L’Ostéo4pattes

Petite histoire 10 ans d’activité, de mon activité…

Créé le : vendredi 27 novembre 2015 par Didier Schmitt

Dernière modificaton le : vendredi 27 novembre 2015

Voilà 10 ans deux types de rencontres étaient crées simultanément :
- 1. les Rencontres d’ostéopathie comparée à Saint Girons, et
- 2. les rencontres des Vétérinaires Acupuncteurs de Méditerranée.

Le but de ces deux manifestations est de regrouper des professionnels dans leur soucis de communiquer et d’échanger, dans un esprit de simplicité, personne n’est « prof », nous sommes tous sont des apprentis permanents.

 A Saint Girons

Ici l’ambition est grande, nous sommes encore à l’époque où la profession vétérinaire dans sa majorité ne reconnaît pas l’ostéopathie (est-ce que ça a vraiment changé ?), pendant que la pression des propriétaires de chevaux démontre que l’ostéopathie donne des résultats alternatifs aux traitements médicaux et fournit des portes de sortie thérapeutiques plus que valables.

C’est une période pendant laquelle sur le terrain se tissent des liens d’échange entre vétérinaires (reconnaissant leur manque d’expertise en la matière et les ostéopathes sur le terrain, formés kiné pour la plupart, ayant évolué vers l’ostéo humaine pour appliquer tous les principes aux chevaux avec efficacité.(il s’agit des ostéopathes de la première génération, qui ont formé médecins et vétos)

L’objectif est aussi de comparer, pour faire évoluer l’OSTEOPATHIE dans toutes les espèces, élevée à une valeur supra professionnelle, je veux dire une discipline qui lorsqu’elle est pratiquée dépasse le champ des catégories professionnelles.

 A Barcelone,

Là, première réunion du VAM (Vétérinaires Acupuncteurs de Méditerranée.) Ici l’ambition est la même qu’à Saint-Girons si ce n’est qu’elle s’adresse exclusivement aux vétérinaires acupuncteurs (et de façon élargie aux vétérinaires pratiquant les médecines non officielles, dites non conventionnelles, alternatives, complémentaires et tout cela à la fois). L’objectif des Français, des espagnols et des Italiens dans ces rencontres est de faire progresser l’acupuncture vétérinaire :
- en regroupant le tout petit effectif de praticiens européens ; de méditerranée en l’occurrence ; exerçant dans cette discipline) et
- en échangeant le fruit des expériences respectives de chacun, à quelque niveau que cela soit. L’autre point est d’obtenir là aussi une reconnaissance de la profession au niveau de l’enseignement dans les écoles vétérinaires.
- En précisant les lieux et en confirmant la validité des points d’acupuncture.

L’évolution du milieu extérieur.

 Pour l’ostéopathie.

La nécessité d’organiser un enseignement vétérinaire était déjà née il y a 10 ans, l’aventure du DIE, dans laquelle nous nous sommes lancés, avec une implication très importante pour certains (je ne cite pas de noms ils se reconnaitront). Le projet étant de permettre à la profession vétérinaire de présenter des confrères ayant reçus une formation d’élite, basée sur un référentiel que je qualifierai d’universel avec les bases pratiques correspondantes face à des professionnels surement moins bien formés.(deuxième génération et plus).

Ceci était une réponse motivée par la réalité du terrain pour laquelle l’ostéopathie animale et surtout équine était numériquement pratiquée par des ostéopathes non vétos.

La reconnaissance de l’ostéopathie humaine n’a pas permis de faire le tri entre ce qui était l’Ostéopathie et l’ensemble des thérapies manuelles, le tout ayant été regroupé sous le même terme.

En humaine l’Académie d’ostéopathie n’a pas su réguler la population ni rationaliser l’enseignement, le lobby des formateurs étant plus fort que le sentiment qu’une formation de qualité et fondée sur un référentiel commun était nécessaire.

Ce fut le tour de l’état qui lorsque il doit légiférer, aidé de conseillers et sapiteurs de toutes sortes fait que rien ne se fait ou à une vitesse nulle, les décrets ont tardés, puis ne sont pas parus et faute de volonté la situation de fait sert de référence, favorisant les moins disant en matière d’exigence professionnelle. Le Résultat en est la prolifération des « formations » jusqu’à atteindre 65 « écoles » avec certains cursus de formation en trois ans (minimum légal européen).

En vétérinaire, la brèche est ouverte car la situation de terrain était déjà très déséquilibrée, et c’est la gestion professionnelle des ostéopathes subissant le tsunami des jeunes praticiens ostéo qui contrôle de fait la politique des soins animaliers, la profession vétérinaire ne maitrise plus son avenir dans ce domaine. Chaque école humaine possède une section animalière…

Le combat d’arrière garde mené par l’Ordre n’a eu d’effet que de radicaliser les partis, faisant avorter les pistes de collaboration amiable entre les deux professions. L’évolution des mentalités ces dernières années a fait naitre la conviction que tout le monde peut soigner les animaux, mettant fin à l’exclusivité des vétérinaires (revendiquée par l’Ordre), ceci dans la ligne politique de la destruction des professions dites protégées.

Les pouvoirs publiques n’arrivent pas à prendre de réelles décisions en vue de protéger le consommateur pour les soins humains, (qualité des formations et durée dans les encore nombreuses écoles) dans une société de libéralisation totale, de perte des notions de l’intérêt collectif, dès lors il est vain d’espérer qu’une décision claire soit prise au sein du monde des soins animaux.

« Quand le foin manque dans les râteliers, les chevaux se battent ».

Bisous-nours et peace and love, collaboration, échanges, dialogue semblent des images de science fiction, et pourtant cela a existé.

Un bilan au terme de ces dix ans :

Les mêmes acteurs dans une pièce inachevée, dont on ne maitrise pas la mise en scène, ni le dernier acte.

- Si l’on se place du point de vue du parterre de ce théâtre la volonté d’élever l’Ostéopathie au dessus des clivages professionnels en en faisant une discipline supra professionnelle, en tant que vétérinaire, détenant une expertise certaine on pourra participer aux formations de tous ces jeunes futur « confrères » dans les Ecoles d’ostéopathie Idehoa, et autres, assurant La qualité de l’enseignement ne serait ce que pour les sciences fondamentales. Cependant être formateur en théorie implique l’obligation morale d’assurer aussi le rôle de maitrise d’apprentissage.
L’avantage ést de retrouver dans une structure dynamique comme l’est IDHAO un programme de recherche en Ostéopathie.

Je pense que nous sommes :
- des orphelins d’un milieu universitaire qui n’a pas su, malgré des précurseurs courageux comme F.Molinier (il y a 30 ans), saisir le progrès au passage. Nos grandes écoles n’ayant de grand que leur sclérose intellectuelle en matière de médecines non conventionnelles, sauf bien sur quelques enseignants Claire voyant.
- Victimes d’un Ordre plus enclin à la chasse aux sorcières qu’à l’écoute de l’Académie vétérinaire ( beaucoup plus ouverte) ces précurseurs sur le terrain ont été vilipendés (Dominique Giniaux).
- Si l’on se place au balcon, la situation est claire, en termes de concurrence :
- Pourquoi aider à la formation de futurs concurrents ?
- Concurrents qui par leur état n’auront pas les mêmes contraintes administratives, voire fiscales, déontologiques, et qui se positionneront de fait en concurrence déloyale. Mais en ces temps concurrence et loyauté sonnent faux.
Quelque soit notre position la politique actuelle n’est plus en faveur d’un protectionnisme d’état, la reconnaissance de la nation vis à vis des services rendus par nos ainés est oubliée, alors c’est chacun pour soi… ?

 Pour l’acupuncture.

De l’enseignement des bases de l’acupuncture, initiation à cette discipline orientale qui n’est en réalité qu’une partie de la Médecine Traditionnelle chinoise le petit nombre d’acupuncteur vétérinaires pratiquant a évolué vers la prise en compte de toutes les données de la médecine chinoise, incluant la phytothérapie, les pratiques des massages et qi kong, acupuncture et moxas. Le développement des concepts sur la nutrition ayant évolué de concert avec les préoccupations de l’homme pour mieux se nourrir. Du champ clos du paysage français nous sommes passés à un univers nettement plus élargi grâce au contact avec nos confrères méditerranéens. On a pu découvrir aussi la grande avance régionale de la Toscane en matière d’acupuncture, puisque cette région possède deux hôpitaux dispensant des soins journaliers en spécialité de médecine chinoise, les subventions régionales sont importantes, et plusieurs universités italiennes forment des vétérinaires vers un diplôme d’acupuncteur.

Le bilan de ces dix ans d’ouverture sur l’activité internationale, qui utilise les grands syndromes chinois de répartition de l’énergie est une évolution du groupe VAM. 
Les enseignements de MTC sont essentiellement portés par deux grandes formations nord américaines IVAS et Qi institut et les universités orientales, en anglais et utilisant une transposition un peu théorique des points de l’homme vers l’animal.
Le projet est donc la création d’un groupe de formation européen ECVA (Concile Européen des Vétérinaires acupuncteurs) ayant pour objectif de former les vétérinaires selon un référentiel commun, suivant un nombre d’heures théoriques et pratiques de 600 heures débouchant sur un diplôme européen de spécialisation en acupuncture.

 Pour finir

J’ai participé avec enthousiasme à ces deux aventures DIE et VAM, rien n’est terminé mais l’avenir prend plus une allure de lutte, les conditions extérieures devenant plus difficiles.

Ma position actuelle est la suivante :

OSTEO

- je ne participe pas à la formation de l’INOA pour une raison de distance, j’ai décliné l’offre, c’est la mise en place d’un projet de recherche de ce groupe qui est ma seule motivation pour participer, je me retirerais si ceci n’était pas réalisé
- Je n’accepte aucun stagiaire non vétérinaire.
- tel les vieux maitres bougons je me réserve le droit de refuser ou d’accepter la présence d’un apprenti lors de ma pratique, issu d’un établissement dans lequel je pourrais apporter une partie de mes connaissances uniquement IdHEO/ InOA.

ACU

- Relancer la Fédération des Vétérinaires Acupuncteurs de France, car nous n’avons aucune structure représentative à l’échelon national, et international.
- Je désire mettre en place un référentiel d’acupuncture, mis à jour en groupe européen. Et développer les objectifs de l’ECVA.
- Je laisse le soins à de plus jeunes d’essayer de convaincre nos autorités, universitaires, ordinales et syndicales du bien fondé et de l’honnêteté de notre action, permettant de me consacrer totalement à un travail efficace.

Cette petite histoire est surement incomplète, je vous laisse le soin de corriger, compléter, réagir.

« L’ ENERGIE » tabou dans les esprits français partout chez nos dirigeants mais notion si bien acceptée par le « bon peuple » (au sens le plus noble du terme.)
Voilà ce qui nous a amené à la situation actuelle.

Ostéopathie Acupuncture deux formes de médecine où l’on est en contact avec l’énergie, l’énergie globale qui anime tout ce que nous connaissons, incluant la notion de liberté de mouvement et de circulation dans les esprits et dans les corps.
Nous sommes si peu nombreux à pouvoir parler de tout cela sans frein, je prie pour que le petit noyau de ceux qui ont crus à toutes les rencontres, à tous les échanges, à tous les dialogues n’éclate pas sous la pression obscurantiste générale actuelle. On a vraiment le droit de ne pas être en accord, et de le dire, mais pas de reprocher aux autres une quelconque trahison dans ce groupe.

J’ai connu la rupture avec des instances qui avaient mis en doute la probité de notre groupe de travail à l’AFVAC, et même si je n’ai pas toujours compris les motivations de ceux qui étaient restés, la tentation de l’isolement n’est pas à suivre, le vrai respect des autres est de continuer à faire partie de la famille , et de se voir.
Seul l’avenir nous confortera dans nos décisions, bon choix, mauvais choix, c’est toujours mieux que de ne plus avoir de choix, la c’est vraiment la fin.

Si vous êtes arrivés à ce point, merci pour votre lecture.

Amitiés à tous, en quelque sorte ma famille, Claire, Eric, Pat coll , Pat, JCC, Jean, Françoise, Hervé et tous les autres.



Notez cet article
5 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 152 / 695389

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC