L’Ostéo4pattes

039 - Dépêche du samedi 19 janvier

Biomécanique Appliquée et Traitement Ostéopathique
Créé le : samedi 1er décembre 2007 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : jeudi 30 novembre 2017

Pour définir la biomécanique d’un point de vue ostéopathique, on pourrait dire que : « la biomécanique est l’étude de la mécanique de la vie ». La vie étant considérée comme le synonyme de mouvement.

C’est à dire tout ce qui contribue au mouvement de la cellule à l’appareil.

Ainsi l’écoute ostéopathique se réalise à différents niveaux anatomiques : là où l’intention de notre présence sera attentive. Et là, la main écoute et diagnostique. Elle teste dans la globalité (les grands mouvements) et elle teste dans le détail (les petits mouvements). Il faut connaitre le sens normal de la mobilité des structures pour pouvoir en détecter les dysfonctionnements.

Le but est la mise en évidence des dysfonctions somatiques qui sont des restrictions de mobilité.

légende : structurel, fonctionnel ou fonctionno-structurel...seul celui qui fait sait et sens à quel niveau il se situe.

Quand on teste une articulation, l’animal doit être dans une coopération passive qui permette de bien apprécier l’exploration manuelle : en effet la main mobilise l’articulation explorée jusqu’à sa barrière motrice (notion de quantité de mouvement), ensuite elle « force » doucement contre cette barrière. Si l’articulation est équilibrée le petit mouvement supplémentaire (notion de qualité de mouvement) est possible avec une certaine élasticité.

Si l’articulation est en dysfonction dans le sens du mouvement sollicité, la main aura une sensation de buter dans un mur de pierre. C’est à partir de cette sensation que pourra être abordé le traitement structurel.

Si la main est à la fois dans le test (c’est-à-dire à « l’écoute » des tissus) et dans la sensation globale des réactions du patient, elle peut avoir la possibilité de suivre le sens du mouvement facilité qui est dans le sens contraire de la barrière motrice de la dysfonction. Ce sens est celui du confort pour le patient qui va accepter la mobilisation que lui sollicitera le praticien. C’est à partir de cette sensation que pourra être abordé le traitement fonctionnel.

Deux méthodes différentes mais pas contradictoires. Mais le traitement peut être uniquement structurel (ça craque parfois !), ou uniquement fonctionnel (ça glisse comme de la gymnastique) et souvent les deux se conjuguent.

Actualités

Sortie du N°7 de l’ostéo4pattes :



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 92 / 704330

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC