L’Ostéo4pattes

L’incontinence urinaire chez le chien (res)

Créé le : lundi 29 octobre 2007 par Catherine Brassaud

Dernière modificaton le : vendredi 1er décembre 2017

J’aimerais confronter par le biais de cet article les cas de deux bergers allemands souffrant d’incontinence urinaire et abordés par l’ostéopathie.

Le premier cas, vu en janvier de cette année, est une jeune chienne de 4 ans dont la consultation est principalement motivée par un accident de la route ayant eu lieu 6 semaines au préalable. Selon sa propriétaire, la chienne présente depuis lors une sensibilité à la palpation du dos et se gratte beaucoup. Elle est par ailleurs devenue incontinente depuis sa stérilisation survenue dans la même période et traitée par son vétérinaire. Cette incontinence se manifeste seulement de temps en temps par une perte d’urine en faible quantité.

Des dysfonctions sont identifiées chez cet animal au niveau de la charnière lombo-sacrée et de l’os coxal droit avec une compensation sur la charnière thoraco-lombaire. Ces dysfonctions sont attribuées à l’accident et traitées. De plus, le traitement de L7/S1 offre une possibilité de soulager l’incontinence malgré la fréquence des cas rapportés d’incontinence urinaire après stérilisation des chiennes. En effet, la manipulation agit sur l’innervation orthosympathique et parasympathique de l’appareil uro-génital - et notamment de la vessie et de l’urètre - qui émerge de la zone lombo-sacrée pour participer au plexus pelvien (Goody, 1997).

Pour lire la suite, vous pouvez vous abonner:
- Catalogue de l’Ostéo4pattes
- Suite (abonnés) : K20 - L’incontinence urinaire chez le chien.



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 241 / 683657

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC