L’Ostéo4pattes

Journées de formation "Découverte de l’ostéopathie"

Créé le : lundi 29 décembre 2014

Dernière modificaton le : lundi 19 juin 2017

A la suite de la création au sein de la SNGTV du Groupe de Travail "Médecines Complémentaires", sont mises en place à compter de 2015 des journées de formation "Découverte de l’ostéopathie, intégrer la réflexion ostéopathique dans sa pratique quotidienne", destinées à nos confrères allopathes.
Ces journées ont pour but de pallier au manque d’information des confrères, pour la plupart pourtant demandeurs. Confrontés à un paysage ostéopathique trop chamarré pour un néophyte, ils ont de la difficulté à faire la part des choses entre les idées reçues et les apports scientifiques réels de l’ostéopathie, et même s’ils l’ont souvent expérimentée pour eux-mêmes ou leur famille, ils restent ignorants de ses possibilités thérapeutiques. Expliciter les bases physiques et dynamiques de l’ostéopathie, montrer comment elle se nourrit d’anatomie et de physiologie, démystifier la notion de ressenti, expliquer quand référer au plus juste, et comment accompagner client et patient référés, sont les objectifs recherchés par cette formation.

Elle s’organise en deux journées, distantes volontairement de 3-4 semaines d’intervalle. La première présente les principes fondamentaux de l’ostéopathie, notamment en initiant les participants à la lecture des forces physiques du corps, en exerçant leur réflexion aux notions d’équilibre, de tenségrité, de force de traction ou de compression dans un tissu. Ils découvrent ce qu’est la perception au travers d’un TP ballon, accompagné d’une discussion sur les bases scientifiques du ressenti. La présentation exhaustive des différentes techniques utilisables par le praticien averti, illustrées de cas cliniques issus de ma patientèle, leur ouvre le champ des possibles en thérapeutique.
Cette première journée s’achève par un TP sur les chiens des participants, où chacun découvre la bonne volonté de l’animal à cette approche, entraine son regard à la lecture des tensions sur le pelage, et parfois découvre ses premières sensations manuelles.
Durant le laps de temps entre les deux journées, les participants ont pour mission de relire les fiches de leurs patients avec le regard ostéopathique, et de réfléchir aux cas de leur patientèle qui pourraient être du ressort de l’ostéopathie.

La seconde journée s’attache à compléter les techniques ostéopathiques, puis aborde les spécificités de l’ostéopathie bovine, tant du point de vue de ses techniques que de ses indications cliniques.
L’après-midi est consacré à un TP en exploitation, où là encore, les participants s’entrainent à observer les bêtes, et s’initient au toucher par des manipulations de reboutage utiles autour d’une mise-bas.

Si ces deux jours sont sous l’égide de la pratique mixte à prédominance bovine, ils peuvent s’adresser à tout vétérinaire praticien : les cas cliniques présentés sont multi-espèces, et autant réflexion que pratique peuvent être aisément transférées à toutes les clientèles.

De l’anatomie dynamique aux neurosciences, ces journées explorent un large champ ostéopathique. Si ces notions ne sont qu’effleurées, elles permettent d’ouvrir les frontières du possible, où chaque participant devrait trouver quelques graines à faire germer. Le néophyte total pourra commencer à appréhender cette approche du vivant, en intégrant la réflexion ostéopathique dans son analyse de cas cliniques, à son rythme, quitte éventuellement à se rapprocher d’un vétérinaire pratiquant l’ostéopathie dans son secteur afin de cultiver un lien de référence. Celui que l’ostéopathie séduisait déjà pourra franchir le pas en confiance de s’inscrire à une formation longue, ayant eu un aperçu exhaustif de ce qu’il pourra y trouver.

N’hésitez pas, lecteurs de l’ostéo4pattes, a priori déjà avertis, à faire connaitre ces journées de découverte autour de vous. Ces journées se veulent aussi une réponse à une question que vos confrères vous posent aussi sûrement souvent "quand référer à un vétérinaire pratiquant l’ostéopathie ?". Si les GTV régionaux peuvent les organiser dans le cadre de la SNGTV, elles peuvent être aussi organisées pour des GIE, ou autre regroupements de cliniques, pour des groupes de 15 à 20 participants.
Puissent-elles encourager les liens entre les vétérinaires allopathes et les vétérinaires pratiquant l’ostéopathie.



Notez cet article
6 votes



forum




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 386 / 569909

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 4 - Formation / Recherche  Suivre la vie du site Formations et stages   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License