L’Ostéo4pattes

Les Forces Kwei....

Créé le : dimanche 7 novembre 2010 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : samedi 5 août 2017

Ce petit texte pour réagir aux écrits que je vois se multiplier sur une ostéopathie "exclusive " et à certains propos pour moi révélateurs d’une évolution de l’ostéopathie vers une fermeture.

Dans le POF, .... Paysage ostéopathique français, il s’insinue une pensée qui me semble ne pas aller dans ce que j’appellerais le bon sens.

Cette pensée est la suivante :

" On ne peut bien faire de l’ostéopathie que si on ne fait que cela....."

D’où l’émergence en tant que symbole du mot "exclusif"

- Je sais bien que cette affirmation a quelques fondements quand on sait que la plupart des ostéopathes américains habilités à faire de l’ostéopathie et de la médecine conventionnelle ont laissé leur ostéopathie au vestiaire et ne pratiquent qu’une "allopathie" de bon aloi....
- Je sais bien que derrière ce qualificatif, il y a la peur, la peur de ne pas avoir assez de travail quand après avoir misé sur 5/6 années d’études chèrement payées on voit les effectifs de la profession augmenter de 25 % en ... 8 mois de cette année. Et qu’on peut alors trouver injuste que des gens qui ont plusieurs cordes à leur arc puissent faire aussi de l’ostéopathie.
- Je sais bien que derrière cette exclusion des "Autres" il y a la hargne accumulée envers un corps médical bien pensant qui a longtemps (et encore...) attaqué viscéralement cette espèce de sous médecine à mains nues.

Aussi il est tentant d’instaurer un esprit de corps d’où l’on exclura tous ceux qui ne sont pas dans la droite ligne [1], d’où l’idée de l’ostéopathie exclusive, d’où l’idée d’un Ordre des Ostéopathes.

Mais est ce bien raisonnable ?

- Quand la plupart des ostéopathes actuels sont issus de divers métiers de la santé et sont venus à l’ostéopathie par insatisfaction de leur formation d’origine certes mais aussi pour la vivacité technique et philosophique de l’ostéopathie. C’est cette disparité qui en a fait la richesse. L’oublierez-vous ?
- Quand s’occuper de la santé dés que l’on rentre dans des pathologies lourdes passe par l’utilisation de toutes les médecines. Il conviendrait alors de faire des liens solides entre elles. Croyez vous que ce sera possible seulement à former des équipes multidisciplinaires qui idéalement discuteraient le cas et en toute probité et confraternité ? C’est possible ponctuellement mais n’espérez pas encore en faire la norme. Quelqu’un qui ne fait pas d’ostéopathie même qu’on lui expliquerait 100 fois ne comprendra pas jusqu’où elle peut aller.
- Quand l’utilisation conjointe des deux méthodes permet un effet hétérosis que j’ai pu tester pendant 10 ans : clarification des tableaux cliniques après manipulation ostéopathique, orientation meilleure des examens complémentaires après test ostéopathique, meilleur effet des médicaments à moindre dose, etc....

Souvent les gens éclectiques ont dans leur vision une certaine hauteur qui apporte du neuf....

Alors peut être devriez vous ne pas confondre le médecin anti- ostéopathie, le médecin qui fait trois manipulations et puis s’en va et le médecin qui fait alternativement en conscience ostéopathie et médecine classique.

Car celui là peut vous apporter des idées, parce que celui là peut vous servir de pont entre les deux mondes...., parce que celui là apporte l’idée d’ostéopathie à des patients qui de toutes façons en première intention ne seraient jamais rentré dans un cabinet d’ostéopathie mais du coup le feront peut être un jour.

Alors plutôt que d’exiger de l’ostéopathie exclusive... Pourriez vous exiger une ostéopathie globale pleine et entière même si "l’homme de l’art" fait aussi un diagnostic ou des techniques plus académiques.

Une des raisons avancées est qu’il faut faire beaucoup d’ostéopathie pour savoir en faire.
Or je me suis laissé dire que certains ostéopathes exclusifs faisaient à peine 10 consultations par semaine.... pensez vous vraiment qu’un kinésithérapeute ou un médecin ostéopathe (vraiment ostéopathe...pas semblant) n’en fait pas au moins autant ?

Dans cette même veine de peur de surpopulation, la tentation est grande de se tourner vers l’ostéopathie animale et de penser que c’est une solution naturelle et que le D.O. avec quelques jours de formation en plus donne le meilleur des droits pour exercer sur les animaux. Et à le contester même aux vétérinaires.

Bien sur, c’est une possibilité, mais avez-vous vu un vétérinaire passer médecin avec trente jours de formation supplémentaires ou l’inverse ? Non.
En étant logique c’est au minimum deux à trois ans à temps plein qu’il faudrait de plus pour apprendre la spécificité anatomique, physiologique et pathologique de chaque espèce traitée. Mais non, cela ne se passe pas ainsi car de la même façon vous en venez à penser que seul l’ostéopathe exclusif peut bien faire de l’ostéopathie.

Ce n’est pourtant pas si évident quand je me suis laissé dire qu’un enseignant connu d’ostéopathie raconte que le mouton n’a pas de faux du cerveau.... Il a encore besoin des anatomistes vétérinaires je crois pour lui expliquer que même si elle est moins large que chez l’homme elle est là et fonctionnelle. A moins que ce ne soit encore une façon de mettre l’homme au sommet de la création ( Évolution ?).

Ainsi, on constate que la hache de guerre est sortie.
En tant que vétérinaire et ostéopathe D.O., présent sur la toile pour tenter d’écrire sur de l’ostéopathie comparée et de fédérer autour de ce projet les ostéopathes de toutes origines, on reçoit donc ce genre de mails ( en résumé) [2] :

"Je voulais juste signaler qu’en tant qu’ostéopathe humain ayant une formation de 5 ans plus une année supplémentaire pour étudier les chevaux et les chiens, je me fais menacer par des vétérinaires sans arrêt alors que le diplôme d’ostéopathe animalier n’est reconnu pour personne, mais vous exercez la profession d’ostéopathe humain à partir du diplôme de vétérinaire !! vous exercez 3 professions en même temps dont 2 qui n’ont rien à voir et vous vous permettez de nous faire des procès à tour de bras !! je trouve juste ca légèrement injuste !! "

....., je pense qu’exercer 2 professions telles que vétérinaire et ostéopathe humain n’ont vraiment rien à voir, on ne peut pas avoir 2 métiers à temps plein normalement en France, on ne peut pas être pilote d’avion et dentiste, alors pourquoi peut on être véto et ostéopathe humain ? [3]

Ma réponse fut de cet ordre :

- Oui, mais, il ne faut pas confondre la position de l’Ordre et la mienne. Mettre tous les vétérinaires dans le même cadre me semble aussi injuste.
- et ensuite j’ai bel et bien le même D.0 que vous.... passé en 6 ans à
temps partiel, et eu le même examen que vous et ensuite été accepté comme ostéopathe sur dossier comme beaucoup d’autres en 2008 (entre autres en tout une quinzaine de vétos qui ont le D.O.)
- Je comprends votre rancœur, mais ce serait cool de ne pas se tromper de cible.
- J’ai longtemps fait beaucoup de travail pour réunir le loup, la chèvre
et le chou... et effectivement j’ai abandonné.... trop de crispations de
part et d’autre... comme votre réaction le montre.
- Je continue juste un travail éditorial et organise des rencontres où
j’accepte tout le monde....
- Et même si je suis homme orchestre... je ne vois pas où est le
problème... au contraire notre société se meurt de cloisonnements
intempestifs, et dernièrement même les ostéopathes au global tombent dans le panneau.
- Très cordialement et merci d’avoir pris le temps d’écrire votre colère,
d’autres ne le font même pas.

La réponse de cet ostéopathe fut beaucoup plus cordiale... Mais le fait est là, la tendance générale est à la division... en médecine chinoise on parle des forces Kwei qui ont tendance à se faire déliter les corps constitués....

D’où les attaques pour sortir du droit d’utiliser le titre d’ostéopathe le maximum de gens, les ostéopathes se retrouvant dans le rôle de l’Ordre des Médecins qui les a longtemps pourfendus....

La loi du Talion est donc de mise, j’aurais pourtant aimé de gens que je considère de mon clan plus de "travail sur eux mêmes" pour n’être pas dans une telle réaction.

Ainsi, le premier procès et la première sanction pour "exercice illégal de l’ostéopathie" sont tombés à Mâcon... Puis, Jean Louis Boutin après trente ans de loyaux services envers l’ostéopathie s’est fait virer....

Je paierai donc moi même sa cotisation d’abonné de soutien à notre projet qui fédère des médecins, des kinésithérapeutes, des vétérinaires, des ostéopathes "exclusifs", des "diplômés" de Brighton, des "ni ostéopathes ni vétérinaires"... En essayant de mobiliser la force qui ramène à l’unité : Le Shen.

J’ose espérer que cette tendance des ostéopathes à laisser aller les forces Kwei en oubliant l’enseignement de leurs anciens n’est que temporaire dans un grand mouvement de balancier irrépressible.....

Bon alors ? Shen ou Kwei pour le futur de l’ostéopathie ?.

[1Un Ostéopathe m’a déjà dit que ce n’était pas de l’ostéopathie que je faisais.... propos qui m’a amené à interrompre immédiatement la discussion, le ton employé était le même que celui des représentants de l’Ordre des Vétérinaires

[2Prenez bien en compte que je n’en veux pas du tout à son auteur qui me semble juste en réaction face à un vétérinaire trop rigide et porteur sans discernement d’un discours en vogue dans le POF

[3Ce à quoi on pourrait répondre qu’en tant que libéral, il n’y a aucun quota d’heure... et puis est-il raisonnable de soigner le dos d’un cheval sans soigner le bassin de son cavalier ?



Notez cet article






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 189 / 584583

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 1 - L’Ostéopathie Comparée  Suivre la vie du site Ostéo & médecines   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License