L’Ostéo4pattes

Novembre 2007

Créé le : lundi 12 novembre 2007 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : lundi 28 mars 2011

Animal S&BE

Le journal "Animal santé & bien être" dans son numéro 4 Fait une page sur l’ostéopathie. L’interview a surtout tourné sur :
- que soigne t’on en ostéopathie ?
- comment fait-on confiance à l’ostéopathe en face ? question récurrente et légitime mais qui n’a pas de réponse tout de suite....ni jamais ?

Dans le N°3 il parlait acupuncture.....

Sem Vet

La semaine vétérinaire se fait écho des journées AVEF, avec pour seule mention de l’ostéopathie au côté de la dentisterie pour l’exercice illégal !!! je croyais qu’on en sortait, mais manifestement non......

Equidia

A voir, sur Equidia à partir du 7 novembre :

Mercredi 7 novembre (vers 21.40) et Vendredi 9 Novembre 10.15 :

L’OSTEO, L’ATOUT BIEN ETRE DES CHEVAUX

Documentaire (26’ – Betaprod– 2007 - INEDIT) de Audrey Weymann et Thomas Roy.

Kinésithérapeute-ostéopathe équin lorsque l’on est une femme et que l’on a 24 ans n’est pas toujours simple à faire accepter d’un milieu principalement masculin. Sarah Galland revient sur son parcours et sur sa condition dans cet environnement peu féminisé.
(quelqu’un connait Sarah GALLAND ?)

Jeudi 8 Novembre :

THEMA : DOCTEUR ES CHEVAL

20.45 LA MAIN OUVERTE

Documentaires (52’ – Sombrero production - 2007) de Cécile Patingre.
L’ostéopathie, médecine douce, est apparue il y a quelques années dans le monde hippique. A base de manipulations musculaires et de corps à corps acrobatiques, cette technique simple et efficace accompagne les chevaux qu’elle répare, soigne et remet sur pied.

Dans le suspense de la compétition, l’effervescence de l’univers des courses ou la simple campagne normande, voici l’histoire de Beauvalais, Matin Doré ou de Théo, confiés aux mains expertes de ces nouveaux soigneurs.

fémina

La dépêche du midi dans son appendice dominical Fémina écrit une double page sur les médecines douces dont l’ostéopathie avec une interview du web master de ce site (qui ne le savait pas...). Et un lien vers le site annuaire qui du coup a battu son record de visiteurs journalier le jour de la parution....comme quoi.

Mains libres

Dans la revue de novembre, un test (de Lachman) pour le ligament croisé, une gymnastique particulière du dos (Balanced Back), un cours article sur les pathologies de la marche.

Dépêche vétérinaire

Une interessante étude IRM sur les instabilités cervicales caudales chez le chien, montre la validité de nos notions ostéopathiques de compensation, de tenségrité.

Il est réalisé un traitement médical ou chirurgical, et on montre :
- 1- Que dans le cas d’un traitement médical, quelques mois après que les symptômes de compression aient ou non disparus, la compression IRM est toujours là.
- 2- Qu’en cas de chirurgie, la zone atteinte initialement est effectivement mieux mais il y a des hernies débutantes autour...jusqu’à parler d’un effet domino...avec récidive de symptômes parfois.

Je ne sais pas ce que eux veulent dire avec cela, mais je pense avoir un avis ostéopathique.

Ces observations vont tout à fait dans le sens de ce que l’on peut constater cliniquement en ne soignant les hernies qu’avec l’ostéopathie.
- 1- pas besoin de faire de la place chirurgicalement pour ôter des symptômes dus à la hernie (médicaments ou ostéopathie peuvent suffire)
- 2- et de toutes façons ne pas ôter la cause fera des récidives localement ou légèrement à côté. Surtout en enlevant du matériel amortisseur, ce sera un autre amortisseur qui prendra. Or le discours ostéopathique est très clair : le problème n’est pas la hernie, mais le point de tension à distance qui oblige le disque à travailler hors de ses possibilités adaptatives. Il faut et il suffit donc d’enlever les tensions ailleurs pour soigner une hernie.
- 3- Ce n’est pas parce que l’IRM montre une hernie que le problème est là....



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 169 / 753255

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC