L’Ostéo4pattes

K100 - Brève Bovine

Créé le : lundi 29 mars 2010 par Catherine Brassaud

Dernière modificaton le : samedi 9 décembre 2017

Une génisse de race Holstein âgée d’une dizaine de jours est vue en consultation en urgence le 10 mars dernier. L’urgence est motivée par un port de tête anormalement renversé sur le dos (voir photo) depuis 3 ou 4 jours, apparemment induit par un traumatisme : la génisse a été retrouvée au matin dans la stabulation voisine de la sienne. Jusqu’à la survenue de ce problème, cette génisse était pleine de vie et sans pathologie apparente. Pas de dystocie.

En dehors du port de tête, les signes cliniques comprennent de la fièvre et une apparente douleur signalée par des larmes. La génisse se tient essentiellement couchée, mais elle peut se tenir debout et boire son lait quand elle est relevée et que sa tête est abaissée. A ce stade, le conseil vétérinaire donné par téléphone a conduit à l’administration d’anti-inflammatoire et d’antibiotiques depuis 24h ; une méningite est suspectée.

Le début de la consultation ostéopathique est un gros stress pour cette génisse qui s’agite beaucoup et balance sa tête sur son dos de droite et de gauche. Elle tente plusieurs fois de se relever et se déplace dans son box en rampant par torsion de son avant-main. Au moment de la consultation, la fièvre est retombée et la douleur semble diminuée. Les dysfonctions ostéopathiques portent quasiment uniquement sur le sacrum presqu’immobile et qui présente une importante densité. Les dorsales hautes montrent aussi de nettes tensions tissulaires. Les cervicales quant à elles sont parfaitement mobiles. La mobilisation du sacrum est nettement douloureuse et déclenche des beuglements et de nouvelles larmes.

A la suite des articles potassés sur la FTM, je suspecte un cas typique de FTM augmentée d’où le port de tête, mais le cas échéant je n’arrive toujours pas à la ressentir, malheureusement ! Je passe donc par le travail des fascias et du MRP crânio-sacré difficilement perceptible au début de la consultation. La génisse ponctue la progression du MRP de beuglements lors du travail du sacrum et des dorsales. Ce travail est long, le sacrum difficile à relancer. La consultation dure bien plus d’une heure au terme de laquelle la génisse se tient toujours allongée sur le flanc, la tête retournée sur son dos. Elle est moins agitée, elle est fatiguée.

Le 12 mars au matin, le propriétaire m’envoie une photo sur mon téléphone portable : la génisse est couchée en sphinx et regarde l’objectif avec un port de tête tout à fait normal ! Un traitement vétérinaire a aussi été mis en place en parallèle pendant ces 36 heures : cortisone, vitamine B12 et une autre substance dont le propriétaire ne se rappelle plus. Cette médication a sans doute joué son rôle, mais il me semble que sans les manipulations ostéopathiques, point de salut pour cette petite génisse !!



Notez cet article
5 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 165 / 722118

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC