L’Ostéo4pattes

S’initier au toucher (Rés)

Créé le : jeudi 21 juin 2018 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : jeudi 21 juin 2018

Je vous propose ici quelques réflexions au sujet de mon expérience d’enseignement de l’ostéopathie animale, ainsi que des initiations proposées à ceux qui découvrent l’univers du toucher. Enseigner, c’est aussi apprendre la relation à l’animal, à l’étudiant et à soi.

Comment cerner les attentes et les besoins de chacun pour « réussir » à réaliser des techniques de toucher sur les animaux ?

Deux aspects reviennent souvent. D’abord, la crainte de se tromper, la peur de faire mal, ne pas oser, le fait de ne pas savoir lire le comportement de l’animal. Ensuite, la difficulté à « réussir l’exercice », et le fait que l’animal ne serait pas coopératif ! Et oui, il sent bien le stress de celui qui apprend.

Si j’évoque cela, c’est simplement parce que connaître une technique et l’appliquer sont deux aspects distincts. La confiance en soi et en son ressenti, la confiance dans l’appréciation que l’on a des attitudes de l’animal… Cela prend du temps à mettre en place.

Une fois libéré(e) de cette crainte, le lien avec l’animal est plus simple et le ressenti se développe. On peut alors se centrer sur l’écoute de son compagnon à quatre pattes et de son ressenti sans préjugé ni jugement de soi.

Bref le contact établi par le toucher devient alors un langage.

Vous êtes peut être en train de vous dire « c’est facile pour un professionnel de dire ça, Vous êtes vous déjà imaginé ce que pouvait être le quotidien d’un ostéopathe animalier ou thérapeute manuelle ?

Beaucoup de gens se disent que les personnes qui font cela ont un don. Ah oui, c’est sûr !

Pensez-vous qu’un artiste, un pianiste par exemple puisse se contenter de son don pour exprimer son talent ? Non bien sûr.

Pour devenir talentueux, il faut se « libérer » de la technique et pour cela il faut la maîtriser ou du moins se l’être suffisamment appropriée pour y apporter sa touche personnelle. Le jour où on en est là, c’est plus simple.

Cependant, s’il est un domaine où l’on n’a jamais fini d’apprendre, d’évoluer et de progresser, c’est bien celui-ci. Donc quels que soient vos objectifs en matière de toucher, c’est en pratiquant que vous deviendrez plus fin, meilleur.

Mais ce n’est pas tout ! Le plus grand atout que l’on puisse avoir pour se lancer dans ce merveilleux univers, c’est simplement un sentiment bien naturel que chacun éprouve dans des moments différents de la vie : l’empathie, l’amour, la reconnaissance, le pardon, écouter avec le cœur… Vous pouvez vous-même choisir le mot qui illustre le mieux l’émotion qui vous interpelle…

Et l’avantage c’est qu’en éprouvant ces sentiments lors des soins, cela est « thérapeutique » autant pour celui qui donne que pour celui qui reçoit. Un bon moyen de passer de bons moments avec soi et ses compagnons, de mettre le stress du quotidien de côté…

Voici nos meilleurs alliés pour cultiver notre pratique, notre ressenti et la relation de confiance avec vos compagnons à quatre pattes

S’ancrer et laisser aller

Certes pour commencer, il va falloir apprendre et s’entraîner. J’ai volontairement choisi de vous proposer sur https://soins-et-toucher.com/ des approches simples pour que leur apprentissage reste à la portée de tous.

Le plus difficile, ce n’est pas la technique, c’est le positionnement de celui qui l’apprend !Retour ligne automatique
Prenons une technique simple d’exercice de mobilisation de la colonne. Pour faire court, il suffit de poser ses mains sur le dos du cheval (par exemple), d’effectuer des poussées et des tractions en utilisant le poids de son corps. Cet exercice permet d’écouter et de sentir le rythme des réponses souples et raides du corps de l’animal.

Il suffit de se « balancer lentement en restant souple physiquement et mentalementRetour ligne automatique
 » !


- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : 48C - S’initier au toucher (AS)
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ses Treize ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit comme écrit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner à la revue simplement (Pour la lire sur le net mais ne permet pas de lire les archives internet) ou aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) et l’accès à toutes les archives est libre : S’abonner
- Sommaire de ce numéro : Ostéo4pattes 48C - Juin 2018



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 140 / 736735

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC