L’Ostéo4pattes

42B - Suis le Lapin Blanc ...

Créé le : jeudi 10 novembre 2016 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : jeudi 10 novembre 2016

"Je ne peux que te montrer la porte, c’est à toi qu’il appartient de la franchir."

Morpheus

Nous parcourons les sentiers de la vie sans la certitude de savoir comment, en réalité, est le monde qui nous entoure. Dans notre ignorance, nous vivons satisfaits jusqu’au jour où, comme Alice (personnage du roman de Lewis Carroll), surgit devant nous de façon inespérée un lapin blanc, une intuition qui met en doute quelques unes de nos croyances. Quand cela arrive, nous pouvons choisir entre deux options : continuer par les chemins connus ou suivre le lapin blanc jusqu’à la chambre des mystères où, après avoir franchi une de ses portes, nous entrons dans les bois de la connaissance.

Le lapin blanc. Illustration de John Tenniel pour le roman "Alice au pays des merveilles" de Lewis Carroll (1866)

La caverne

Pour décrire l’ignorance dans laquelle les êtres humains étaient immergés, Platon utilisa la métaphore d’une caverne habitée par des esclaves enchaînés ; une caverne où se projetaient sur les murs les ombres des objets placés derrière eux, face à un feu. Ces ombres étaient la seule référence qu’avaient les esclaves sur le monde car leurs chaînes les empêchaient de tourner la tête et de voir directement les objets.

Platon faisait des conjectures, si un esclave réussissait à se libérer de ses des chaînes et pouvait s’échapper hors de la caverne, il comprendrait difficilement ce qu’il verrait puisque jusqu’alors il n’avait connu qu’un monde formé par des ombres. Platon continuait, si l’esclave une fois hors de la caverne ressentait de la compassion pour ses compagnons de captivité et décidait de revenir à l’intérieur pour partager avec eux sa découverte, sûrement que ces derniers, croyant que leur compagnon avait perdu la raison, se moqueraient de lui, ou pire, le tueraient car la nouvelle information supposerait pour eux un changement de croyances, fait qu’ils ne pourraient pas accepter.

Matrix

Presque 2.600 ans après Platon, les frères Wachowski ont réalisé une version moderne de la métaphore de la caverne dans leur film Matrix.

Le scénario de Matrix se déroule en 2199. A cette époque-là les êtres humains ont détruit depuis longtemps la surface de la Terre et vivent en esclaves des machines, enfermés dans des capsules gardées à l’intérieur d’une grande caverne. Les corps des humains sont utilisés par les machines pour obtenir de l’énergie électrique. Pour les maintenir en vie, ils ont connecté leurs cerveaux, au moyen de câbles, à un puissant programme informatique appelé Matrix dont l’objectif est de leur faire croire qu’ils vivent dans le monde d’avant la destruction de la surface de la Terre.

" Matrice nous entoure . Il est partout, même maintenant dans cette salle. Vous pouvez le voir quand vous regardez par la fenêtre ou lorsque vous allumez la télévision. Vous pouvez le sentir quand vous allez au travail, quand vous allez à l’église, quand vous payez vos impôts. C’est le monde qui a été mis devant vos yeux pour vous occulter la vérité." Morpheus

L’un des humains connectés à Matrix est Thomas Anderson (Neo). Neo n’est pas conscient de vivre dans le monde virtuel créé par Matrix, bien qu’il ait toujours eu le pressentiment de l’existence d’une énorme énigme dans son monde. Cette énigme commence à se dévoiler le jour où il reçoit dans l’écran de son ordinateur un message déconcertant :

Réveillez-vous, Neo. Matrix vous a possédé. Suivez le lapin blanc.

Dans la scène suivante du film, Neo découvre une femme avec un tatouage du lapin blanc sur son épaule et décide de la suivre jusqu’à un bar. Là il rencontre Morpheus, le leader des rebelles qui luttent contre les machines. Morpheus révèle à Neo qu’il est en train de vivre dans un monde virtuel créé par Matrix.

"... tu es un esclave, Néo. Comme tous les autres, tu es né en captivité. Le monde est une prison qui n’a ni espoir, ni saveur, ni odeur. Une prison pour ton esprit."

Morpheus

Après cette découverte le corps de Neo se libère des câbles qui le tenaient connecté à Matrix, il ouvre les yeux et découvre qu’il vivait reclus dans une capsule à l’intérieur de la caverne.

" Pourquoi ai-je mal aux yeux ? Neo
Tu vois clair pour la première fois. Dors, Neo. Les réponses vont venir.
" Morpheus

Libéré des ses liens, Neo fuit hors de la caverne et rejoint Morpheus et ses compagnons dans la lutte contre Matrix.

Comme pour l’esclave de la caverne de Platon, il sera difficile à Néo de convaincre les humains soumis à Matrix qu’ils vivent dans un monde virtuel. Quelques uns se trouvent si bien en Matrix qu’ils n’hésitent pas à le rejeter. Même Cifra, un des compagnons de lutte, trahit Morpheus préférant que Matrix lui permette le retour à la caverne où il peut profiter des plaisirs de ce monde virtuel.

"L’ignorance est une bénédiction." Cifra

Comment faire la différence entre les rêves et la réalité ?

"N’as-tu jamais fait ces rêves, Neo, qui ont l’air plus vrais que la réalité ? Et si tu étais incapable de sortir d’un de ces rêves ? Comment ferais - tu la différence entre le monde du rêve et le monde réel ?" Morpheus

La métaphore de la caverne de Platon et le film Matrix posent quelques questions telles que, qu’est-ce que la réalité ? Comment pouvons nous distinguer la réalité des rêves ? Pouvons-nous avoir confiance en nos perceptions ?

Selon certains philosophes, la réalité n’est qu’une hallucination partagée par l’ensemble des êtres humains. Nous avons établi un consensus social sur ce que nous devons considérer comme réel ou pas. Cela nous conditionne à percevoir seulement ce que nous avons précédemment accepté comme réel. Comme écrivait Guy de Maupassant dans son roman "Pierre et Jean" : Nous sommes habitués à nous servir de nos yeux avec le souvenir de ce que d’autres ont pensé avant nous sur l’objet que nous contemplons.

Les nouvelles technologies (télévision, internet, video-jeux, etc) et les réseaux sociaux sont en train de nous immerger dans un nouveau monde virtuel dans lequel il est difficile de distinguer le réel de l’imaginaire. Cette situation rend difficile l’auto-conscience corporelle et facilite la perte d’identité de l’individu. Certains psychologues ont attribué le succès des "selfis" (autoportraits) au désir de compenser cette perte d’identité.

"Je croyais que ça n’était pas réel. Neo
Ton esprit pense que ça l’est. "
Morpheus

"Qu’est ce que le réel ? Quel est ta définition du réel ? Si tu veux parler de ce que tu peux toucher, de ce que tu peux goûter, de ce que tu peux voir et sentir, alors le réel n’est seulement qu’un signal électrique interprété par ton cerveau. Ça c’est le monde que tu connais." Morpheus

Trois lapins blancs

"Comme moi, il faudra bien que tu comprennes tôt ou tard qu’il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin." Morpheus

Parcourant les chemins de l’ostéopathie, en trois occasions un lapin blanc vint à ma rencontre. Un ’insight" me signalait que j’étais en train de vivre dans un "Matrix ostéopathique". Comme Alice, ma curiosité m’encouragea à le suivre, à la recherche de réponses jusqu’au bois de la connaissance.

La première rencontre avec le lapin blanc arriva après la lecture d’un article de médecine qui attribuait à la moelle épinière une tension intrinsèque appelée "force de traction médullaire" (FTM). Elle était capable de créer des pathologies telles que la scoliose idiopathique et la maladie d’Arnold Chiari. L’existence de la FTM me conduit à me poser la question suivante : et si l’élément transmetteur des forces entre le cerveau et le sacrum était la moelle et non la dure-mère comme l’affirmait Sutherland ?

En suivant le lapin blanc, je traversai le seuil d’une porte de la chambre des mystères où était accroché au mur le panneau "Neurologie".....


- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : 42B - Suis le lapin blanc
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ces douze ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner à la revue simplement ( ne permet pas de lire les archives internet) ou aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) et l’accès à toutes les archives est libre : S’abonner
- Acheter juste l’article en PDF, Attention, livraison manuelle par mail dont la rapidité dépend de notre disponibilité !!
Faites votre demande à rédaction chez osteo4pattes.eu
- Sommaire de ce numéro : N°42B - Novembre 2016 (res)



Notez cet article
1 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 105 / 721168

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC