L’Ostéo4pattes

Des Débuts Difficiles ...

Créé le : lundi 8 août 2011 par Evelyne Romantzoff

Dernière modificaton le : lundi 8 août 2011

Une cliente de longue date m’appelle pour me demander de consulter un animal qu’elle a trouvé sur la bâche de sa piscine.

Elle a déjà montré cet animal à un de mes associés mais elle veut absolument que je le voie car dit-elle : « elle a confiance en mes capacités ».

Comme c’est bien la seule personne sur cette terre qui ait confiance en mes capacités et qui me le dise, je lui donne un rendez-vous dans la journée !

Elle arrive avec un chaton lové dans des fourrures synthétiques au fond d’une cage à chat, pesant dans les deux cents grammes, âgé de huit à dix jours et qui ouvre tout juste des yeux chassieux sur notre vaste monde.

Son problème est qu’il n’a pas fait de selles depuis qu’elle l’a trouvé c’est-à-dire au moins cinq jours mais qu‘il avale tout de même goulûment des biberons bien remplis.

Il présente un abdomen énorme proportionnellement à sa petite taille, dont la peau est tellement tendue qu’elle en est luisante sous le ventre.

Il n’est pas très ragoûtant avec son ventre de batracien, son poil et ses yeux collés.

Je vérifie comme l’avait fait mon confrère que j’obtiens un peu de selles sur le thermomètre.

Il a avalé de la paraffine depuis trois jours sans effet et ma cliente qui a l’habitude de sauver des chatons lui frotte le ventre consciencieusement après chaque biberons en vain.

En MRP : le blocage intestinal est au niveau du rectum et celui-ci semble bien raccordé au colon.

Dès que je le prend dans mes mains, il se met à uriner, à crier et gesticuler avec la dernière des énergies.

Il crie et gesticule tant qu’il m’est impossible de commencer un traitement ostéopathique : je ne peux arriver à garder les mains sur le crâne et le bassin de ce vermisseau et je me demande si je ne lui fais pas mal.

Puis je me souviens du cours de Pierre TRICOT sur l’ostéopathie tissulaire appliquée au bébé que j’avais écoutée d’une oreille distraite en me disant que ça ne me servirait jamais (mea culpa).

Il nous avait dit (j’avais quand même un peu écouté !) : un bébé ça crie toujours donc ne vous inquiétez pas et si vous pouvez, demandez à la mère de le nourrir.

Nous avons donc décidé de lui donner un biberon, sur lequel il s’est jeté en labourant la tétine de ses petites griffes transparentes.

Le voilà neutralisé ! Je profite de ce petit répit pour saisir sa queue, faire redescendre la tension de la FTM qui paralysait son bassin et vérifier qu’il n’y a plus de blocage.

Voilà c’est tout , à lui de jouer.

Ma client m’appelle le lendemain : « tout est rentré dans l’ordre, vous voyez bien que j’avais raison de croire en vos capacités »

Merci madame, et surtout merci à l‘ostéopathie !!!



Notez cet article
5 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 543 / 712326

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC