L’Ostéo4pattes

En Fonction Des Données Actuelles de la Science.

Créé le : samedi 16 novembre 2013 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : lundi 18 novembre 2013

Le code de déontologie vétérinaire (médical idem...) contient cette petite phrase ci-dessus ... sibylline dont à première vue ou pourrait convenir que tout vétérinaire devrait se faire fort d’appliquer pour ne pas rentrer en "charlatanerie".

Un moyen d’éviter les débordements et prises de pouvoir avec des concepts et faits fallacieux ...

 Quelle valeur pour ces données actuelles ?

Toutefois, pour juger un vétérinaire dans son action dans ou hors du cadre de la science, il faudrait deux conditions :
- que la science soit neutre philosophiquement et politiquement parlant ....
- que toutes les pistes du réel soient également explorées avec la même énergie.

Et là rien qu’en ayant dit cela on s’aperçoit que notre société n’est pas dans les clous, loin s’en faut. Car il faut en convenir ce que nous appelons la science en médecine dérive souvent de techniques et reste inféodée à la matière et donc à la chimie. Les financeurs de la science médicale en dernier ressort sont les laboratoires et les marchands d’appareils d’analyse qui n’ont pas intérêt à ce qu’on revisite de manière trop appuyée les principes de bases qui président à la vie :
- la vie est-elle une émanation de la matière ... ?
- ou bien la matière s’agrège t’elle là où il y a la vie ?
- ou bien les deux principes sont-ils valables ? selon comme on fait l’expérience, tel le photon qui est une onde ou un corpuscule selon le regard porté, mais est les deux à la fois.

En tant que payeurs, ils votent pour la proposition numéro N°1, seule hypothèse permettant le business. Disant cela, je caricature 25 ans de réflexion médicale, j’en suis conscient, et je n’ai pas un discours très novateur, d’autres avant moi ont dit que la science dans sa globalité n’est pas libre et ne sert que de bras armé à une vision du monde (Big Pharma).

Voici une video de Rupert Sheldrake sur le sujet :

Ou bien en articles :
- http://www.inrees.com/articles/Les-...
- http://www.agoravox.fr/actualites/t...

Les derniers rebondissements de la prescription vétérinaire me semblent emblématiques à ce titre :

Avoir pour projet de découpler la prescription et la délivrance de certains antibiotiques dits critiques sous prétexte de conflits d’intérêts quand la consommation d’antibiotiques dans le monde animal a diminué avec l’effort demandé à la corporation vétérinaire dans ce sens, montre le cynisme des laboratoires qui par devant se soucient de l’antibio résistance et par derrière font du lobbying intense pour saboter tous les cadres de délivrance et vendre plus ....

Autant ce projet à l’envers de ce qu’il annonce est stupide et ne doit voir le jour autant j’espère que cet épisode va permettre aux vétérinaires de réfléchir à leur "sujétion" à une vision médicale qui ne nous (soignants et soignés) veut pas que du bien.

Ce débat n’est que le préliminaire pour dire que les données actuelles de la science parfois sont à critiquer férocement, aussi la propension cette année des conseils ordinaux régionaux de profiter d’accusations manipulées, voire montées en se servant de détails du code pour finalement enfoncer certains de nos collègues à propos de leur usage des médecines douces me parait manifestement tiré par les cheveux, sinon plus ... tout simplement pour faire passer leur vision de la médecine qui nous l’avons dit est une vision d’ici et maintenant pour certains aspects justes et pour d’autres complètement pervertie.

Mais, laissons là, la parole à des gens pour qui attaquer la science ici et maintenant ne peut être, aucune critique fût elle constructive ne peut voir le jour puisque la science est parfaite :
- http://www.pseudo-sciences.org/spip...
- A leurs yeux pire qu’un anti scientifique, je suis un scientifique dévoyé ... au pays de lumières, quelle honte !
- Mais je maintiens, je ne suis pas sûr que mes arguments puissent être aussi facilement classés dans les dévoyeurs de la science et les sectaires !

Alors qu’en fait cet article résume bien tout :

- http://www.neurofly.com/NeuroSemina...

Dont voici la conclusion édifiante :

"The decline effect is troubling because it reminds us how difficult it is to prove anything. We like to pretend that our experiments define the truth for us. But that’s often not the case. Just because an idea is true
doesn’t mean it can be proved. And just because an idea can be proved doesn’t mean it’s true. When the experiments are done, we still have to choose what to believe. "

Alors ne me faites pas passer pour anti scientifique (Pour tuer ton chien accuse le de la rage !), j’aime juste questionner les choses qu’on me donne pour vraies ... et les questionnements de l’évidence eût-elle les couleurs de la Science sont une hygiène fondamentale.

  L’ostéopathie dans le moule ?

Nous pourrions parler d’ostéopathie à la suite de ce réquisitoire, jamais prouvée officiellement de manière indiscutée, tous les travaux faits actuellement sont toujours jugés insuffisants, quand pour d’autres l’ostéopathie est une abomination :... insuffisants ? est ce vrai ? Je n’en suis pas très sûr, il suffit d’avoir entendu un jour Jacques Benveniste dire que pour prouver quelque chose qui soit différent des dogmes il faut être dix fois plus convaincant ...Pour avoir constaté dans les revues vétérinaires dites scientifiques la pauvreté des arguments pour ne pas faire passer des articles sur l’ostéopathie, car manifestement, même en science, les partis pris sont tenaces.

"Une théorie nouvelle ne triomphe jamais. Ce sont ses adversaires qui finissent par mourir." André Comte-Sponville"

Et nous en parlerons peu, car hélas le sort de l’ostéopathie est quasi scellé, et ce qui se passe en ce moment en Belgique est révélateur :
- http://www.lavenir.net/article/deta...

L’ostéopathie est tellement renommée qu’elle ne peut être balayée maintenant donc le contenu de l’arrêté prévu est :
- lui accorder un statut officiel,
- donner un exercice exclusif ... ce qui revient donc à séparer l’ostéopathie de la médecine définitivement j’oserais avancer qu’un des buts de cela est qu’elle ne puisse pas passer ses idées farfelues (novatrices ?) dans la vision médicale ...
- recentrer l’ostéopathie sur le neuro-musculo-squelettique, c’est à dire virer ce qui fait sa spécificité réelle : crânien, viscéral, fonctionnel, etc ... remettre les choses dans l’ordre : matière, matière, matière. N’oubliez pas : toutes les techniques biodynamiques, crâniennes, énergétiques sont du ressort de la deuxième assertion vue plus haut la matière suit la vie et ne la précède pas ...

Il y a de grandes chances que la grande concertation qui a lieu en France à propos d’ostéopathie humaine en ce moment débouche sur le même dépouillement de l’ostéopathie, la restreigne au mécanique et lui enlève son intérêt vrai.

Ce qui se passe dans le milieu vétérinaire est du même tonneau, la corporation (au sens large) semble finalement s’accommoder de l’ouverture de l’ostéopathie à des non vétérinaires, voire préférer finalement ces gens sur lesquels ils pensent avoir la main avec la liste ordinale régionale et surtout ils les espèrent moins empêcheurs de penser en rond .... mais laissons là les soubresauts se faire on peut avoir de bonnes surprises après tout ? n’est-il pas ?

Pour ma part après 26 ans de médecine je pense que toutes ces questions de la scienticifité de l’ostéopathie sont stériles tant elles sont posées avec mauvaise foi : le nombre de consultations positives voire très positives, dépasse largement le seuil du hasard, preuve par la répétition que ces billevesées fonctionnent, bien sûr, vous trouverez des voix pour dire qu’on les a mal soignés, pas trouvé le problème, peut être aggravé, c’est triste, mais néanmoins incontournable, rien n’est parfait surtout en art médical ... il pourrait alors être facile ... trop facile de condamner sur un cas pour soins "en dehors des données actuelles de la science". Pourtant dans ces cas là, je pense à tous les ratés de la médecine factuelle qui sont arrivés miséreux en consultation d’ostéopathie !!!

Alors ces dénigrements vus au fil des articles sont indignes de gens de science et les discussions fertiles entre les protagonistes de la santé, l’interaction des méthodes, seraient le bon chemin à parcourir ... il reste du travail ...Sic.

  Un Rubicon plus loin ...

Non, derrière le réquisitoire du haut, j’aimerais amener un sujet encore plus sulfureux, dont la science médicale officielle a rangé la possibilité dans l’improbabologie ... Et en tant que vétérinaire, il est interdit de s’y intéresser sauf à déshonorer son diplôme ...

Et pourtant, nous avons tous une histoire de chat, non retrouvé au moment du déménagement et qui parcourant des centaines de kilomètres retrouve ses propriétaires dans leur nouvelle maison qu’ils n’avaient jamais vu ... ce ne sont pas des légendes urbaines, j’ai vu de mes yeux vus.

Tous nous avons en tête, Lassie, chien fidèle, qui attend son maître qui va arriver, j’ai vu enfant, un chien que j’avais trouvé et gardé plusieurs jours tout à coup tendre l’oreille et se diriger vers le portail s’assoir à attendre ... son maître qui est arrivé 10 mn plus tard ....

Dans la maison aux esprits Isabelle Allende nous apprend comment enfant elle a su une minute avant que le téléphone ne sonne que sa grand mère était morte à l’autre bout du pays ...

Soignant il y a peu en ostéopathie un taureau, bichonné par ses gardiens, comme il y en a peu maintenant, pour boiteries intermittentes et récurrentes, je constate avec les mains que la tension maximale vient du ventre et après la consultation, le regardant manger sa farine de Maïs, me voilà expliquant au propriétaire qu’une partie du problème vient sûrement de l’excès d’énergie de la ration qui provoquerait une fourbure chronique et qu’il conviendrait de diminuer la quantité de farine journalière. A peine fini la phrase, le taureau qui jusque là lapait sa farine de manière très débonnaire, lève la tête brutalement et me fusille du regard, d’un air de dire " çà va pas non ?" le geste a été tellement net et brutal que les propriétaires l’ont remarqué, j’ai donc du négocier du son et quelques pommes coupées à la place de la riche farine, il a alors acquiescé et remis le nez dans sa gamelle comme si de rien n’était de manière tout aussi frappante. Quinze jours après entre son et consultation tout est guéri.

Des exemples de cette nature j’en ai des pages entières, ma compagne, vétérinaire, communicatrice en a toute une encyclopédie. Anthropomorphisme direz-vous ... l’expérience prouve que cette remarque est une superbe façon de se défausser .... pour ne pas réfléchir aux conséquences de la véracité de cette proposition ...

Télépathie, autre phénomène ? Toujours est-il que la science globalement, balaye le sujet d’un revers de main, ou s’y met à reculons. Alors que si c’était vrai ??? Cela bouleverserait tellement notre vision du corps, de l’esprit, de l’individualité que au contraire, c’est trop important pour laisser le sujet de côté :

- Intrication des pensées comme il y a intrication possible des particules .... communication entre deux esprits, indépendantes de la distance ....
- Signal simple ou signal complexe qui peut aussi élaborer des mots ... plus besoin de téléphone un jour ?
- les animaux, doués de la même chose, donc des esprits aussi complexe que le nôtre ... sacrilège.

Une vraie révolution à prévoir, plus importante que la révolution industrielle en fait.

Laissons la parole à un des scientifiques à avoir osé s’y attaquer ...

Mais après en suivant ce lien, vous vous apercevez que le sujet fait flores :

http://www.youtube.com/results?sear...

Vous avez aussi en fin d’article de nombreuses références qui encombrant les rayonnages de salmigondis ou bien qui permettent de poser le cadre du sujet ... c’est juste une question de point de vue.

Alors, est-il possible de se connecter avec un esprit autre que le sien ?, jusqu’où peut aller cette connexion ? Jusqu’à raconter des mots sur le message envoyé ?

Si vous avez regardé quelques uns des films plus haut, vous vous rendrez vite compte que beaucoup ont fait le pas ...

Pour ma part, la première fois que j’ai rencontré la communication animale de cette façon http://www.mittierenreden.ch/, ce fût un vacillement total, l’expérience consistait pour la communicatrice à décrire ce qui se passait dans le cheval la consultation que je réalisais, les mots employés alors, par cette personne qui ne voyait pas ce que je faisais tout en décrivant la sensation du cheval au moment ou je le faisais, ces mots là, collaient tellement à mes sensations d’ostéopathe que le doute n’était pas permis ....

Mais surgit alors un conflit impossible à gérer pour moi, s’ils expriment tout cela, s’ils "parlent". Alors quid est de ces malheureux chevaux souffrant la misère à l’entraînement ? Souvent j’ai envie d’ouvrir la porte, mais s’ils me disent ... alors ils seront l’égal à mes yeux du gardien qui abuse d’eux ... position difficile vous en conviendrez.

Mais une fois soulevé le problème il mériterait sûrement qu’on le teste vraiment tout à fait ce qu’il y a de plus scientifiquement ...

La mise en mots des informations non verbales quel qu’elles soient dans leur nature, envoyées par un esprit animal est-elle possible ? Voilà une vraie question au regard des anecdotes si nombreuses qui nous portent à penser qu’il y a matière à chercher et tous ces faits mis bout à bout mériteraient bien une redéfinition du mental, de l’esprit ...

Mais ... il y a un mais ... un biais énorme ...

 Conclusion

Car au fond que l’ostéopathie soit scientifique ou pas ce n’est pas le vrai problème, c’est le drap rouge agité pour faire bien, tout comme la science se laisse parfois aller à nous berner dans ces buts comme montré dans cet article du monde : http://www.lemonde.fr/sciences/arti...

Et le lobbying pharmaceutique est tel que le problème, le vrai réside dans la moindre prescription qu’occasionnent les médecines complémentaires et dans ce qu’elles prétendent arriver à une plus grande autonomie du patient...

Exagération ? A voir ...

Pour la communication animale, c’est encore plus simple et bien plus profond ... le terme patient employé là haut, selon certain professeur d’école vétérinaire, ne devrait pas être employé au sujet des animaux car "patere" dont est tiré le mot patient en latin veut dire souffrir or les animaux ne souffrent pas .... une fois posé cela, qui me semble une énormité, une grossièreté même pas scientifique pur le coup, comment pourraient-ils lancer des informations mentales transcriptibles en mots .... ???

Et puis quand bien même, imaginez une seconde que l’on prouve la télépathie animale et bien :

Alors, d’une certaines manière ils parlent et délivrent des messages ... aussi le corollaire est une certaine intelligence, une certaine sensibilité en un mot difficile de faire le super prédateur qui asservit tout ...

Obligé de reconsidérer le monde non pas comme une pyramide où le sommet se sert dans un vivier, mais comme un cercle où l’on prend le moindre animal comme un interlocuteur.

L’actualité française nous montre qu’on a guère dépassé les clivages raciaux, les notions d’infériorité de certains hommes et l’esclavage est encore pratiqué dans certains pays ... Alors de là à demander à une truite si cela ne la dérange pas que je déverse mon produit de vaisselle dans sa rivière, vous pensez bien que le diable y est et demande une révolution mentale encore inaccessible pour notre société.

- Comment se sent-on avec nos porcheries où une truie ne peut pas bouger ? si elle vous exprime son mal-être, la libèrerez-vous par empathie ? ou bien continuerez vous à vérifier que la tranche de jambon blanc que vous achetez est bien la moins chère ?
- De nos poulaillers de plusieurs millions de poules enfermées dans une cage ? Si une poule vous conte son infortune, que ferez-vous pour celle là ? Et ensuite achèterez vous un poulet bio parce que mieux respecté pendant sa vie ? mangerez-vous encore de la viande ?
- De nos chevaux surentraînés, épuisés ? Irez vous quand même jouer au tiercé demain ? Irez-vous sauver de l’abattoir tous ceux qui n’ont pas pu courir assez vite ?
- De nos génocides à la pelle de par le monde, batraciens, abeilles, baleines, éléphants, rhinocéros, Continuerez vous à mettre des raticides dans votre garage ? Continuerez vous à regarder la forêt tropicale tomber en pluie serrée ? la mer se couvrir de sacs de plastiques qui étouffent les requins ?

Continuerez-vous à vous comporter en conquérant de la terre comme la bible en fait l’injonction ...

S’ils s’expriment, "dites si c’était vrai" ... alors gros, gros, mal aise ....

Alors, comprenez bien que vous êtes priés de ne pas chercher de ce côté là, passez à côté, il n’y a rien à voir, circulez !

Laissez nous être ce que nous sommes ... fermons les yeux, non ils ne peuvent pas parler, c’est ainsi et c’est bien ... L’ordre des choses peut ainsi être respecté.

Vous trouvez que je vais un peu trop loin ? Demandez donc à Paul watson, marin écologiste convaincu, traqué parce que protecteur des baleines qui vous explique que :
- Les défenseurs de l’environnement sont les nouveaux ennemis. Au Canada, ils sont considérés comme des terroristes potentiels. Aux Etats-Unis, la liste du FBI les place, avec Al-Qaida et les militants des droits des animaux, parmi les menaces terroristes intérieures les plus importantes. et vous verrez que l’on est pas loin du ressort profond de notre problématique :

- Oh qu’il est mignon le petit chien, il ne lui manque que la parole ... !
- Non, il ne vaudrait mieux pas ... parce qu’il risque de nous pourrir ...

Nous étions partis d’une périphrase toute simple apparemment consensuelle, mais en fait j’espère vous avoir démontré que chaque phrase même apparemment neutre et technique ( après tout la science n’est qu’une question de méthode à la base), peut nous faire dériver sur, le fonctionnement de la dite science, sur la façon de considérer la santé et de gérer la maladie, sur une vision de la vie, sur une vision de l’homme sur terre ...

Tout cela n’est pas anodin et nous met en face du fait que : que l’on parle d’ordre des vétérinaires, que l’on parle d’académie des sciences, que l’on parle de recherche, tout cela n’a pas pour but d’explorer les voies les plus fantastiques du possible mais bel et bien d’être les gardiens d’une inertie mentale et d’une vision du monde de chasseur cueilleur .... dans la toute meilleure des bonnes foi d’ailleurs pour la plupart des protagonistes ...

Mais les buts gagneraient à être clairs et affichés à la base ... on perdrait moins de temps en argumentation cyniques ... Et on pourrait avancer sur notre problématique de base :

Ils parlent ou bien non ?

Faites vos expériences, faites vous votre idée, rien de plus, rien de moins que la conclusion de l’article cité plus haut :

 " Just because an idea is true doesn’t mean it can be proved. And just because an idea can be proved doesn’t mean it’s true. When the experiments are done, we still have to choose what to believe."

The New Yorker, Reporting & Essays, ANNALS OF SCIENCE, THE TRUTH WEARS OFF Is there something wrong with the scientific method ?
by Jonah Lehrer

 Bibliographie

- BAUMANN BRUNKE Dawn (2003), "Perles de sagesse du peuple animal", Ed. Ariane, Canada.
- CLEMENCE MEWS Anne & DICKER Julie (2007), "Ce que disent les chevaux", Ed. Zulma, France.
- DEL MONTE Laïla (2008), " Communiquer avec les animaux", Ed. Véga, France.
- FENNEL Jane (2002), "Les chiens nous parlent", Ed. Le Jour, Montréal, Québec
- http://livre.fnac.com/a3074725/Gord...
- JANISZEWSKI Jean-Luc (2007), " L’effet Mowgli ", Ed. Le Temps Présent, France.
- JANISZEWSKI Jean-Luc (2010), "Sur le Pont de l’Arc-en-Ciel", Ed. le Temps Présent, France
- MARTIN Jean & BOUTERAON Carol (2008), " A l’écoute du monde animal", Ed. JMG, France.
- MEUROIS D. & GIVAUDAN A (2002) "Le peuple animal ", Ed. Le Perséa, Canada.
- PIGANI Erik (2007), "La communication animale", Ed. JC Lattès, France.
- SAFIER David (2007) "Maudit Karma", Ed. Presse de la Cité, France.
- SHERIDAN Kim (2007), "Les Animaux et l’Au-Delà", Ed. Ariane, Canada.
- TERONI Evelyne, CATTET Jennifer (2008), "Le chien, un loup civilisé", Ed. de L’Homme,
Montréal, Québec.
- WILLIAMS Marta (2006), "La Connexion perdue", Ed. Jouvence, France.
- SHELDRAKE Rupert : Les pouvoirs inexpliqués des animaux,
Éditions J’ai Lu (Octobre 2005 ; 443 pages).

- http://www.inrees.com/articles/Les-...
- http://www.ame-animale.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=17&Itemid=35
- http://www.sheldrake.org/B&R/booksusa/
- http://www.metapsychique.org/Debat-...
- http://www.sacree-planete.com/PDF/M...

 Sites perso

- http://www.communicationanimale.ch/
- http://www.communicationanimale.org/page4.php
- Anna Evans, http://www.communicationintuitive.com/accueil/index.php
- http://www.paroles-de-chevaux.com
- http://communiqueraveclesanimaux.sachka.com/
- http://www.communication-animale-alsace.com/
- http://www.ariane-troubat.com/
- http://www.communication-animale.be/
- http://www.terres-d-emeraude.net
- http://www.lailadelmonte.com/fr
- http://www.com-animale.com/
- http://www.parlerauxanimaux.ch
- http://www.animaltalk.ca/
- http://www.trishamccaghsanimaltalk.com

 Vidéos

http://www.youtube.com/watch?v=fImpNtlcprg

 Argumentaire

- http://www.animaltalk.net/aboutanim...
- http://www.sheldrake.org/Articles&a...
- http://www.sheldrake.org/Articles&a...

Article repris sur le site de l’ostéopathie : http://www.osteopathie-france.net/d...



Notez cet article
4 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 460 / 584514

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 1 - L’Ostéopathie Comparée  Suivre la vie du site Histoire et Philosophie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License