L’Ostéo4pattes

La guerre des médecines.

Le retour ...
Créé le : mardi 3 avril 2012 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : samedi 7 avril 2012

Salut les anciens,

Par anciens, j’entends ceux qui ont connu l’ostéopathie il y a maintenant 20 ans ou plus. Je sais, quand on parle comme cela de deux choses l’une :
- soit on est un vieux sage en Afrique sous l’arbre à palabre et on vous écoute,
- soit vous êtes en occident du XXI ième et on se dit, tiens voilà le vieux qui ressasse ses boniments...

Bon choisissez votre camp, mais oyez bonnes gens ...

Donc, je reprends, les plus de 20 ans de pratique ostéopathique, vous avez commencé à travailler avec vos mains dans un monde où l’on vous a rabâché que l’ostéopathie c’était de la foutaise et que çà ne valait pas tripette ....

L’annuaire public [1] de l’ostéo4pattes était né de cette constatation, les vétérinaires a qui il était demandé s’ils connaissaient un vétérinaire ostéopathe, répondaient régulièrement non, alors même qu’ils avaient l’annuaire "ROY" sous la main, annuaire papier qui référençaient déjà les confrères ostéopathes.

Mais, chers anciens, je sais que si vous avez appris et pratiquez l’ostéopathie encore 20 ans après, c’est que vous n’avez pas cru ce discours...

Et vos clients aussi ... évidemment... ils ont cru et constaté que çà marchait, placebo et effet de mode compris diront les mauvaises langues.

Vous avez bien vu la révolution ostéopathique passer, mais encore trop souvent vous sentez bien de la part des "vrais" médecins et "professeurs, que cela n’est pas crédible .... même si, et vous vous en réjouissez, quelques uns, pas la majorité, loin s’en faut, vous réfèrent des cas.

La première bataille [2] était donc de montrer au monde médical que l’ostéopathie existait et était efficace. Comme moi vous n’avez pas l’impression que le message soit vraiment passé ....

Tant cette réaction vous a accompagné toutes ces années, filant avec inertie sur le rail de la non-reconnaissance, vous n’avez peut être pas senti le vent tourner.

Et pourtant .... un deuxième front est ouvert !!

Et oui, selon ce front là l’ostéopathie est efficace... Étonnant !

La première fois que je l’ai entendu, c’était de la part d’un médecin ostéopathe qui faisait partie de notre réseau et a du à la suite de pressions arrêter de discuter avec nous et qui me disait aussi dans son dernier mail :

"Quelques voix (de médecins...) s’accordent à dire que l’ostéopathie est dangereuse, car comme elle est efficace, elle retarde le diagnostic définitif ..."

Sic et Resic ....

Et puis je n’avais plus entendu ce discours jusqu’à ce que l’une d’entre nous me raconte qu’elle n’a pu faire de consultation d’ostéopathie sur un cheval irrégulier, car le vétérinaire consultant aurait déclaré qu’il ne fallait surtout pas faire d’ostéopathie avant diagnostic et traitement classique car l’ostéopathie par son efficacité aurait masqué les symptômes et cela n’aurait pas été mieux finalement et empêché de faire le vrai diagnostic ... [3]

Ce qui signifie qu’il attaque sur le juridique, la perte de chance ... puisque l’ostéopathie n’est pas reconnue, aucune chance de gagner si çà tourne mal, mais c’est parce qu’elle est efficace que c’est un problème !!!

L’ourobouros, c’est le serpent qui se mord la queue...

Et bien on n’en est pas sorti de notre misère ...

Comment expliquer ce que l’on voit tout les jours en soignant en ostéopathie :

- La plupart des boiteries et irrégularités ont uniquement une origine dysfonctionnelle ... donc à soigner en médecine fonctionnelle (ostéopathie, acupuncture, etc...)
- on est censé ne pas chercher à soulager un symptôme, mais à evacuer le déséquilibre à la base.
- Même sur une boiterie avec lésions, si l’ostéopathe fait bien son travail, il saura faire les diagnostics d’exclusion et référer le cas échéant.
- Qui plus est, le plus souvent, un traitement ostéopathique bien conduit permet de clarifier le tableau clinique et d’aboutir plus vite au diagnostic.
- et encore mieux, de défaire des tensions autour d’une lésion permet une meilleure récupération des tissus et même une meilleure efficacité des traitements ...

Donc un moindre coût au final .....

Oh certes, il y a des contre exemples, par incompétence de l’ostéopathe ou par mauvaise coordination des soins ...

Mais combien de traitements anti-inflammatoires inutiles et dangereux, combien d’opération inutiles et mal faites ?

Bref la guerre des tranchées continue, je dirai une guerre d’influence dont le patient est la victime...

Une guerre de chiffre d’affaire au nom de la sécurité du patient, une guerre où le côté médical classique ne reconnaît que le médicament et l’imagerie comme référence ...

Une guerre où tout le monde est perdant.

J’hésitais à investir dans des actions de laboratoires pharmaceutiques vu que l’ostéopathie devenant peu à peu reconnue risquait de diminuer la consommation de médicaments, mais je vois que je peux encore le faire tranquille !!! LOL

[1donc interdit en son temps par l’ordre des vétérinaires

[2à relativiser absolument par le texte qui clôturait la série d’articles d’Eric Degen sur l’ostéopathie des mammifères : Anklärung.

[3Surtout quand l’ostéopathe est vétérinaire aussi ...



Notez cet article



forum




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 436 / 536799

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 1 - L’Ostéopathie Comparée  Suivre la vie du site Ostéo & médecines   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License