L’Ostéo4pattes

Influence du cavalier sur la santé ostéopathique du cheval (Rés)

Créé le : lundi 13 novembre 2006 par Catherine Brassaud

Dernière modificaton le : lundi 20 novembre 2017

L’équitation modifie la biomécanique de la locomotion équine ce qui peut à long terme générer des désordres musculosquelettiques chez les chevaux montés. Basée sur cette assertion, la présente étude a comporté deux objectifs principaux : premièrement (partie 1) la description de l’impact de l’équitation sur la locomotion du cheval en mesurant les paramètres de la foulée, et deuxièmement (partie 2) l’établissement d’un lien entre les changements biomécaniques et le développement de pathologies locomotrices par le biais d’analyses et de traitements ostéopathiques.

Les données biomécaniques ont été collectées grâce au système Equimetrix basé sur les lois de l’accélérométrie. Huit chevaux de demi-sang suisse d’âge varié et en bonne santé au moment de l’étude ont été enregistrés au pas et au trot avant et après un court travail sur un transect de sable extérieur de 70 mètres de long. Les conditions de test ont permis la comparaison entre les paramètres de la foulée de chevaux conduits en main (pas de cavalier ni de harnachement) et ceux de chevaux sous la selle d’un cavalier amateur et d’un cavalier professionnel de même poids. En parallèle, des analyses et manipulations ostéopathiques ont été conduites en aveugle sur quatre des huit chevaux. Les paramètres de la foulée des chevaux contrôle et des chevaux traités ont été enregistrés avant et après la consultation ostéopathique.

Il est apparu que l’équitation affecte significativement certains paramètres de la foulée, soit la puissance totale, la puissance médio-latérale, le déplacement et la puissance dorso-ventraux, ainsi que la régularité. Par ailleurs, des tendances se sont dégagées en fonction des compétences du cavalier et du traitement ostéopathique accordé au cheval.
Partie 1

Les comportements suivants ont été observés :
La régularité de la locomotion est diminuée par la charge (cavaliers assis dans la selle dont les chevaux étaient conduits en main) et l’équitation (résultat validé statistiquement à P inférieur à 0.001) ; elle est apparemment encore diminuée par l’équitation professionnelle comparée à une équitation d’amateur.

La symétrie est aussi altérée par la charge et l’équitation, avec une altération moindre quand les compétences techniques sont élevées voire même une amélioration par rapport à la symétrie du cheval au naturel.

La pureté des allures (pourcentage de foulées à 4 temps au pas et à 2 temps au trot) est altérée par la charge et l’équitation, particulièrement celle du pas, mais elle est améliorée par une bonne équitation sans toutefois atteindre les valeurs obtenues sur les chevaux non montés.

La fréquence de la foulée augmente avec la charge (LaFiandra et al., 2002 & 2003) et l’équitation, le cavalier demandant probablement un rythme plus soutenu ...

- suite
- Catalogue de l’Ostéo4pattes



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 307 / 753463

Suivre la vie du site re_su 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC