L’Ostéo4pattes

Professeur Joyeux

vendredi 15 juillet 2016.

Suite à ses différents propos sur les vaccins et l’obligation vaccinale, Henri Joyeux a été radié de l’Ordre des médecins le 09 juillet 2106. Si cette décision n’étonne pas de la part d’une instance pas forcément connue pour son goût de la dissidence, elle soulève tout de même quelques questions.

Par exemple, au sujet de la vaccination, et quelle que soit l’opinion que l’on peut avoir à ce sujet, est-il possible d’envisager cet acte pas anodin autrement que comme une politique de prévention collective "obligatoire sans l’être" (seuls trois vaccins sont aujourd’hui obligatoires), pour tous, partout et tout le temps. Autrement dit, accorde-t-on à chacun le droit de s’interroger sur le bien fondé d’un acte médical, au regard de sa situation personnelle face au risque, et donc, avec une information loyale et de qualité, de décider de bénéficier de, ou subir, la vaccination ? Surtout, est-on prêt à autoriser les citoyens à s’interroger collectivement sur la place et le rôle de la vaccination, dans son ensemble mais aussi pour chaque vaccin ?

Au-delà du seul cas de Henri Joyeux (que l’on ne pourrait pas forcément qualifier de progressiste, par ailleurs), il s’agit bien d’une vision de la société et de la place de l’individu au sein de celle-ci qui s’affirme, verticale et autoritaire, au détriment d’une autre, horizontale et collaborative. La Médecine qui découle de ces choix n’est pas la même.

Nicolas Berthon

Voir en ligne : Bretagne Indépendante.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 584514

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License