L’Ostéo4pattes

K09 - Un cheval de Selle....

Cas clinique
Créé le : samedi 2 février 2008 par Françoise Marzin Keller

Dernière modificaton le : mercredi 29 novembre 2017

►Un cheval Selle Français de sport vu en consultation d’ostéopathie en juillet en dehors de son lieu de vie habituel

EXAMEN AU REPOS :

Le cheval est en très bon état général, plutôt vif et allant, bien qu’un peu ‘sur l’œil’, et cherchant à explorer son nouvel environnement de façon très active !...

- Il présente une attitude au repos légèrement ‘sous lui’ de derrière avec une amyotrophie bilatérale des fessiers (plus marquée à gauche) et de la masse dorsale commune à gauche. Le sacrum et les vertèbres caudales sont en ventri-flexion.
- Des suros sont visibles sur la face interne aux tiers proximaux des canons antérieurs. Des atteintes récentes sont présentes aux deux jarrets ainsi que de l’œdème, de l’inflammation des tissus sous cutanés et un épaississement des cordes des jarrets.
- L’auscultation révèle une modification (plutôt de type fibrose) modérée des bruits pulmonaires à gauche.

EXAMEN EN MOUVEMENT :

Le pas révèle une asymétrie de mouvement du bassin avec une impression de remontée plus importante et plus saccadée de l’ilium droit, un vacillement des deux jarrets et un passage sous lui par un mouvement de circum duction du postérieur droit. Le pas et le trot en ligne droite montrent un défaut de protraction de l’antérieur gauche et un déficit de mobilité verticale de l’encolure.

Sur le cercle, la gêne à l’antérieur gauche est plus nette à main droite avec un report externe de l’encolure, elle est par ailleurs accentuée à chaud. Les deux postérieurs présentent un défaut de propulsion verticale et de la phase postérieure de la foulée, les pinces traînent sur le sol surtout à droite.

EXAMENS ET TRAITEMENTS OSTEOPATHIQUES :

Au premier ‘coup d’œil’ le corps est divisé en quatre ! Un hémi corps antérieur asymétrique dans son fonctionnement gauche/droite relié tant bien que mal à un hémi corps postérieur lui-même divisé en deux parties peu communicantes…

En détail et de l’arrière vers l’avant le tableau suivant résume les dysfonctions trouvées, les traitements proposés et les causes supposées…

Nous sommes donc en présence chez ce bel alezan selle français d’une multitude de dysfonction ostéopathiques et d’un conflit assez complexe à la jonction thoraco-lombaire. La présence d’une incurvation à droite globalement sur l’arrière main et sur les cervicales hautes, compliquée d’une restriction de mobilité de l’hémithorax gauche et de l’antérieur gauche, restriction qui se prolonge en diagonale vers le gros intestin à droite et le postérieur droit, nous éclaire sur un schéma global de fonctionnement.

Nous pouvons nous demander s’il était nécessaire de passer en revue toutes ces dysfonctions ostéopathiques et de proposer des traitements pour chacune au lieu de tenter de défaire le ‘nœud central’ de la jonction thoracolombaire. Nous pourrions ensuite vérifier dans le temps les résolutions des autres dysfonctions et l’acquisition d’un nouvel équilibre et d’une locomotion plus fluide et symétrique.

Il serait également intéressant d’approfondir grâce à la médecine traditionnelle chinoise les liens unissant les méridiens et organes poumons et gros intestin, les dysfonctions plutôt ‘orientées’ yang (sur l’avant main et du coté gauche) ou yin (sur l’arrière main, du côté droit et sur des couches organiques internes viscérales)… toutes vos hypothèses et suggestions sont les bienvenues !

L’historique à posteriori nous renseigne sur une partie de la mise en place progressive du schéma global de fonctionnement de cet animal. Le cheval acheté il y a presque un an, a subi un épisode marqué de maladie respiratoire de type grippal il y a trois mois (en avril) et depuis, présente un abattement modéré ainsi que des troubles locomoteurs. Ces troubles se sont aggravés à la suite d’un accident en mai (chute assez grave ayant entraîné plaies et boiterie de l’antérieur gauche).

Le cheval récemment mis au repos sur copeaux en box, est agité et s’ennuie : il tape très fréquemment et très violemment dans ses murs d’après son propriétaire.

Il est toujours passionnant d’essayer de reconstruire le puzzle chronologique des dysfonctions ostéopathiques : le poumon gauche et ses fascias avec leurs restrictions et fibroses tissulaires ont-ils facilité (avec l’aide d’une possible atteinte neuro-musculaire et d’une ataxie) d’une part une chute avec atteinte accentuée de l’avant main à gauche et d’autre part une évolution des dysfonctions en diagonale vers l’arrière main à droite ? Ou est ce le bassin en dysfonction qui au fil du temps a induit les restrictions et a fragilisé en diagonale encore l’hémithorax et son poumon gauche ? Les hypothèses sont multiples et ne s’arrêtent pas là. Est-ce essentiel ou indispensable au traitement ostéopathique d’avoir la ‘bonne’ réponse ? Ou bien suffit-il de proposer à l’animal un nouveau schéma de fonctionnement cohérent ? Je n’ai pas encore la réponse…

Les conseils et traitements suivants sont par ailleurs proposés au cavalier à la fin de la consultation d’ostéopathie :
- Un traitement de 8 jours en homéopathie : Arnica 9 CH 3 granules matin et soir ;
- Des cures de complément en oligo-éléments, vitamines (surtout celles du groupe B) et un apport phospho-calcique adapté à son régime alimentaire ;
- Une remise au pré afin de faciliter la reprise du travail une dizaine de jours plus tard, ainsi que le développement de la musculature et l’assouplissement de la ligne du dos et ceci afin d’éviter une ankylose notamment du bassin et les ruades dans les murs ;
- Une vermifugation complète : demi dose de taenicide le lendemain puis pleine dose 15 jours après et une dose complète de vermifugation à base d’ivermectine également ;
- Une ferrure légèrement modifiée : éponges un peu prolongées aux deux postérieurs
- Un contrôle des dents à faire régulièrement (toute anomalie de la table dentaire entraînera à nouveau des asymétries cervicales hautes et donc du bassin)
- La reprise du travail : repos au pré au moins les trois jours qui suivent les manipulations puis reprendre progressivement : le première semaine : trottings en terrain variés (sable/terre/herbe etc.) mais non accidenté à petite allure, essayer de remuscler les fessiers (montées au pas) ; puis deuxième semaine : trottings et léger travail sur le plat en démarrant par le côté où le cheval est plus à l’aise et en évitant les cercles trop courts ; puis troisième semaine : recommencer à passer des barres en ligne droite et vérifier que le bassin retravaille correctement de façon symétrique.
- Etirements et pansage : tous les jours et avant le travail : masser et brosser assez énergiquement les zones paravertébrales sur toute la ligne du dos et réaliser des étirements lents et doux des antérieurs et si possible des postérieurs (en ne résistant pas au cheval) vers l’avant et vers l’arrière.
- De nouvelles investigations par divers examens complémentaires peuvent être effectuées en cas de rechute de la boiterie de l’antérieur gauche ou de toute autre boiterie soudaine aigue.

SUITES…

Deux contrôles sérologiques ont précisé l’origine du syndrome grippal : le cheval avait développé en mars 2006 une rhinopneumonie (à rapprocher également des troubles neuro-musculaires de type ataxie qui sont apparus lors de cet épisode de troubles respiratoires.
Le cheval aux dernières nouvelles (septembre) ne présentait plus de gêne sur le plan locomoteur, avait ‘bon moral’ et reprenait une activité sportive ‘normale’…ou disons adaptée et conforme à la demande de son entourage.

Tableau :

Ensemble des dysfonctions trouvées, du traitement réalisé et des chaînes lésionnelles probables.

Dysfonctions ostéopathiques Modifications tissulaires Traitements ostéopathiques proposés Causes ou conséquences ? et liens éventuels…
Engorgement sous cutané des deux jarrets Techniques fasciales fonctionnelles Enfermement récent sur copeaux au box : tape +++ dans ses murs ; liens avec 4ème lombaire
Epaississement des cordes des jarrets * idem...
Grasset, ménisque interne à droite V spread, techniques fasciales Lien avec ilium en dysfonction ; anxiété ? et méridien estomac
Ilium droit bloqué en conversion supérieure ; deux sacro-iliaques figées (pire à droite) Techniques structurelles indirectes et directes
, grands et petits bras de leviers
Traumatismes, reculer dans un mur, chute …
Impaction sacrocaudale marquée Traction structurelle directe Idem…
4ème lombaire en rotation droite Techniques structurelles indirectes Jarrets vacillants
3ème lombaire en rotation plane, attirée vers les viscères Techniques fasciales, viscérales et fonctionnelles Liens avec le gros intestin et le caecum ; possible parasitisme
Jonction thoracolombaire ; diaphragme Techniques énergétiques et fasciales Conflit avant et arrière mains ; Liens avec les poumons, charnière
Poumon, fascias thoraciques gauches, motilité/mobilité Techniques fasciales Episode de type syndrome grippal
Epaule gauche très impactée Techniques de décoaptation directe Traumatisme ; lien avec le poumon
Carpe droit dysfonction fasciale ; pisiforme immobile Technique fasciale, Trust sur le pisiforme Compensation boiterie antérieur gauche ; incurvation globale droite
6ème et 5ème cervicales impactées Techniques fonctionnelles (Jones) Traumatisme
Atlas et axis en rotation droite Techniques structurelles indirectes Liens avec les dysfonctions du bassin


Notez cet article
2 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 547 / 721358

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC