L’Ostéo4pattes

Techniques Dites "Informationnelles" (rés)

Doit-on S’Imposer Une Limite en Consultation D’ostéopathie ?
Créé le : lundi 13 mai 2013 par Emilie Salesse

Dernière modificaton le : samedi 9 décembre 2017

Communication présentée lors des Rencontres 2011

Mais qu’appelle t’on technique "informationnelle" ?

Il s’agit en fait d’un terme que j’ai choisi pour désigner ma façon de travailler en consultation d’ostéopathie. Bien sur, je ne suis pas la seule à utiliser ce type de "manipulations" un peu hors classification ; je les ai aussi observé régulièrement chez bon nombre d’ostéopathes. La communication sur ce sujet est cependant difficile entre nous, faute à mon avis d’un système de rationalisation commun à tous, qui nous permettrait de les replacer dans le cadre d’une ostéopathie plus "classique". Enfin, certaines techniques déjà bien décrites et référencées comme la kinésiologie, la désengrammation et la communication intuitive rentrent pour moi tout à fait dans ma définition des techniques informationnelles.

Lors de mon apprentissage de l’ostéopathie, j’ai découvert, comme beaucoup, que nous avions accès à une très grande diversité de perceptions/sensations et que cela variait beaucoup d’un individu à l’autre mais aussi avec le temps chez un même individu. Au delà du MRP, j’ai ainsi assez rapidement plongé dans les fascias puis la conscience profonde des tissus, les mémoires avec l’émergence plus ou moins forte d’émotions, d’images, de sons et de pensées...
Mes professeurs m’ont alors classée dans la catégorie des "énergéticiens". Il est tout à fait vrai que ces ressentis s’accompagnent quasiment systématiquement de grands flux d’énergies lors du traitement. Cependant, dès que j’ai commencé à réfléchir et tenter de comprendre la façon que j’avais de travailler, j’ai très vite eu l’impression de voyager d’avantage dans un "monde d’informations" plutôt que dans un "monde d’énergies".

Le lien entre information et ostéopathie est-il possible ?

J’ai donc émis l’hypothèse qu’il existait des niveaux vibratoires spécifiques de l’information que l’on pouvait capter en fonction de la "fréquence d’écoute" sur laquelle nous nous concentrions...
Cela peut par exemple se traduire par un rythme d’expansion/rétraction, le "rythme de l’âme" enseigné par Bruno Sabatier aux cours de l’IMAOV, qui s’interprète un peu comme le MRP, sauf qu’il se place dans une dimension plus "subtile" pouvant être principalement le reflet des mémoires inscrites dans les tissus. Nous pouvons ainsi "capter" une foule d’informations de manière pas toujours contrôlée et voulue ; émotions, images, jusqu’à pour certaines perceptions médiumniques ...

Si l’information est vibratoire elle peut donc jouer un rôle dans la physiologie ?! Ne pourrait-elle pas tout simplement faire le lien entre la matière et l’énergie ?

En replongeant dans les bases des concepts homéopathiques, j’ai alors essayé de me représenter un modèle ou l’information prenait place dans la dimension "holistique" de l’Ostéopathie. Le physique devient matière, le physiologique devient l’énergie et le mental devient l’information.

Le tableau suivant, résume l’organisation physiologie du corps qui peut alors en découler :

- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : C101 - Techniques Dites "Informationnelles"
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ces dix ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) : S’abonner; Catalogue de l’Ostéo4pattes



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 160 / 621502

Suivre la vie du site re_su  Suivre la vie du site 3 - Textes du 4Pattes  Suivre la vie du site La Revue Papier  Suivre la vie du site N° 026 à 030  Suivre la vie du site N° 028 printemps 2013   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License