L’Ostéo4pattes

033- Dépêche vétérinaire du samedi 3 novembre

Créé le : vendredi 2 novembre 2007 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : mercredi 29 novembre 2017

Les derniers cas cliniques abordaient des dysfonctions de la sacro-iliaque. Avec Pegase, Merens de trois ans, c’est de lésions dont nous parlerons et du moyen d’arriver au meilleur en mélangeant ostéopathie et médecine classique.

Pégase est à l’entraînement pour passer le concours d’étalon. Après une séance d’attelage, il est retrouvé au paddock ne posant pas le postérieur droit, avec un réflexe crémasterien positif, les examens classiques sont tous négatifs à ce moment là, la prise d’anti-inflammatoire ne résout alors rien...
Il est consulté une première fois chez lui : ostéopathiquement le principal problème réside dans le ligament sacro iliaque distendu avec l’iliaque en supériorité. Pour qu’il y ait une telle douleur, il faut que le ligament fasse entorse...
Le tout compensé par des tensions anciennes et très fortes entre les épaules. L’amélioration est très nette dés la fin de cette manipulation (retour des mouvements de l’iliaque droit, amplitude des postérieurs doublées et plus grande facilité à pivoter sur le postérieur atteint).
Deux jours plus tard il rechute, il est alors emmené en hospitalisation. Au fur et à mesure des jours et des soins ostéopathiques, il se confirme que le problème vient bien du ligament sacro-iliaque et de la zone alentour avec déchirure des tissus (confirmation ultérieure par fouille rectale et échographie).

Mais progressivement, la boiterie semble changer de nature et venir du grasset, jusqu’à apparition d’une forte douleur au niveau de la rotule. L’aggravation est nette le matin à froid en sortant du box et mieux le soir en rentrant du paddock. Compte tenu de la douleur, l’application locale d’une lotion anti-inflammatoire est réalisée (Ekylflogyl) pendant trois jours en plus des soins ostéopathiques, à la suite desquels il boite encore, mais le point de douleur vers les ligaments internes et le point de chaleur en externe ont disparu.

Pendant plusieurs jours la boiterie fait un aller retour entre un bassin qui craque et une rotule qui grince. Cette équilibration difficile entre grasset et sacro-iliaque confirme l’adage ostéopathique : "quand le genou crie, la hanche pleure" et vice -versa pour ce cas.

Les séances d’ostéopathie permettent d’accompagner au mieux le repositionnement des différents éléments dans l’espace.

Un mois et demi après l’accident, le trot est à nouveau possible, mais l’amyotrophie des muscles sur l’iliaque droit est à son maximum.

légende : Pégase au maximum de l’amyotrophie des muscles du bassin droit, pourtant la démarche est déjà meilleure

Le mois suivant voit la réapparition du galop, la récupération musculaire progressive et petit à petit, la jambe s’adapte à sa nouvelle position : iliaque légérement descendu induisant un fémur en rotation externe et une rotule médiale.

Le quatrième mois permet des tests tous les deux jours où l’on voit une amélioration progressive des allures et disparition de la boiterie.

Après une pause hivernale, Pégase est remis à l’entraînement. Quelques consultations d’ostéopathie pendant cette période permettent de voir que la musculature est entièrement refaite, qu’il persiste juste la rotation externe du fémur mais qui ne gêne via la rotule que sur mouvement en cercle réduit.

La ferrure enfin remise doit absolument respecter cette rotation externe du membre sous peine de refaire forcer la hanche, ce qu’elle risque de ne pas supporter.

légende : Pégase lors du parcours de Cross le jour de sa qualification

Au final la qualification au concours d’étalon a été un franc succès, malgré son handicap, sa prestation a été bonne en particulier au cross.

Patrick Chêne, vétérinaire pratiquant l’ostéopathie.
Cas référé par le Dr JP Alzieu

(cas clinique complet à cette adresse : http://www.saint-ygnan.com/spip.php?article35)



Notez cet article
1 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 135 / 721358

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC