes.

APRÈS LA NAISSANCE (LA MISE BAS)

La Torsion Accentuée en cas de stress in utero :

- Concavité de tout le corps à gauche,

- Tête tournée vers la droite, aussi bien chez l’humain que chez l’animal.

Image G : Fœtus in utero radiographié ventralement, la Torsion Accentuée est importante

Image D : Bébé de un mois en Torsion Accentuée, avant traitement (cl. C. Annat)

La torsion bipédique du bassin

Revenons maintenant à ce qui est physiologique : en position allongée, que ce soit sur le dos, sur le ventre ou sur le côté, la Torsion Physiologique de tous les mammifères (que ce soient les humains ou les animaux) fonctionne de la même manière, en particulier au niveau de la mobilité iliaque :

- L’ilium droit part plus facilement en rotation vers l’avant,

- Alors que le gauche part en rotation vers l’arrière.[ Pour une description plus complète se reporter à mon ouvrage La Torsion Physiologique en ostéopathie comparée, Sully, Vannes, 2013, p. 56.]

Ce type d’asymétrie se retrouvera plus tard chez l’humain, quand il aura acquis la verticalité. C’est ce que j’ai appelé la torsion bipédique du bassin.

PASSAGE À LA QUADRUPÉDIE

Chez l’animal

Très vite l’animal va chercher à se mettre sur ses quatre pattes. Mais ce sera beaucoup plus long pour le bébé humain.

Il se présente alors plusieurs cas [Idem, pp. 85 à 88, 101 à105.] :

1) Si l’animal n’a pas été stressé dans le ventre maternel (ventre harmonieux) :

il ne présentera pas de Torsion Accentuée à la naissance, donc pas d’inclinaison latérale du corps vers la gauche, ni de rotation asymétrique de la tête. Lorsqu’il se hissera sur ses membres pelviens, puis sur ses membres thoraciques, il restera sur son axe et son bassin s’adaptera tout naturellement à la position quadrupédique : l’ilium gauche va partir dans une grande rotation vers l’avant, ce qui inversera la torsion du bassin qui deviendra quadrupédique  :

- L’ilium droit part maintenant plus facilement en rotation vers l’arrière,

- tandis que le gauche part en rotation vers l’avant.

C’est la mobilité normale du bassin chez l‘animal en appui sur ses membres ou chez l’humain penché en avant.

2) Si l’animal n’a été que peu stressé dans le ventre maternel :

la concavité de son corps vers la gauche sera modérée et il arrivera facilement à se soulever d’abord sur ses membres pelviens en orientant son bassin vers la droite, puis sur ses membres thoraciques. Cependant il n’arrivera pas à basculer son bassin en position quadrupédique. Celui-ci restera bipédique, tandis qu’il sera décalé vers la droite.

C’est ce que j’ai appelé une parascoliose droite.

Les membres thoraciques restant libres, cette parascoliose sera peu invalidante.

Ultérieurement, si l’animal est stressé, une tension supplémentaire peut s’installer au niveau cervico-thoracique (Torsion Inversée).

3) Mais si l’animal a été très stressé pendant la vie intra-utérine :

la concavité de son corps vers la gauche sera extrême et l’animal n’arrivera pas à se soulever sur ses membres pelviens, ni à orienter son bassin vers la droite. Il devra donc s’appuyer d’abord sur ses membres thoraciques, puis sur les membres pelviens pour soulever son corps en bloc à cause de cette grande concavité gauche. Son bassin restera, bien sûr, bipédique mais figé vers la gauche....


- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : 39C - Ce que les animaux nous apprennent sur la scoliose humaine
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ces douze ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner à la revue simplement ( ne permet pas de lire les archives internet) ou aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) et l’accès à toutes les archives est libre : S’abonner
- Acheter juste l’article en PDF, Attention, livraison manuelle par mail dont la rapidité dépend de notre disponibilité !!
Momentanément faites votre demande à rédaction chez osteo4pattes.eu
- Sommaire de ce numéro : N°39C



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 537 / 775276

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC