L’Ostéo4pattes

Peut-on boiter du sternum ? (Rés)

Créé le : vendredi 29 janvier 2010 par Catherine Brassaud

Dernière modificaton le : lundi 4 décembre 2017

Elle est présentée à la première consultation avec une ferrure préventive de la maladie naviculaire et de l’éparvin.
Elle présente d’importantes molettes tendineuses et articulaires sur les quatre membres et notamment sur les postérieurs.
Elle ne donne pas le postérieur gauche qui d’un point de vue tissulaire présente des tensions fasciales et des zones de chaleur variables mais récurrentes entre les articulations du jarret, du boulet et des phalanges.

Les deux premières visites ont permis un meilleur confort locomoteur et un changement net de l’aspect du poil
dans la région lombaire.
Une meilleure mobilité des vertèbres lombaires a amélioré l’apport sanguin. En deux mois, le poil initialement rêche et terne de cette partie du dos est redevenu plus semblable au reste de la robe.

- En avril 2009, la jument devient difficile à main gauche. Lors de l’embrassée du terrain, le membre antérieur gauche est ramené dans un mouvement général d’abduction, épaule fermée avec un appui préférentiel sur la paroi médiale du sabot. L’arrière-main paraît figée avec un port de queue plaquée contre la croupe.

L’examen ostéopathique de l’antérieur gauche révèle des tensions tissulaires sur les articulations phalangiennes et des blocages structurels sur le carpe, le coude et l’épaule. Les habituelles gênes postérieures sont retrouvées. Les lombaires présentent toujours quelques restrictions de mobilité.

- Deux semaines plus tard, je ne constate pas d’évolution dans le mouvement de l’antérieur gauche lors de sa protraction. Comme la jument est sous régulateur bronchique à base de plantes et tousse beaucoup, je m’oriente vers un contrôle des côtes. Elle réagit fortement à la palpation de la cage thoracique, particulièrement dans la zone du sanglage, caudalement aux coudes. Cette réaction semble encore plus nette à gauche qu’à droite. Les testing révèlent une moindre souplesse tissulaire en regard des côtes (K5 à K9) gauches.

- Suite de la lecture pour les abonnés: K46 - Peut-on boiter du sternum ? (AR)
- s’abonner: Catalogue de l’Ostéo4pattes



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 99 / 753249

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC