L’Ostéo4pattes

L’ostéopathie, une "médecine douce " ? (Rés)

Tu Parles...
Créé le : samedi 30 janvier 2010 par Catherine Laurent

Dernière modificaton le : lundi 4 décembre 2017

Lorsque je me suis engagée sur la voie étroite de l’ostéopathie, c’était d’abord par agacement.
Exaspération même devrais-je dire, devant une médecine "classique" qui ne s’intéresse qu’à la zone de l’organisme lésée et qui bombarde allègrement le cocktail détonnant : corticoides + antibiotiques (quand on n’y ajoute pas une pincée d’AINS pour finir en chirurgie orthopédique parfois plus invalidante que salvatrice) sur à peu près tout et n’importe quoi…

De plus, si vous suivez un tant soit peu les expériences des confrères, relatées dans quelques excellentes revues et celles des profs qui tentent, tant bien que mal, de nous inculquer la délicatesse du toucher MRP, vous aurez remarqué comme moi qu’il n’est – pratiquement - toujours question que de résultats "miraculeux", forcément positifs.

Eh bien non ! J’ai appris à mes dépens que ce n’est pas toujours rose, l’ostéo.

Et puis tiens, je vais carrément mettre les pieds dans le plat et vous raconter une expérience, qui m’a beaucoup fait réfléchir sur les dommages collatéraux d’une manipulation enthousiaste dans laquelle j’ai mis toute mon énergie…

Il a fallu que j’aille voir Tartempion...

Le cheval, appelons-le Tartempion, est un selle français très sympathique de 6 ans qui vit au pré avec son compère.
Les deux chevaux sont chouchoutés par le père de la propriétaire.
Ils sont travaillés par deux cavalières que je connais et qui m’ont demandé de venir voir Tartempion car il a une fâcheuse tendance à se porter très fort en avant lorsqu’il est monté (et même en longe) et à descendre toute son encolure. Sa cavalière s’épuise à lui "remonter la tête" sans que le cheval y trouve véritablement du confort.
Il se tient aussi parfois bizarrement (au box) en reculant ses postérieurs comme pour augmenter son polygone de sustentation ou reculer son centre de gravité (cf photo).

- La suite pour les abonnés: C54 - L’ostéopathie, une "médecine douce " ? (AR)
- Pour s’abonner à la revue papier: Catalogue de l’Ostéo4pattes
- Pour devenir abonné aux sites: vetosteo chez vetosteo.com



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 58 / 721168

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC