L’Ostéo4pattes

Que recherchons nous ?

A tous les praticiens en ostéopathie ....
Créé le : mercredi 30 octobre 2013 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : dimanche 3 novembre 2013

Beaucoup de doutes et de peurs quant à l’exercice de l’ostéopathie animale circulent dans les mails qui arrivent à l’Ostéo4pattes. Le titre de cet article : Que recherchons nous ? est sans doute La question par laquelle j’aimerais vraiment clairement répondre à tous ces écrits.

Personnellement dans ces propos qui portent en eux une fermeture au lieu d’une ouverture j’entends juste le reflet d’une période très difficile pour tous que ce soit :
- économiquement, la crise est sans doute plus profonde que l’on veuille le croire et vous avez sans doute comme moi l’impression que plus vous travaillez et moins vous êtes à l’aise, pour ma part, c’est une certitude.
- ou dans les frustrations présentes ou programmées de l’évolution du paysage ostéopathique.

Exemple : Hier matin, dans la dépêche ... du midi ... un encart avec un dessin, annonçant l’ostéopathie remboursée et deux noms nouveaux d’ostéopathes humains à Saint girons ... 14 concurrents selon mon compte pour une ville de 14 000 habitants agglomération comprise ... et je ne suis pas sur de tout savoir .... en fait c’est une pub globale de MMA qui se met à désigner ses champions ostéopathes .... vous n’avez pas même à avancer le prix de la consultation chez eux ... Bref, le triste résumé de tout ce qui se passe en ostéopathie, concentration capitaliste des formations, concentration capitalistes des ostéopathes, lobbying en oubliant l’ostéopathie et en la restreignant à son marché, etc ...

Bon... on peut refermer le journal et rentrer dans son coin dépité, impuissant face à une mercantilisation de tout, un déni des valeurs qui font l’ostéopathie et l’homme ....et ne parlons pas de son insertion dans le vivant ...

ou dire ...

Ce n’est pas dans ce monde là que je veux vivre ...

Et faire comme le colibri ... vous savez, le mouvement des colibris .... un feu de forêt, tous les animaux impuissants regardent leur lieu de vie partir en fumée, bienheureux de ne pas être pris dans la tourmente comme d’autres .... et se lamentent. Passe au dessus d’eux le colibri qui se dirige vers la forêt et y verse la goutte d’eau qu’il contient dans son bec. Puis il repart, repasse au dessus d’eux, et revient repose une goutte ... cette fois au retour les animaux le hèlent :
- Mais que fais-tu petit colibri ?
- Béh... je mets de l’eau pour éteindre le feu ...
- Pfff ... !!! tu n’y arriveras jamais goutte à goutte, c’est inutile ....
- oui, mais moi, je fais ma part ....
- Alors chacun comprend, retourne à la source et vaille que vaille porte un peu d’eau ... et peut être qu’à tous ...

En sera t’il de même pour ceux qui font de l’ostéopathie animale ? Nous mettrons nous tous à relever nos manches ? Je ne dis pas les vétos, je dis ceux qui font de l’ostéopathie sur les bêtes en tous genres,
- si véto ostéo vous avez des soucis, de concurrence sans TVA, de gens mal formés qui mettent leurs cartes dans les écuries ...
- si Ostéo animalier, vous voyez des écoles sortir de terre comme des champignons ...
- si Ostéo pratiquant sur les gens vous voyez une démographie qui galope et avez peur pour votre avenir ...

Vos problèmes se règlent dans la globalité et non entre soi, soyez en convaincus ou pas !!! ...

Je sais çà se fait aussi entre soi.... comme les israéliens qui essaient de solutionner le problème de la Palestine sans les palestiniens.... mais çà ne marche pas bien et çà ne marchera plus tellement c’est croupi sous le tapis maintenant.

Je voudrais à tous vous dire, Vetosteo est né pour cela :

- Au départ, mettre en relation ceux des vétos qui font de l’ostéopathie parce que la pression est forte depuis l’extérieur et que c’est pire d’une certaine manière qu’il y a dix ans. Les mettre en relation entre eux, avec les vétos conventionnels, avec les instances, avec le public et avec les ostéopathes non vétos.
- Nous avons tous pioché de la connaissance chez les ostéopathes humains, certains d’entre nous ont suivi leurs cours, sur l’homme, mais aussi sur des animaux.
- Avec le temps, nous avons essayé de discuter avec tous et de prendre l’avis de tous, pour travailler globalement que l’on parle de technique ou de politique ....

L’ostéo4pattes est né aussi pour cela :

- Rien soi disant n’était écrit en ostéopathie ... alors écrivons, nos expériences, nos joies d’ostéopathes, nos difficultés ...
- On nous dit ne pas être dans les données actuelles de la science, alors cherchons, aidons la recherche, seuls nous pouvons le faire .... sinon qui ?
- Recherchons le savoir partout où il est, mais sachons être généreux envers ceux qui nous ont donné. Accueillons ceux qui un jour nous apporterons du grain à moudre.

Mise en relation, accroissement des connaissances .... voilà ce qu’est notre réseau, voici ce qu’il doit rester. Alors partageons nos idées ... avec tous ceux qui un jour feront partie du paysage ostéopathique qu’on le veuille ou non.

Ne laissons pas sur le chemin celui, celle qui un jour par gratitude nous rendra au centuple ce que nous lui avons donné ...ou pas ... c’est un risque, la vie elle même est un pari risqué.

80% des pathologies sont dysfonctionnelles, c’est à dire directement accessibles à vos mains ... pourquoi alors craignez-vous un manque ? Les soucis actuels pour moi sont à prendre en 2008 quand les banques ont été renflouées sans nous demander notre avis et les impôts qui vont avec sont là maintenant ... Les soucis ne sont pas seulement dans la pléthore d’offre dont ce n’est que le début ... tous on a notre histoire à raconter sur le délai d’attente de nos clients qui diminue, sur le client qui fait maintenant jouer la concurrence ... et alors je suis sûr que vous avez quasi tous autant de clients qu’avant mais moins de sous ... Or la marge des 80% des cas cliniques qui bénéficient de l’ostéopathie n’est pas atteinte ... on a du mou ....

Promouvoir des idées corporatistes est assez facile en fait, promouvoir des idées d’ouverture .... plus compliqué.

Pourtant, depuis le projet de loi de juillet 2011, le résultat est désastreux pour nous vétos pratiquant l’ostéopathie, les vétos nous défendaient tant qu’ils espéraient garder un exercice exclusif, maintenant que ce ne sera pas le cas, inconsciemment, ils préfèrent saborder leur vétos ostéopathes (trop turbulents) en espérant avoir la main mise sur les techniciens ostéopathes de la future liste officielle.... plus faciles à manier apparemment et une raison de plus pour virer le vitalisme qui décidément est un empêcheur de faire du business pharmaceutique en rond.

Ne vous y trompez pas le débat est ici : mécanisme versus vitalisme. Il n’est nulle part ailleurs.

La plupart d’entre nous ont trouvé dans le vitalisme une façon de voir la santé qu’ils ne restreindraient maintenant pour rien au monde, il faut une alliance entre le mécanisme et le vitalisme et c’est cette ostéopathie là que Still promouvait.

Les buts profonds de vetosteo tels que je les ait imaginés au départ sont ceci :

- promouvoir une ostéopathie digne de ce nom donc aussi vitaliste.
- mettre en réseau ceux qui se sentent un peu seuls avec cette façon de penser.
- permettre le mélange de l’ostéopathie avec la médecine.
- écrire sur l’ostéopathie et aider à poser sa recherche sans la restreindre au quantitatif.
- partager nos expériences.

 Alors dans ce cadre....

Pour les vétérinaires :
- oui il faut continuer le réseau et essayer de garder en son sein ceux qui en partent pour des raisons ( en particulier pécuniaires) qui n’ont rien à voir avec leur façon de voir le réseau ou la santé.
- oui dans ce réseau il faut accepter tous ceux qui seront dans notre cour de récréation qu’on le veuille ou non, pourvu qu’ils acceptent des règles d’ouverture, d’éthique et de formation, que nous pensons nécessaires et justes.
- oui nous sommes trop peu de vétos pour nous suffire à nous même en autarcie, la FTM vient d’un chirurgien, puis d’un médecin ostéopathe, elle est connue aussi chez les chiropracteurs, elle est divulguée maintenant chez les ostéopathes du bac ... une longue chaîne de savoir .. nous ne sommes que 300/400 vétos ostéopathes malgré les efforts des écoles, contre 16000 autres vétos qui au mieux nous regardent passer de loin au pire nous font des croche pied.

Pour les ostéopathes animaliers :
- Continuer à vous former, ne vous laissez pas aller dans le mercantilisme, travaillez avec déontologie n’ayez pas peur de vous frotter à d’autres corporations ... toujours vers le haut, toujours vers l’exigence ...

Pour les ostéopathes porteurs du titre :
- l’ostéopathie animale n’est pas un Eldorado qui vous est dû, le passage vers l’ostéopathie animale n’est pas donné, il s’apprend (anatomie, physiologie, pathologie comparées), pensez à ne pas transporter avec vous les problématiques du paysage ostéopathique français, ses coups tordus, sa marchandisation de l’ostéopathie, son morcellement ...

A tous, je dirai, oui notre société est morcelée, brutale pour beaucoup, diviser pour mieux régner est la norme, Machiavel le livre de chevet de tout apprenti lorgnant argent et pouvoir. Je ne sais pas comment chacune de ces trois corporations forte de chacune 400 membres (...allez mille dans toute l’Europe !) peut croire qu’en se repliant sur elle même sa problématique s’arrangera.

Je reste convaincu que seule l’ouverture paiera à terme. En tous cas je préfère me rater en tendant la main à l’autre qu’en perdant avec lui un combat au poing .....

 Alors pour notre avenir :

Les chemins de l’ostéo4pattes,

- oui, il faut continuer à explorer notre piste médicale, tracer notre sillon, chercher des pépites, pour soi, pour le groupe ...
- En retour le groupe doit nourrir des idées pour qu’elles germent haut...

Aussi avec cette philosophie, les propositions que je puis faire qui en choquent certains pourtant s’intègrent dans une pensée cohérente à long terme et dont je suis persuadé qu’elle portera un jour ses fruits.

- La charte ? un moyen de régler le merdier ambiant ... peut être ou sans doute pas... mais en tous cas porteur d’exemple, porteur de valeurs. Un moyen de mélanger l’ostéopathie mécaniste & vitaliste dans une équipe médicale globale... oui cela est bien .... ou pas ...

Et si la flèche n’atteint pas son but, au moins, on aura essayé, souvenez vous, le colibri !!!

Est ce qu’elle arrangera le problème des vétos ostéopathes ? des ostéopathes animaliers ? des D.O. ? Celui de la profusion annoncée ... oui à terme, j’en suis convaincu, parce qu’en introduisant plus d’ostéopathie dans la médecine, nous agrandirons le gâteau s’il faut parler ainsi ...

Pourtant vétérinaires, la double casquette du véto pratiquant l’ostéopathie vous donne la position idéale, vous ne devriez même pas vous inquiéter .... parce que c’est une certitude la séparation de l’ostéopathie de la médecine académique est un non sens.

Pourtant les ostéopathes non vétos seront favorisés par certains de nos confrères allopathes qui les voient de manière moins concurrentielle (si, si cette année regorge d’exemples de ce type, y compris dans nos écoles vétérinaires). Mais l’important c’est de rentrer l’ostéopathie dans une équipe médicale, qu’on n’entende plus parler de dorsalgie sans ostéopathie, de dysplasie sans ostéopathie, D’AVC sans ostéopathie, etc ....

Alors la charte doit travailler cette réintégration autour d’une équipe si ce n’est dans la même casquette.

- L’intégration vétos/non vétos ? Un plus très égoïste pour chaque corporation, pour notre avenir .... en fait, (même si vous n’êtes pas d’accord avec cette idée) :
- Plus d’idées qui tournent, des gens qui nous comprennent à nous écouter, écoute qui engendrera peut être un certain respect ou non ... Non, je ne suis pas dans le monde des bisounours ... des fois j’aurais tendance à vous y croire à chercher à tout prix le retour au cordon de la corporation.

Je suis convaincu à la lumière des événements actuels que ma meilleure chance de vétérinaire ostéopathe tel que je vois mon métier est de faire grossir les rangs de l’ostéopathie pour ne pas se faire laminer comme un ....

Les nouvelles idées qui ont circulé sur le réseau s’inscrivent dans la même démarche de mise en relation et d’accroissement du savoir.

- L’ostéo4pattes et l’aide à la recherche ? Une évidence, c’était avec la bibliothèque, l’édition de livres, LE truc à mettre en route que seul notre réseau peut faire actuellement. Il me tardait que financièrement nous puissions l’assumer, c’est pas florissant, mais c’est en route (Coup de main 2013, Naissance de la charte des ostéopathes sur les animaux)... ce faisant, la faiblesse des offres actuelles ne met pas en péril le redressement financier de notre réseau qui de toutes façons est prévu pour cette fin d’année.

- L’entraide avec ceux qui lâchent par trop de soucis à gérer ... à vous de voir, bien sûr ce n’est pas à l’ostéo4pattes de la payer directement, en redistribuant ce que chacun à donné, je ne l’ai jamais fait jusque là ... à une exception près, Jean Louis Boutin, qui prenant sa retraite n’avait plus de financement autre que sa maigre retraite, et qui nous fait une bonne aide sur son site. Mais l’idée d’appeler ceux qui peuvent individus ou institution à aider ceux qui pensent en avoir besoin à rester parmi nous est à encadrer et non à rejeter je crois. Et encore une fois ceux qui donnent beaucoup trop par rapport à leur moyen, mais ne disent rien ne doivent pas se sentir floués, ils doivent juste dire .... juste parler ...

- Pour les vétérinaires allopathes une formation d’initiation, comme marche pied au DIE ? si elle est mise en place dans le bon esprit, ce n’est pas brader les techniques ostéopathiques, c’est donner l’envie d’aller plus loin à des vétos ou donner l’envie de référer, c’est faire connaître ses possibilités dans un cercle plus large, c’est peut être couper l’herbe sous les pieds à des méthodes en 15 jours vous savez tout, c’est à terme nous faciliter la vie avec la profession qui nous connaîtra mieux, c’est d’une certaine façon pallier au manque de place dans les deux écoles actuelles ... cela vaut le coup d’y réfléchir.

- La démarche de donner des cours dans les écoles non vétérinaires ? Difficile question, mais être là ou bien ne pas y être, pouvoir donner son avis ou bien se l’interdire, faire passer ses idées sur l’exercie ou la déontologie ou se mettre en situation de ne pas pouvoir ...

- Participer à la charte ou pas ? participer, c’est accepter de se mélanger pour s’imbiber de l’autre mais aussi se donner les moyens de penser le paysage ostéopathique l’autre solution étant d’attendre que l’entropie fasse son travail .... participer c’est espérer mettre un cristal dans un liquide en surfusion, un germe pour une cristallisation au moment de la solidification et non la constitution d’un solide amorphe ...

 Et vous, que voulez vous faire avec ce réseau avec cette structure ???

Quelle Motivation profonde vous guide ...

Réfléchissez y, en nous en faisant partager le fruit ou pas .....

Je peux vous dire ce que je veux pour ma part maintenant, au bout de plus de 20 ans de pratique, je le sais.
- Je voudrais que l’ostéopathie se mélange à la médecine et lui apporte un peu de ce qui lui manque, je ferai tout ce que je pourrai dans ce sens avec les vétos et tous ceux qui adhérerons à ce projet.
- Je voudrais transmettre ce que nos anciens nous ont appris et ce que je crois avoir compris, passer le relais, transmettre se trésor qui m’a beaucoup apporté ... y compris dans ma vie et ma façon de voir les choses ...
- Je voudrais que le chemin que nous construisons et que personne ne construira à notre place (tant il est à l’envers du fonctionnement normal de cette société) ne soit pas une autoroute, mais une multitude de petits chemins que chacun pose tendus vers un même but : faire du sens et du lien.

Alors rentrez, sortez de ce réseau, ensuite posez vos pieds dans le plat ou dans les rails, mais plus nous serons nombreux et divers et plus nous pourrons nous reposer sur une base solide ....

Même pas vous imaginez le nombre de fois où j’ai voulu arrêter tellement le travail est énorme, tellement l’inertie est forte, tellement les réticences sont grandes, tant parfois les mesquineries sont flagrantes ....

Pourquoi ne l’ai je pas fait ? grave question, parce que j’aime à croire que faire du lien et du partage à du sens, parce que je ne suis pas sûr que de m’enfermer dans ma caverne me proposerai à terme un monde plus tranquille à regarder ....

Et vous ? Essaierez vous d’accentuer votre parole dans ce monde difficile pour une pensée un peu différente, tendrez vous la main à l’autre ou bien vous replierez vous sur vous même ? Essaierez vous d’être un peu plus et d’avoir un peu moins ? Essaierez vous de prôner le monde pyramidal hiérarchique que nous connaissons ou le monde circulaire des indiens dans lequel tout le monde est à la même hauteur ?

La réponse je l’ai en partie ... quelque part vous y croyez aussi non ? allez osez l’avouer.

Et encore merci à ceux qui sont présents dans ce projet ...

Pour ceux qui n’y sont pas, nous vous demandons de venir tous, de participer à cette Agora , qui ne doit être en aucun cas le reflet d’une seule pensée ostéopathique, une Agora où vous pouvez poser vos pensées et expériences, mais ce que vous donnez, textes ou argent, ne le donnez pas pour la personne qui anime le réseau, ma pomme, ne le donnez pas pour l’ostéo4pattes, ne le donnez pas pour vous, donnez le pour une idée et ne donnez qu’à la hauteur de ce que vous estimez pouvoir faire.

Pour ma part, il y a un moment que je sais que les euros mensuels que je donne sont à fonds perdus, pourtant ils ont créé du lien, créé des textes, diffusé des idées en lesquelles je crois, voilà la récompense.

Le forum de cet article est ouvert comme tous ceux de l’ostéo4pattes, je répète la règle : pas d’anonymat, propos respectueux de l’autre et de ces idées.



Notez cet article






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 366 / 509870

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Vie Du 4Pattes.  Suivre la vie du site Abonnements   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License