L’Ostéo4pattes

Situations de rencontre, thérapie et modalités contactantes (Rés)

Créé le : lundi 7 juillet 2008 par Jean Bouhana

Dernière modificaton le : jeudi 30 novembre 2017

Etant confronté depuis plusieurs années à l’enseignement en ostéopathie et plus particulièrement à celui des techniques de type tissulaires structurelles, il a fallu pour une meilleure compréhension des phénomènes engendrés, dépasser le cadre incontournable de la neuro-physiologie. Les explications basées sur les réflexes des fibres stimulées ne suffisent pas pour rendre compte de l’ensemble des constatations des mécanismes engendrés. Aussi nous faut-il emprunter une démarche différente et regarder l’action thérapeutique sous l’angle de la phénoménologie de la rencontre.

C’est en effet en étudiant les différents stades d’une rencontre thérapeutique et les modalités tonales correspondantes, manifestées par le patient, que nous pouvons avoir un autre regard sur le fonctionnement de nos actions manuelles.

Première situation : La séparabilité

C’est la situation qui initie la rencontre entre le thérapeute et son patient (humain ou animal).
Lors de la mise en présence, que ce soit la première séance ou non, patient et thérapeute sont dans la situation d’individus fonctionnant de façon plus ou moins centrés sur eux mêmes. Dans cette situation le patient manifeste un tonus postural particulier que l’on nomme « tonus d’expectative » ; C’est un tonus « d’attente ». L’homme ou l’animal est devant une situation nouvelle : il ne sait pas ce qui va se passer et manifeste alors une forme d’attention à ce qui pourrait arriver. Il n’y a pas forcément de « crainte », mais une forme de « vigilance curieuse ». Le thérapeute, lui, est dans la situation « sujet – objet » : il y a lui et puis il y a l’autre. C’est une situation qu’il pourra entretenir naturellement pendant toute la phase de la rencontre qui correspond à l’analyse du problème qui lui est soumis, durant l’interrogatoire verbal ou manuel. Le contact tactile adéquat à ce type de situation « sujet-objet » est le toucher dit « objectivant » qui nous renseigne sur la forme et sépare le sujet de l’objet pour mieux rendre compte de ses particularités. Les renseignements qu’il procure sont donnés par la sensibilité des téguments tactiles en contact avec la zone d’exploration. C’est un toucher nécessaire et incontournable pour identifier l’autre et sa structure.
Il correspond à la situation de « séparabilité » et de ce fait il est inadéquat à la thérapie.

Pour lire la suite, vous pouvez vous abonner:
- papier
- en ligne
- aux sites: abonnement

Si vous l’êtes déjà, c’est ici:
- Article Complet

Vous pouvez télécharger un extrait de 12 pages à cette adresse:
- livret, à imprimer recto verso
- pages A4 simples



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 231 / 683614

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC