L’Ostéo4pattes

Programme des Huitièmes Rencontres d’Ostéopathie comparée.

22 & 23 juin 2013
Créé le : samedi 27 avril 2013 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : jeudi 20 novembre 2014

Voici, le programme des huitièmes Rencontres d’Ostéopathie Comparée. Tel qu’il est ce jour et, bien sûr, susceptible de changement ...!!!

La vie, c’est le mouvement.

Pour venir, c’est simple comme un mail, vous recevrez les renseignements par retour de courriel : redaction chez osteo4pattes.info

  Vendredi Après Midi : A la ferme de Saint Ygnan

- 16H00 / 18H00 Discussion technique sur les sites, le projet éditorial, votre participation.
- 19H00 / 20H00 Assemblée générale de Vetosteo.

 Samedi Matin : A la chambre d’agriculture

- 8H30 Mise en place de la charte des pratiquants en ostéopathie animale.
- 10H00 Pause
- 10H30 Rachel Senault La biomécanique des quadrupèdes : l’amble.
- Ce travail sur a pour but d’inviter les physio-thérapeutes vétérinaires que nous sommes, à réfléchir de façon intersubjective sur un outil d’analyse biomécanique (sur la phénoménologie) de nos patients quadrupèdes muets. Cette étude interroge sur le champ des possibles que représente la quadrupédie en termes de diversités locomotrices.
- 11H00 Jean François Pollet Contribution à l’ étude d’une mesure de l’effet ostéopathique chez les chiens.
- Un des reproches fait à l’ostéopathie est de ne pas être mesurable, quantifiable. Et si tout d’un coup il ressortait quelque chose de simple, voir de très simple pour mesurer l ’effet ostéopathique ? » dixit Patrick Chêne. (1)
Je serais tenté de rajouter plus égoïstement et s’il existait une mesure qui me permettrait de montrer au propriétaire et surtout à moi-même qu’il s’est passé quelque chose pendant un soin ostéopathique. Car honnêtement, j’ ai beau me dire que ma main a toujours raison, mon cerveau cartésien a parfois du mal à l’accepter. Alors j’ ai voulu comprendre, essayer et vérifier la mesure de l’hélice fasciale chez le chien. Tout d’abord il sera abordé quelques rappels de notions biophysiques, puis décrit la réalisation de ces mesures, enfin il sera débattu des résultats obtenus.
- 11H30 Jean François Megret : De la tension comme paramètre fondamental des techniques ostéopathiques
- Au-delà de la multiplicité des techniques ostéopathiques, source de confusion chez les bénéficiaires (« plusieurs ostéopathies ») voire parfois d’opposition chez les soignants eux-mêmes (structurel/ fonctionnel), n’y aurait-il pas de principe(s) fédérateur(s) conduisant à les considérer comme variations sur un thème ?. Avec l’éclairage théorique de la tenségrité, nous appuyant sur les propositions pédagogique et sémantique de l’ostéopathie tissulaire (Tricot), nous examinerons quelques approches techniques, montrant en la discutant comment la phase de tension constitue la clé d’un échange mécanique subtil entre patient et ostéopathe.
- 12H15 Pause repas.

 Samedi Après midi :

- 14H00 Brice Bes Où se trouve le moteur du MRP ?
- Au travers d’une revue de la littérature scientifique, il sera question d’homéostasie des fluides, de variations du volume cellulaire, de la pulsatillité lymphatique et de résonance afin d’appuyer l’hypothèse suivante : " Le moteur du MRP se trouve dans la plupart de nos cellules et c’est de leur coopération, par simple intérêt thermodynamique, que naît un mouvement rythmique global qui anime la charpente corporelle selon un schéma dicté par son organisation macroscopique.
- 14H45 : Eric Goyenvalle : “La pulsatilité cérébrale dans le concept cranio-sacré”
- Ayant eu l’opportunité de voir le cerveau, dans des conditions in-vivo chez le Lapin, j’ai pu objectiver l’hypothèse d’une mobilité rythmique du cerveau au sein du crâne. Une question m’est immédiatement venue à l’esprit : “suis-je en face du moteur du MRP”, tel que le rapporte Sutherland dans le concept cranio-sacré ? J’ai mesuré la fréquence de ce mouvement cérébral et l’ai comparé avec d’autres mouvements biologiques rythmiques....J’ai recherché une “éventuelle” synchronicité entre ce mouvement cérébral et les mouvements sacrés de flexion/extension... bref j’ai fouillé... Actuellement, à la question “Pulsatilité cérébrale : moteur du MRP”, ma réponse serait ..... (la suite aux Rencontres...)
- 15H15 : Amandine Boisseleau : De nouveaux éléments pour comprendre la FTM
- A l’occasion de ma thèse pour le diplôme de docteur vétérinaire, j’ai choisi de m’intéresser à l’ostéopathie et plus particulièrement à un sujet récent, encore peu connu en médecine allopathique et ostéopathique, la Force de Traction Médullaire (FTM). Le but de mes recherches était de comprendre quelles étaient les bases et fondements de cette notion, ainsi que les mécanismes pathophysiologiques permettant d’expliquer les signes cliniques associés....
- Franck Germani Chantons sous l’appui
- Le chant diphonique appliqué lors de consultations ostéopathiques. Adapter sa note, ses harmoniques, son timbre, son rythme pour obtenir une plus grande résonance. La note fondamentale est associée à la "profondeur" du plan de traitement (ostéoarticulaire, viscéral, moelle épinière, corps subtils), les harmoniques sont des variables d’ajustement pour la bonne vibration, le rythme comme outil de traitement (tissulaire, MRP, V spread), la qualité du son comme aide au diagnostic et validation du traitement.
- 16H15 Pause
- 16H30 Hervé Janecek « Du Qi aux ondes scalaires, un résumé de l’histoire lumineuse de la Physique en Médecine »
- Les médecines chinoise et indienne nous parlent du Qi ou du Prana : peut-on traduire ces mots dans le vocabulaire de la physique d’aujourd’hui ? l’électricité, la magnétisme, la chaleur, les photons ou encore les neutrinos sont-ils du Qi et ont-ils leur place en thérapeutique ? quels outils (aiguilles, massages, générateurs d’ondes, visualisations) pour les saisir et les diriger en quantité et en qualité vers leur cible ?
- 17H15 Stephan Cayre : « le prisme du Pecten »
- Dans la nature, bien des formes sont utiles au-delà de leur apparence. notre Ancien et Maître Francis Lizon l’avait bien compris, puisqu’il employait avec bonheur l’une d’entre elles dans sa méthode de diagnostic. Nous allons donc revoir cette trouvaille qui a bercé toute une génération de praticiens énergéticiens. »

- 

 Remise du prix de thèse/mémoire Axitlas.

 Samedi Soirée :

- 18H30/19H00 Apéro
- 19H30 repas et concert de Marc Vella, Le piano Nomade

- Conférence, émergence puis projection concert
- 19h30 première partie Conférence : Eloge de la fausse note avec concert d’émergence
- 20h30 Repas…
- 21h30 Le Clavier Joie avec improvisation

Repas et concerts 50 euros ouvert en particulier aux participants des rencontres, mais ouverts à tous : redaction chez osteo4pattes.info

Dimanche Matin :

- 9H00 Atelier 1
- 10H30 Pause
- 11H00 Atelier 2
- 12H30 Repas

Ateliers aux choix :
- Stephan Cayre, le pecten.
- Hervé Janecek, ondes scalaires
- Christophe Dreyer, le Body scan
- Florence Lombardini : Ancrage...?
- Hélène Leray, Véronique Zenoni : Fantaisies en moelles mineures.

 Dimanche Après midi :

- 14H00 : Christophe Dreyer : Les messages de nos émotions.
- A quoi ça sert une émotion ? Comment ça se passe dans notre corps ? Comment ça évolue ? Peur, colère, frustration et vulnérabilité, voici quelques émotions que nous avons déjà tous ressenties. Quelles sont les informations portées par ces émotions et comment agir en cohérence avec l’ émotion ? Le cheval est un maitre dans l’agilité émotionnelle, regardons ensemble comment il procède.
- 14H45 : Diane Chauvet la posturologie neurosensorielle (PNS) Equine.
- La PSN, développée par Mr. Philippe Villeneuve depuis 17 ans chez l’Homme, allie un dépistage sensoriel global à une thérapeutique par neurostimulations manuelles adaptées aux diverses structures corporelles (vasculaires, neurales, viscérales, musculaires et articulaires) au sein d’une Posturologie intégrative qui permet de traiter de façon pérenne les patients fonctionnels en souffrance chronique : Comprendre les pathologies neurofonctionnelles grâce à la Posturologie ; Acquérir une méthodologie clinique : Où, Quand, Comment Traiter ? ; Utiliser des tests d’orientation permettant d’identifier les dysfonctions ; Développer sa perception sensorielle
- Maîtriser les neurostimulations manuelles adaptées aux diverses structures corporelles (épidermiques, artérielles, neurales, dure-mériennes, viscérales, articulaires et musculaires).
- 15H30 Romain Orio  : La rationalité en ostéopathie
- Je voudrais m’interroger sur la nécessité d’utiliser ou de trouver certains outils (concepts ou méthodes) en ostéopathie. Des choses qui peut-être font d’elle quelque chose de trop construit parfois ou trop rationnel (complexe de légitimité, besoin humain d’explications etc...), alors que peut-être il faudrait chercher à l’épurer, car fondamentalement elle est vitaliste donc irrationnelle. Je n’invoque pas le « keep it pure », je ne veux pas juger quoi que ce soit. Ce sont des reflexions ou des intuitions issues de difficultés rencontrées en pratique, un gloubi-goulba dans le genre de mon mémoire (c’est un peu la suite). Et ça démarre par une petite expérience pratique que j’ai faite dans ma cuisine.
- 16H15 Pause
- 16H30 Jean Pierre Siméon : ostéopathie et comptabilité en élevage laitier.
De l’intérêt que l’éleveur sache lui même « toucher » ses animaux, un autre regard, un contact puissant.
- 17H15 Fredéric sebbah : « Le Fascia Électrique ? »
Une approche personnelle de la tenségrité basée sur le ressenti acquis au cours de la pratique de l’ostéopathie sous ses différentes formes, conjuguée à la recherche d’une explication biophysique des phénomènes « observés ».

 Dimanche Soir :

 19H00 Auberge espagnole et Conclusion devant un feu de camp ou un feu sacré selon le regard que l’on a envie d’y porter

 Stages post rencontres : Lundi, mardi, mercredi

- Le MRP revisité, utiliser le MRP comme une résonance du corps tenségritif (24/25) par Patrick Chêne.
- Énergies de la nature 24/25/26 en randonnée à cheval par Emmeline.

 L’inscription ici :

- 13 ièmes Rencontres d’ostéopathie Comparée 2018
- ou ici : http://www.osteo4pattes.net/IMG/pdf...

Renseignements :

Contact

En suspend :

- Franck Germani : Chantons sous l’appui
- Résumé : Le chant diphonique appliqué lors de consultations ostéopathiques. Adapter sa note, ses harmoniques, son timbre, son rythme pour obtenir une plus grande résonance. La note fondamentale est associée à la "profondeur" du plan de traitement (ostéoarticulaire, viscéral, moelle épinière, corps subtils), les harmoniques sont des variables d’ajustement pour la bonne vibration, le rythme comme outil de traitement (tissulaire, MRP, V spread), la qualité du son comme aide au diagnostic et validation du traitement.

Voir en ligne : Autour des Rencontres


Notez cet article
0 vote



titre documents joints

17 mai 2013
info document : PDF
7.5 Mo




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 1652 / 651033

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC