L’Ostéo4pattes
La Mécanique vertébrale:

Explication et traitement de la maladie vertébrale

Dr Augros
Créé le : lundi 30 janvier 2006 par André Augros

Dernière modificaton le : lundi 20 novembre 2017

Il est classique de parler de palpation et de mécanique d’un genou, d’une hanche, il en est tout autre quand il s’agit de la colonne vertébrale, non seulement sur un de ses segments mais sur sa totalité. Cette palpation l’est encore moins, si elle est faite sous anesthésie générale.

Il est classique également qu’un tel sujet déborde, à tort, vers ce qu’on appelle les médecines douces ou parallèles, ce qui n’est pas l’objet de ce travail. Nous verrons comment les perturbations durables de mobilité de cet ensemble articulaire complexe génèrent et expliquent des désordres neurologiques et arthrosiques à plus ou moins long terme.

INTRODUCTION :

1- Les données cliniques :

Les douleurs ou les déficits moteurs d’origine vertébrale sont très fréquents chez le chien et sont sans doute sous estimés. Le praticien s’y trouve tous les jours confronté : il faut des signes cliniques suffisants pour justifier l’inquiétude du maître, le questionnaire montre le plus souvent qu’il y a déjà eu des signes annonciateurs. L’évolution de ces états varie en fonction des races, en fonction de l’âge, dans sa banalité, petite gène à froid cédant à chaud, dans sa brutalité quelque fois, grande douleur avec hurlements ou accidents paralytiques, mais aussi dans sa chronicité avec des états arthrosiques, des troubles de la démarche, de faiblesse ou d’incoordination, évoluant dans certains cas vers une paralysie progressive.....suite ou (Tome 1 des fiches)



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 125 / 753463

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC