L’Ostéo4pattes

Comportement et boiterie....

C....., bouvier bernois d’un an.
Créé le : jeudi 13 novembre 2008 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : mercredi 4 mai 2011

A un an, il pèse 45 kg. C’est un chien globalement peureux et apathique. Il présente parfois des tremblements et a toujours les yeux chassieux et un appétit capricieux.

Mais ce n’est pas cela qui motive la consultation. Il boite depuis plusieurs mois sans douleur apparente de l’antérieur droit ce qui lui occasionne une démarche particulière avec un fort dandinement.

La première consultation montre par rapport à la boiterie une forte tension sur la membrane interosseuse de l’antérieur gauche et une dysfonction en flexion de la quatrième vertèbre dorsale. Et aussi une tension/traction sur les premières caudales caractéristique des excès de force de traction médullaire.

Il est aussi prescrit un changement alimentaire : Ne donner que deux tiers des croquettes habituelles et y rajouter un égal volume de haricots verts. Ce point là me semble fondamental pour recadrer la croissance des grands chiens quand on dérape dans les problèmes locomoteurs (aplombs, boiteries, dos voussé etc...).

En quelques jours la boiterie disparait, le dandinement à la marche se fait beaucoup moindre, l’allure paraît "déliée". Mais surtout les troubles de comportement régressent totalement, les yeux ne coulent plus et l’appétit revient en force.

Il y aura après quelques semaines une rechute de la boiterie, l’oeil en même temps redevient chassieux et les tremblements se font de nouveau ressentir.

La deuxième consultation qui mettra en évidence des tensions de la sacro caudale encore et dans les deux coudes en viendra à bout définitivement.

Conclusion

Dans ce cas la boiterie ayant motivé la consultation est essentiellement un problème dont l’origine est traumatique sur la relation radius/cubitus de l’antérieur gauche et ce n’est que par compensation (report de poids et de tensions) et dysfonction de D4 que l’on a des symptômes sur l’antérieur droit.

Par contre l’examen global montre une force de traction médullaire élevée (en particulier grosse tension au niveau sacro-caudal et en C0). Ceci est très fréquent chez les chiots en croissance rapide.
Or, elle est directement responsable d’un certain dysfonctionnement nerveux :
- apathie
- peur
- tremblements.

Et des symptômes :
- oculaires (l’œil est la proue du système nerveux) si le SNC est en tension, l’œil peut en souffrir.
- en partie aussi responsables de la boiterie. La moelle épinière est plus épaisse autour de D4 et si la tension est forte, cet endroit se met plus facilement en contact avec les structures alentour et en souffre, or ce sont les racines nerveuses vers les antérieurs qui partent de là.

Ce problème peut évidemment rechuter, le chien étant en pleine croissance, la colonne va continuer à s’allonger et si à nouveau un phénomène grippe l’ascension apparente de la moelle, la traction / tension médullaire réapparaîtra.



Notez cet article
3 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 421 / 618019

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 5 - Exemples d’Ostéopathies  Suivre la vie du site K Cliniques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License