L’Ostéo4pattes

Axe Thymus-Thyroïde-Epiphyse (1ère partie)(Rés)

Créé le : samedi 7 septembre 2013 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : samedi 9 décembre 2017

De l’intérêt de la synchronisation thymus/thyroïde/épiphyse. Ou comment je suis partie de l’étude anatomique et physiologique de ces organes, pour en arriver au spirituel, en passant par un modèle d’organisation du tronc. Ce parcours a fait l’objet d’une conférence présentée aux Rencontres Internationales d’Ostéopathie Comparée le 16 juin 2012 à St Girons. Cet article en reprend la première partie, qui se penche plus particulièrement sur le thymus. Un deuxième article s’intéressera à l’épiphyse et à la thyroïde, avant d’exposer la technique de synchronisation des trois organes et le modèle d’organisation du corps physique proposés. La dernière partie, modèle d’organisation du corps énergétique, fera l’objet d’un troisième article.

Le but de cet exposé est de vous présenter le résultat de mes recherches de cette année, principalement de ces 5 derniers mois, où je suis allée de surprise en surprise, et ce n’est pas fini... Je suis partie du thymus, l’année dernière, puis je me suis construit un modèle associé à une technique, que j’utilise à présent dans toutes les consultations, et qui m’a emportée beaucoup plus loin que je l’aurais jamais supposé.
J’ai essayé de mettre un peu d’ordre dans tout ça, ce qui n’est pas facile parce que j’ai tout pris dans le désordre et un joyeux bazar, mais je n’avais pas envie non plus d’écrire un truc livresque alors... pardonnez le style libre!

 LE THYMUS

 Redécouverte du thymus

Il y a donc un an, jour pour jour : le 16 juin 2011, (quel choc lorsque j’ai remarqué la coïncidence de date!!), je redécouvrais le thymus et faisais part de mon émerveillement sur le forum IMAOV.

Je préparais une consultation sur un taureau Holstein, que j’avais déjà vu pour crampes, qui duraient depuis plusieurs mois au point que le taureau en était couché. A la suite de la première consultation, où j’avais travaillé la FTM autant que je pouvais, le taureau levait les postérieurs mais se déplaçait dans sa case sur les genoux. Comme on trouvait que cela n’avait pas si mal marché que cela, on me demande de revenir pour "soigner l’autre moitié du taureau maintenant... "

Que peut-il bien y avoir dans le thorax d’un taureau qui tire à ce point???

En testant tous les organes, je tombe sur le thymus. Sauf que je ne sais pas comment c’est fichu, un thymus, et les livres d’anatomie que j’ai sont silencieux à ce sujet, donc j’ouvre mon livre d’histologie pour travailler directement au niveau cellulaire.

Voici ce que j’y ai trouvé :

"Le thymus de l’enfant est un organe lobulé entouré d’une capsule de tissu collagène lâche à partir de laquelle de courts septa interlobulaires contenant des vaisseaux sanguins irradient dans la substance de l’organe. Le tissu thymique est divisé en deux zones disctinctes : un cortex externe intensément basophile, et une médullaire interne éosinophile. "

"Chez l’adulte jeune, le thymus est engagé dans le processus d’involution qui se manifeste par une infiltration graisseuse et une déplétion lymphocytaire.. Dans le thymus adulte, des îlots de tissu lymphoïde sont séparés par des zones de tissu adipeux. En dépit de ce fait, le thymus continue à alimenter en lymphocytes T matures le pool lymphocytaire circulant et les tissus périphériques. Des cordons de cellules épithéliales persistent et continuent de sécréter les hormones thymiques tout au long de la vie. Ce processus d’involution thymique lente associée à l’âge doit être distingué de l’involution thymique aiguë qui peut s’observer en réponse à une maladie sévère ou à un stress métabolique. L’involution liée au stress se caractérise par une mort des lymphocytes très accélérée et est probablement liée à la production importante de corticostéroïdes. De ce fait, la taille et l’activité du thymus adulte sont souvent sous-estimées si on les observe après une longue maladie. "

C’est la stupéfaction...

MAIS ALORS, SUR MON TAUREAU ADULTE, LE THYMUS EXISTE??????

Eh oui, entre les cours qui m’ont été donnés, et ce que ma mémoire en avait fait, j’étais convaincue qu’au-delà de quelques semaines, le thymus avait disparu... et qu’une fois l’immunité faite, c’était un organe sans importance...

- Suite sur ce lien pour les abonnés aux sites : C106 - Axe Thymus-Thyroïde-Epiphyse (1ère partie)
- Et oui, désolé, pour vivre l’ostéo4pattes a besoin de l’énergie de tous y compris financière, c’est grâce à cela que l’ostéo4pattes fête ces dix ans cette année, aussi, pour lire ce que le réseau a produit, nous vous demandons de participer...
- S’abonner aux sites de l’ostéo4pattes (minimum abonné de soutien) : S’abonner ; Catalogue de l’Ostéo4pattes



Notez cet article
1 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 438 / 621502

Suivre la vie du site re_su  Suivre la vie du site 3 - Textes du 4Pattes  Suivre la vie du site La Revue Papier  Suivre la vie du site N° 026 à 030  Suivre la vie du site N° 029 été 2013   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License