L’Ostéo4pattes

K72 - Mors sûr, mors dur.

Créé le : samedi 7 novembre 2009 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : jeudi 7 décembre 2017

Quand les tensions du cheval finissent par s’inscrire dans la matière....

Loving est une cheval un peu raide et un peu difficile et, trouvaille assez rare, son mors en cuivre est particulièrement usé du côté "droit" (merci Catherine, bonne observation).

La consultation ostéopathique montre, entre autres, une très forte tension sur la nuque, L’ATM et le palatin, c’est à dire sur la fin de la "spirale physiologique fasciale externe". Cette tension semblerait être la cause de la dissymétrie observée sur l’usure du mors, une plus forte contracture permanente des muscles masticateurs à gauche, qui provoque plus de mouvements sur la droite et une usure du mors sur ce côté plus mobile. Etonnant ? Dont acte...à confirmer, par d’autres cas ??

En y regardant de plus près, de face, cette dissymétrie semble visible sur cette photo de la tête de Loving avec en particulier un "œil" un peu différent.

L’hypothèse semble faire penser que le blocage de Loving dans sa "torsion physiologique" est très ancien (depuis poulain), qu’il s’y est pourtant bien adapté, si ce n’est... que le mors en cuivre souffre... à la limite heureusement que ce n’est pas un métal plus dur car dans ce cas c’est le cheval qui aurait souffert.

Seul l’avenir nous dira si la correction ostéopathique ici tardive de la torsion excessive (parascoliose de Yves Guillard) suffira à rééquilibrer la mâchoire définitivement... mais un suivi régulier et la dentisterie seront sans doute nécessaires (apparemment pas d’usure si particulière, mais pas d’observation appuyée au pas d’âne...).



Notez cet article
3 votes



forum




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 585 / 705252

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC