L’Ostéo4pattes

Décembre 2007

Créé le : lundi 24 décembre 2007 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : lundi 28 mars 2011

Cheval Pratique

Rubrique au cas par cas, page 75 :
- Comment savoir si un cheval a des problèmes de mal de dos ?
- Réponse : difficile, surfaix, voussure, raideur, saillie osseuse, chaleur avec thermographie....bref infiltrons....
- Ouahhh.....A quoi çà sert l’ostéopathie si ce n’est pas pour dire quand comment pourquoi et qu’en tout cas les zones de chaleurs sont les dernières roues de la charette..... !
- A quand le réflexe pour ces journées de demander son avis à quelqu’un qui soigne des dos tous les jours ?
- cela me fait penser qu’il va nous falooir consacrer un article de la revue à cette question et qu’en attendant certains ostéo dont ma pomme organisent des journées sur ce thème : savoir reconnaître le mal de dos...on y invitera sans doute cheval pratique......!!

Mais aussi mon cheval a les pieds très cassants, les fers ne tiennent pas...
- là aussi la réponse ne tient pas compte des points de vue différents...les partisans des pieds nus vont s’arracher les cheveux.....De mon côté, tout simplement, je crois savoir que quand on ose déferrer ces chevaux là, ils sont très sensibles des pieds, ils s’abiment les pieds trois ou quatre jours, après c’est fini et au bout de 2 à 4 semaines il reprennent une démarche normale et la corne qui pousse se retrouve d’une bonne dureté en général (même celle déjà poussée... par la qualité des vibrations associée à la démarche nu pied). Ce processus est occasionnellement mis en échec une fois sur cent...çà vaut le coup d’essayer non ?????

Cheval Star

- Un dossier sur le mal de dos, pertinent et pris par le bon bout...
- avant le véto, avant l’ Ostéo...
- le dos est du ressort du cavalier.....des gestes simples des propos cohérents.
- cet article s’appuie en partie sur les stages equeduc
- En partie sur un bouquin écrit par notre consoeur Marie Odile Sautel " Soigner son cheval par l’ostéopathie " (Ed Vigot)

Cheval Attitude

Numéro de NOV/DEC, une double page sur le Shiatsu, rien à dire...bonne promo pour une technique manuelle, mais cela ne va pas plus loin, une autre double page sur les pieds-nus : mode et (bonnes) réflexions. Encore ici de bonnes généralités, de bonnes questions. Et puis une page sur les recettes de grand mère écrite par notre ami Jean Louis Savignol (haras picart du sant).

Une revue assurément d’un ton qui fait bon ménage avec l’ostéopathie.

L’essentiel

Le N°80 rapporte une étude qui montre que les Fameux Staphylococcus intermédius "responsables" du "hot spot" ou folliculite du chien deviennent anti bio résistants aux meilleurs antibiotiques vétérinaires.

Est ce étonnant ? Avec des prescriptions régulières de plus d’un mois d’antibiotique ?

La même étude montre que cette antibio résistance peut être contournée par un traitement uniquement local.....sic

Mais au delà de cela est-il bien raisonnable de traiter de manière "massue" une affection qui serait due à un germe retrouvé sur 95 % des chiens ?

Ce n’est pas très raisonnable...et finalement donc dangereux par la création d’antibiorésistance.

Il sera peut être plus intéressant de se poser la question : Si 95 % des chiens sont porteurs, pourquoi certains déclenchent le symptôme et les autres non ?

La réponse à cette question passe par l’homéopathie, l’ostéopathie, l’acupuncture mais pas par les antibiotiques qui ont l’air contre productifs....



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 56 / 653487

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC