L’Ostéo4pattes

34C - Je donne ma langue au chat...

... mais je regarde celle des chiens
Créé le : mercredi 17 décembre 2014 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : lundi 16 mars 2015

Le diagnostic par l’examen de la langue tient une place importante en médecine traditionnelle chinoise (MTC).

J’ai voulu, pour l’utiliser dans ma pratique courante, transposer le protocole d’observation à l’espèce canine et surtout partager mon expérience à l’aide de quelques cas cliniques illustrés.

Au préalable, quelques rappels anatomiques, physiologiques et sur le développement embryonnaire nous feront mieux comprendre les relations entre la langue et les organes, tels qu’ils ont été décrits par la médecine traditionnelle chinoise.
Cet exposé s’adresse autant aux ostéopathes qu’aux acupuncteurs.

 Plan :

- Données embryologiques et anatomiques
- La langue vue sous l’angle de la MTC
- Les temps du diagnostic : que regarder ?
- Quelques cas cliniques

 La Langue : données embryologiques et anatomiques

Embryologie :

L’arc mandibulaire forme la langue sur le plancher de l’intestin intérieur primitif. Le nom de bourgeon du cœur se justifie par la position de cet arc sur le péricarde primitif.
La thyroïde migre en profondeur vers la 4ème semaine. La cicatrice de cet événement visible sur la base de la langue s’appelle le foramen caecum.

Innervation :

Remarque : pas de similitude avec les loges en MTC.

Les muscles :

- 3 paires + 1 muscles intrinsèques
- 4 paires de muscles extrinsèques

Remarque :
- la déglutition permanente permet le modelage du palatin,
- l’os hyoïde est un centre névralgique connecté à la langue et à l’ensemble des chaînes musculaires, le tonus postural est lié à son bon fonctionnement chez l’homme.

 La Langue vue sous l’angle de la MTC :

Sur plusieurs points, le diagnostic par la langue est plus sûr que le diagnostic par le pouls :
- la couleur du corps ou de l’enduit est un signe fiable non altéré par l’émotion du patient sur la table
- on peut s’en servir pour contrôler l’évolution de la maladie
- la topographie des organes sur la langue est généralement admise (pas de grosse variation).
- l’observation est bien plus objective que la palpation des pouls, même si elle demande un peu d’expérience... mais, on peut lui reprocher un manque de précision... quoique....

Laissez-vous convaincre !


- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : 34C - Je donne ma langue au chat...
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ces dix ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner à la revue simplement ( ne permet pas de lire les archives internet) ou aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) et l’accès à toutes les archives est libre : S’abonner
- Acheter l’article en PDF, Attention, la livraison est manuelle et interviendra à notre première disponibilité :

- Sommaire de ce numéro : N°(33)/34 Automne 2014



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 460 / 753255

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC