L’Ostéo4pattes

Juin 2012

Créé le : jeudi 21 juin 2012 par Bruno Denis

Dernière modificaton le : lundi 19 juin 2017

Des cellules à reprogrammer

Dans CNRS le journal, n°266 mai-juin 2012, des chercheurs apportent un nouvel éclairage sur la capacité qu’ont certaines cellules tumorales à perdre leur caractère malin. La recherche en génétique a ainsi mis en évidence qu’un gène spécifique, le TCTP, est très fortement exprimé dans les cellules tumorales, et qu’éteindre son expression suffit à reprogrammer une cellule tumorale d’un cancer du sein afin qu’elle reprenne des caractéristiques très proches d’une cellule normale. Un autre gène, le PS3, est quant à lui impliqué dans la mort programmée des cellules où se produit une cassure d’ADN, ainsi que dans le freinage de la production de TCTP. C’est ainsi l’équilibre entre ces deux gènes qui gère l’agressivité d’une tumeur. Une piste à explorer en "ostéo moléculaire" ?

La flore intestinale joue avec notre mental

A l’occasion du congrès internationale MetaHIT qui a eu lieu à Paris du 19 au 21 mars, l’article de Le Monde science et techno du 23/03/2012 reprend quelques résultats remarquables des recherches les plus récentes sur le microbiote intestinal, anciennement appelé flore intestinale. Ainsi des études sur les souris ont montré que l’administration précoce d’antibiotiques dans la période néo-natale, jouant sur l’équilibre et la composition de ce microbiote, avait un impact direct sur le risque de développer un asthme allergique. De plus, d’autres études montrent que le microbiote intestinal joue un rôle dans le comportement : son déséquilibre peut induire un comportement anxieux et timide, avec des impacts sur l’hippocampe et l’amygdale. A l’inverse, une augmentation du taux intracérébral de CRF, un neuromédiateur de stress libéré par l’hypothalamus, perturbe la flore intestinale. La communication intestin-cerveau est donc bien bidirectionnelle.
L’article y voit des applications thérapeutiques dans le cadre des MICI et du syndrome de l’intestin irritable. Moi j’y vois surtout un autre regard et une confirmation biochimique au lien P/GI de notre chère MTC... avec un petit détour par l’émotionnel associé...

Mains libres n° 226, avril 2012

- Techniques neuro-musculaires et articulation temporo-mandibulaire. D. Bonneau. Certaines situations fonctionnelles ou circonstances traumatiques peuvent perturber l’harmonie de l’articulé dentaire et le risque majeur est alors la création d’une instabilité avec pour conséquence immédiate la contracture musculaire. Ainsi la restauration d’une normoocclusion est indispensable à la stabilité dans le temps du traitement manuel.

- Protocole d’évaluation du système vestibulo-spinal : efficacité et conséquences. L. Guérin. Une étude rétrospective ayant pour but de valider statistiquement un protocole d’évaluation du système vestibulo-spinal utilisé dans la mise en évidence de lithiases canalaires en l’absence de vertige pour en déduire les conséquences éventuelles.

- Le complexe hyoïdien. J. Touati et P. Courtin. Un point clé corporel, l’os hyoïde, est situé au milieu d’un subtil carrefour de tensions. Toute altération fonctionnelle d’un segment corporel serait susceptible d’engendrer des répercussions sur le système hyoïdien.

Un exemple à suivre, venu du Quebec…

Un exemple à suivre, venu du Quebec : la naissance d’une unité entre les différents courants d’ostéopathes pour la défense et la valorisation de l’ostéopathie dans le monde…

Une étape historique de l’ostéopathie au Québec a eu lieu le dimanche 17 juin 2012 dans un grand hôtel de Montréal. En effet, les ostéopathes membres du registre des ostéopathes du Québec (ROQ) étaient appelés à voter en assemblée générale spéciale sur l’avenir de leur association et à une éventuelle fusion avec l’association des ostéopathes du Québec (ADOQ).

Il y a un an, mandatés par leurs membres, les présidents et administrateurs des deux plus grandes associations d’ostéopathes du Québec ont débuté une démarche visant à élaborer un scénario de fusion entre l’ADOQ et le ROQ.

« Nous croyons fermement, avec nos collègues qui siègent au conseil d’administration du ROQ et de l’ADOQ, que le projet de fusion que nous soumettons à nos assemblées générales est porteur d’avenir pour la communauté ostéopathique du Québec et l’ensemble de la profession à cette étape charnière de notre histoire où il est impératif de se rassembler. Nous sommes persuadés que les membres de l’ADOQ et du ROQ sauront saisir cette opportunité ! »
Jean-Luc Géhant, président de l’ADOQ et Benoit Yergeau, président du ROQ

http://qualita.ca/activites/osteopa...

Sur le Net

Du beau monde dans la recherche... : Congrès international sur le fascia 2012
- http://www.ankf.fr/dotclear/index.php?

Un nouveau Guide Pratique d’ostéopathie chez le chien et le chat
- http://www.librairie-veterinaire.fr...

L’ostéopathie et ses effets sur le système nerveux autonome
- http://qualita.ca/philosophie-et-pr...

Tenségrité, applications ludiques…
- http://www.curieuxdetrucs.com/artic...



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 243 / 704330

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC