L’Ostéo4pattes

42B - Douleur aiguë d’origine indéterminée chez un jeune Bearded Collie (res)

"Gerfaut", cas clinique DIE de Mariam Godde
Créé le : jeudi 10 novembre 2016 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : jeudi 10 novembre 2016

Commémoratifs :

Gerfaut est un Bearded Collie de trois ans. Il vit dans une famille avec un chat. Il est principalement dans le jardin mais a accès à l’intérieur de la maison. Son maître lui procure de longues sorties tous les jours. Il mange une alimentation sèche haut de gamme physiologique et est correctement vacciné et vermifugé trois fois par an. Gerfaut est très turbulent, et on lui a diagnostiqué dès ses quatre mois un syndrome d’hypersensibilité hyperactivité. Suite à cela, un traitement à base de sélégiline à 0,42 mg/kg/jour (Selgian ND) a été mis en place pendant six mois, accompagné d’un travail sur l’éducation réalisé par un éducateur canin (ancien maître chien militaire), qui a permis au propriétaire de pouvoir maîtriser Gerfaut en balade et à la maison. Le maître continue de temps en temps les cours d’éducation avec Gerfaut depuis.

Motif de consultation et anamnèse :

Gerfaut est présenté à la consultation le 11 Juillet 2014 pour une baisse de forme. Il manque d’appétit et reste prostré, ce qui est inhabituel chez lui. Il est également très douloureux de manière diffuse, et évite de sauter. Ni vomissement ni diarrhée ne sont rapportés.

L’examen clinique révèle une hyperthermie à 39,9°C, l’auscultation cardio-respiratoire est sans anomalie. La palpation abdominale est normale. On provoque une vive réaction dès la palpation des crêtes iliaques et de la masse lombaire caudale. Les urines sont claires.Un bilan biochimique est réalisé et ne met en évidence aucune modification. La numération formule est sans anomalie, avec un hématocrite à 60,7%, ce qui est mis sur le compte d’une légère déshydratation. Une lombalgie est suspectée et Gerfaut reçoit une injection de dexaméthasone (Dexazone ND 1 mg/kg) ainsi qu’une couverture antibiotique à base d’amoxicilline retard par précaution (Duphamox LA ND, 450mg voie sous-cutanée). Le lendemain, la douleur est toujours présente mais Gerfaut est un peu moins abattu. Il est alors normotherme. Il se laisse manipuler : la palpation pression de la colonne vertébrale n’entraîne pas de gêne. On observe en revanche une réaction de douleur à l’extension des hanches, et une très vive douleur à la palpation du pubis. Le toucher rectal est sans anomalie. La radiographie réalisée vigile ne montre pas d’anomalie. Une radiographie des hanches sous anesthésie est prévue pour la semaine suivante. Le vétérinaire met en place un traitement à base de meloxicam (Metacam ND 2,5 mg per os par jour) en attendant.

Lors du contrôle cinq jours plus tard, Gerfaut est toujours douloureux et évite de sauter. Il se plaint quand on le soulève. Comme les propriétaires rapportent que beaucoup de tiques ont été retirées ces derniers temps, une maladie de Lyme est envisagée. Un traitement à base de doxycycline (Doxyval ND 10mg/kg per os une fois par jour) et de meloxicam (Metacam ND) à la même dose que précédemment est mis en place. La radiographie de dépistage de la dysplasie est réalisée. Illustration 2 : Vue de face des hanches de Gerfaut. Les hanches seront notées C par le lecteur officiel de la race.

Gerfaut est revu cinq jours plus tard, son état ne s’est pas amélioré avec le traitement. Il est douloureux dès la palpation du fourreau et du périnée. Sa température rectale est de 39,2°C. Un contrôle de la numération formule ne montre pas de modification des paramètres sanguins. Un scanner est proposé aux propriétaires, ainsi qu’une consultation d’ostéopathie. Les propriétaires s’orientent d’abord vers l’ostéopathie.

Le rendez vous est pris pour la semaine suivante. En attendant, Gerfaut est mis sous tramadol (Contramal ND, 1mg/kg deux fois par jour per os).

Examen :

A l’examen clinique, Gerfaut est très mince, mais bien musclé. Les muqueuses sont roses et le TRC est inférieur à deux secondes. Son état d’hydratation est normal. L’auscultation cardio-respiratoire est sans anomalie, ainsi que la palpation abdominale. La température rectale est de 38,7 °C. La peau est saine.

A l’examen dynamique, Gerfaut se tient légèrement voussé. On peut observer une discrète asymétrie des épines iliaques antéro supérieures dont la droite est plus basse et plus mobile que la gauche. Une très discrète boiterie antérieure droite est constatée. La palpation et la manipulation des antérieurs sont sans anomalie. En revanche, Gerfaut refuse qu’on lui manipule les postérieurs.

Examen ostéopathique :

A l’examen dynamique, on observe une foulée retenue avec un défaut d’amplitude sur l’avant main.

A l’examen ostéopathique statique, la première remarque est que le MRP global (Lizon F., 1989) est de faible intensité et ralenti. La FTM (Boisseleau A., 2012) est très importante.

La chaîne dysfonctionnelle principale implique :


- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : 42B - Douleur aiguë d’origine indéterminée chez un jeune Bearded Collie
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ces douze ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner à la revue simplement ( ne permet pas de lire les archives internet) ou aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) et l’accès à toutes les archives est libre : S’abonner
- Acheter juste l’article en PDF, Attention, livraison manuelle par mail dont la rapidité dépend de notre disponibilité !!
Faites votre demande à rédaction chez osteo4pattes.eu
- Sommaire de ce numéro : N°42B - Novembre 2016 (res)



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 138 / 753255

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC