L’Ostéo4pattes

Une Touche d’Emotion dans ce Monde de Brutes ... (Rés)

Créé le : lundi 19 mai 2014 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : samedi 9 décembre 2017

Chewbacca est un croisé bobtail mâle né en 2002. Il est passé par plusieurs familles avant son adoption il y a cinq ans chez ses nouveaux propriétaires. Depuis (nous n’avons aucune donnée médicale sur ses antécédents antérieurs à cette adoption), il souffre d’une hernie hiatale avec ulcères gastriques et retour de bile dans l’estomac via le pylore (endoscopie réalisée chez un confrère en novembre 2011). Il est intolérant au gluten et au soja (aliment diététique Intestinal de Royal Canin), et présente fréquemment de grosses crises de « coliques ». Il est sujet aux otites à répétition. Enfin, il souffre aussi, à présent, d’eczéma sur les flancs et le ventre. Sa propriétaire lui donne, sans avis médical, du maalox ND et du paracétamol pour calmer les crises, et de la bétaméthasone pour gérer le prurit.

Premier contact

Chewbacca est très stressé, il tremble et ne tient pas en place ; il fuit quand on le sollicite. On constate une boiterie de l’antérieur gauche. Le dos est voûté, le ventre levretté. L’examen clinique révèlera un souffle cardiaque et une violente douleur abdominale crâniale sans organomégalie palpable. L’érythème sur les flancs est bien visible. A ce stade sont évoqués ulcères gastriques, pancréatite, cholécystite et/ou calculs biliaires. Une composante psychogène est fortement envisagée.

Examens complémentaires

NFS, biochimie, analyse d’urine avec examen de culot urinaire et échographie n’ont rien révélé d’autre qu’une baisse de l’amylasémie, une hernie hiatale persistante et des ulcères gastriques avec petits foyers hémorragiques localisés.


Traitement

Chewbacca accepte difficilement les médicaments par voie orale. Selon le principe du consentement éclairé, nous proposons à sa propriétaire de partir sur un traitement ostéopathique dans le but de gérer à la fois l’aspect physique et l’aspect émotionnel de sa pathologie. Nous l’informons également des risques de l’automédication (toxicité du paracétamol et conflit béthamétasone/ulcères gastriques). Tous les anciens traitements sont donc arrêtés : sont prescrits du PVB drainage hépatique ND pendant 1 mois, et du Spasfon ND à donner en cas de douleur, jusqu’à la consultation d’ostéopathie qui a lieu 48h après.


Diagnostic et traitement ostéopathique

La première chose qui me sautera aux yeux est l’incapacité de Chewbacca à « exprimer » … quelque chose, comme si « ça ne pouvait pas sortir » ; enfin, plutôt comme si ça ne sortait que sous forme d’eczéma et d’otites à répétition. De manière logique, et parce qu’on me l’avait dit pendant ma formation, pour laisser sortir quelque chose, il faut que les portes de communication avec l’extérieur soient ouvertes. Les flèches spiralées représentent les chakras ou PCV décrits par F. Lizon.

Et c’est donc par leur ouverture que débutera le travail :
racine sur les pattes pour ancrer Chewbacca à la Terre ;
plexus solaire sur la jonction thoraco-lombaire en relation avec la loge Poumon/Gros Intestin et donc indirectement la peau ; en relation aussi avec le ganglion coeliaco-mésentérique et l’innervation ortho/parasympathique des organes sous diaphragmatiques.
Par la suite, le traitement ne concernera que les viscères mentionnés sur le compte rendu (les dysfonctions vertébrales, à l’exception de Co, ont sauté d’elles-mêmes) et le fameux système limbique (pour être plus précise amygdales, hippocampes, fornix, corps mamillaires). Pour cela, j’ai essentiellement utilisé des techniques travaillant sur les mémoires émotionnelles (Conscience Profonde CP et désengrammation ostéopathique telles que enseignées par B. Sabatier).

A ce moment de mon parcours ostéopathique, il m’a semblé repérer deux parasites énergétiques, un sur le plexus solaire et le second sur le gros intestin ; mais avec le recul, je me dis qu’il s’agissait probablement de mémoires engrammées qui ont disparu en cours de travail. Enfin, une dernière manipulation (pichenette) myotensive sur C0-C1 marque la fin du traitement avec une véritable explosion énergétique.
Il sera prescrit de l’oméprazole et du phosphalugel ND pendant un mois. De même pour le PVB drainage hépatique ND. Un contrôle ostéopathique à un mois est recommandé.
Dès le lendemain, je prends des nouvelles de Chewbacca par téléphone : il a passé l’après-midi qui a suivi la séance à dormir, et depuis le matin, son dos est à nouveau bien droit, sa démarche plus assurée, il n’a plus mal au ventre, et ne se gratte plus.

Discussion

J’ai revu Chewbacca deux mois plus tard,....

- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : C118 - Une Touche D’émotion Dans Ce Monde De Brutes (AR)
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ces dix ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner à la revue simplement ( ne permet pas de lire les archives internet) ou aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) et l’accès à toutes les archives est libre : S’abonner ; Catalogue de l’Ostéo4pattes
- Sommaire de ce numéro : N° 032 printemps 2014



Notez cet article
1 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 256 / 721168

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC