L’Ostéo4pattes

A la Recherche des Dermalgies Perdues (Rés)

Créé le : mardi 1er avril 2008 par Bernard Rosa

Dernière modificaton le : jeudi 30 novembre 2017

La vie, telle que nous la connaissons et telle que les scientifiques la définissent, combine des réactions chimiques et des interactions physiques. Comme une flamme capable de brûler de nombreux combustibles, elle s’est propagée à une multitude de biotopes.

Les vertébrés, qui en occupent certains, ont une colonne vertébrale dont les trous de conjugaison permettent à leur système nerveux central de communiquer avec le reste de leur corps, et inversement. (1)

La notion de métamère

Creusés par les neurones qui contractent les muscles, ces trous de conjugaison sont empruntés par des axones sensitifs qui pistent ces motoneurones pour coloniser, voire pour engendrer, les organes qui leurs sont dévolus.(2-14)

Or, chaque axone sensitif construit son premier réflexe avec le motoneurone qu’il vient de longer.(9-14)
Puis certains établissent un deuxième réflexe avec les neurones associatifs de la colonne de Terni de la moelle épinière qui contrôlent le débit de l’artère qui nourrit son organe.13-28 Quelques axones sensitifs en créent d’autres avec les noyaux de la base du cerveau, le cervelet, le cerveau, etc.28-33 Ils expliquent ainsi les connotations psychiques, voire psychologiques de certains de nos gestes, de nos attitudes, voire de nos dysfonctions et réciproquement, etc.

Pour lire la suite, vous pouvez vous abonner:
- Catalogue de l’Ostéo4pattes

Si vous l’êtes déjà, c’est ici:
- Article Complet



Notez cet article
1 vote



Mots-clés




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 163 / 753067

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC