L’Ostéo4pattes

Parésie/paralysie chez un chat âgé

Créé le : mercredi 4 avril 2007 par Bénédicte Lucazeau

Dernière modificaton le : vendredi 4 août 2017

►Parésie/Paralysie de l’arrière train chez un chat âgé.

Le patient est un chat mâle de plus de 15 ans paralysé des membres postérieurs depuis quelques semaines, il est incontinent, douloureux et a perdu sa voix.

D’après le diagnostic vétérinaire et des clichés radiologiques, le sujet est atteint d’une hernie discale L6/L7 avec plusieurs points d’arthroses.

Cela s’accompagne au niveau physiologique de perturbations neurovégétatives. Les propriétaires en concertation avec le vétérinaire, n’ont pas souhaité une intervention chirurgicale. Une thérapeutique manuelle est alors envisagée.

Aborder un tel cas pathologique est délicat. La mise en contention d’un chat en souffrance n’est pas aisée. Le choix d’une technique corrective adaptée est essentielle pour prévenir toutes réactions physiologiques secondaires. J’ai opté pour une technique fonctionnelle et une approche fluidique. Mon objectif étant d’obtenir du chat une confiance et une détente absolue. En milieu de séance le chat dormait sur le dos, totalement abandonné. Le relâchement musculaire ainsi obtenu de la jonction lombo-sacré et ilio-lombaire m’a permis de travailler sur les structures en lésions. Le félin est un patient tactilement intéressant, il offre une large possibilité de mouvements, d’ajustements grâce à sa souplesse naturelle.

Presque immédiatement après la séance, le patient a retrouvé sa locomotion. La structure a pu retrouver sa «pseudo» fonction initiale.

Au niveau des perturbations neurovégétatives constatées lors du traumatisme on avait:
- une perturbation de la miction (incontinence);
- une modification du caractère, influencé également par la douleur (chat irritable, ne miaulant plus !)
- sciatalgie dûe à une adaptation du sacrum ainsi que du site même de la discopathie. De plus la qualité des tissus sus-jacents à la lésion était spasmée, chaude et sensible à la palpation.

Un mois après la thérapie manuelle les sphincters fonctionnent pratiquement normalement, légère douleur lors de la défécation probablement provoquée par les forces exercées lors de la poussée sur la charnière lombo-sacré. Et miracle le chat a retrouvé sa voix !
Cependant dans le cadre d’une altération des tissus, la récidive est parfois inévitable. Le mouvement est de nouveau rétabli, certes, mais la structure n’étant plus réellement opérationnelle (âge, qualité des tissus) le chat deux mois plus tard, après plusieurs sauts et galopades, est de nouveau en pathologie. Je constate une légère hémiparalysie du postérieur droit avec une hypertonie musculaire accentuée après mobilisation. De nouveau j’utilise les mêmes méthodes manuelles sur l’ensemble du squelette.

Il est évident que pour conserver le bénéfice d’une réduction articulaire il est nécessaire de donner un programme de rééducation.
Les systèmes musculo tendineux doivent retrouver une certaine tonicité pour soutenir l’articulation remise en fonction. Rééduquer un chat il est vrai est la partie la plus épineuse du traitement!

Un suivi vétérinaire et ostéopathique est mis en place à la demande des propriétaires pour conserver au mieux le confort et le bien être de ce vieux félin.



Notez cet article
11 votes



forum




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 8174 / 571722

Suivre la vie du site re_su  Suivre la vie du site 3 - Textes du 4Pattes  Suivre la vie du site La Revue Papier  Suivre la vie du site N° 001 à 005  Suivre la vie du site N°004 Mars 2007   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License